Publié le 18 Novembre 2012

413363 438402656222322 948668578 oLoire : Stop au racket fiscal de Saint-Etienne Métropole et des Communautés de communes et d'agglomérations !

En 2010, Nicolas Sarközy et ses amis ont annoncé la suppression de la taxe professionnelle. Hélas, cela ne fut qu'un nouvel effet d'annonce puisqu'elle a aussitôt été remplacée par la contribution économique et territoriale.

Les commerçants, artisans, professions libérales, indépendants et entrepreneurs, qui viennent de recevoir leur avis d'imposition 2012 sont stupéfaits de voir que le montant de leurs cotisations et taxes a doublé, triplé, voire augmenté pour certains de 500% par rapport à l'année dernière.

Ce racket est orchestré en grande partie par les collectivités locales que sont les communautés de communes et les communautés d'agglomérations.

Ils ont désormais le devoir de rendre des comptes et de cesser de se cacher derrière leurs responsabilités ! Il est temps de dire stop au racket fiscal pratiqué par ces irresponsables gestionnaires de pacotille !

Le Front National sera toujours aux côtés des commerçants, artisans, professions libérales, indépendants et entrepreneurs, ils sont des acteurs incontournables du tissu économique et demeurent les premiers créateurs d'emplois. 

Malgré cela, les hommes politiques locaux n'ont pour unique considération à leur égard que celle de "vache à lait" qui doit payer, payer et encore payer !

Publié le 18 Novembre 2012

http://www.europarl.europa.eu/resources/library/images/20121112PHT03520/20121112PHT03520_original.jpgLa nomination d'un Catholique à la Commission pourrait être rejetée pour ses convictions.

Un candidat qui a adopté les enseignements de l'Eglise catholique sur des questions comme l'avortement et l'homosexualité peut-il être choisi comme Commisaire européen à la santé ? De telles convictions sont-elles partie prenante de la diversité d'opinions d'un grand continent, ou sont-ellesincompatibles avec les "valeurs de l'Union européenne" ? Ces deux questions ont dominé l'audience du parlement européen du 13 novembre, où était examinée la candidature du Maltais Tonio Borg (photo) au poste de Commissaire européen à la Santé et la Consommation.

Durant une audience de trois heures, le Docteur Borg a fermement réaffirmé que ses convictions à propos de l'avortement ne concernaient pas les institutions européennes et dépendaient des états membres de l'UE, conformément au principe de subsidiarité : "Je n'interfèrerai pas avec ces choix, quelques soient mes convictions personnelles, parce que si ma nomination est approuvée, je serai Commissaire européen. Je ne serai pas un Commissaire maltais, je serai un Commissaire européen nommé par Malte... ...Sur d'autres questions comme l'avortement ou autres, la décision appartient exclusivementaux états membres de l'UE. En réponse aux questions de ceux qui veulent libéraliser cette pratique, et de ceux qui veulent restreindre cette pratique, cela a été la réponse standard. Ce sera aussi ma réponse standard."

Il s'est défendu de la même manière concernant son positionnement personnel à propos de l'homosexualité.

Certains partis de gauche ont immédiatement publié des communiqués indiquant qu'ils s'opposeraient à la nomination de Borg, un observateur soulignant même "qu'être un Chrétien convaincu est une raison suffisante pour être exclu du poste de Commissaire européen."

Le Parlement européen votera la nomination du Docteur Borg mercredi 21 novembre, à Strasbourg.

Publié le 18 Novembre 2012

IMG-20121115-00572.jpgUne nouvelle fois, le Front National de la Loire déplore l'état de notre ville de Saint-Etienne. Mercredi 14 novembre, nous avons reçu plusieurs photos montrant un canapé abandonné en plein milieu d'un trottoir devant l'ancien Petit Casino du Cours Fauriel. Nous avions décidé, dans un premier temps, de ne pas relayer immédiatement l'information pensant que les service de propreté de la ville, allaient réagir dans la journée...

Sauf qu'aujourd'hui, dimanche 18 novembre, il se trouve que rien n'a été fait, le canapé est toujours là, comme ancré dans le paysage d'une ville quelque peu négligée.

Nous félicitons Maurice Vincent et les services de la Ville, pour leur insolente "réactivité."

Avec Maurice Vincent, le renoncement c'est maintenant !

Publié le 18 Novembre 2012

http://im.wk.io/images/v/6834fb/manuel-valls-salue-la-symbiose-entre-la-republique-et-le-judaisme-francais.jpegManuel Valls, Ministre de l'Intérieur, devant le groupePS, a avancé l'argument Front National alors qu'il parlait de calendrier électoral et des modes de scrutin : 

"Si proportionnelle il y avait, il y aurait 400 conseillers généraux FN et le Vaucluse basculerait au FN."

Actuellement le Front National ne compte que deux conseillers généraux...

Publié le 18 Novembre 2012

http://www.letelegramme.com/complements/2012/05/31/1721691_fauxtract.jpg"Il faut savoir distinguer les choses. Que les discriminations et les humiliations accumulées puissent provoquer des réactions individuelles de haine parmi les populations racialement dominées est un phénomène bien réel, mais ce qui est aujourd'hui épinglé comme du "racisme anti-blanc" n'est en rien du racisme.

Il faut être clair : la notion de "racisme anti-blanc" est une arme pour déposséder les mouvements émancipateurs d'une véritable stratégie de lutte contre les discriminations. Ce retour du spectre de l'anti-France, jadis réservée aux communistes et aux militants anti-coloniaux, doit être aujourd'hui combattu avec vigueur."

Guillaume Floris, Laurent Lévy, Danièle Obono, Aïssa Terchi (Tous membres du Front de Gauche)

Bref, pour faire simple, pour "avoir le droit d'être une victime reconnue de racisme", il faut avoir été colonisé. Pourquoi le Front de Gauche ne parle-t-il donc pas de la colonisation de la France ?

Peut-être que ce même "parti" devrait reprendre les propos de Vladimir Poutine, qui, lors des émeutes de 2005, avait parlé "d'une France colonisée par ses propres colonies !"

Publié le 17 Novembre 2012

413363 438402656222322 948668578 oCette manifestation dont le nom est "Pour le Droit à l'Enfant d'avoir un Père et une Mère", partira de la Place Bellecour à 15 heures à Lyon.

Cette marche solidaire est organisée par un ensemble d'associations lyonnaises qui se revendiquent non-partisanes et non-confessionelles.

Nous sommes d'abord des Pères et des Mères de famille, des jeunes, des retraités de tous horizons qui se sont soulevés face à ce projet de loi que nous ne comprenons pas.

A ce titre, c'est en tant que simple citoyenne et mère de famille que je m'y rendrai cette après-midi ! 

Venez nombreux pour défendre ces valeurs indispensables au bon fonctionnement d'une société ! Le mariage homosexuel doit être combattu, tout comme le communautarisme homosexuel, dont le tout-permis lobby gay se fait le défenseur.

La nature doit conserver ses droits légitimes en France ! 

Sophie Robert, Mère de famille

Publié le 15 Novembre 2012

Histoire d'affiches 3979Lundi dernier, le consulat d'Algérie organisait un petit raout mondain à l'Hôtel du Golf à Saint-Etienne. La raison de ces réjouissances était la commémoration des évènements de 1954 qui déclenchèrent une rébellion en Algérie. Elle amena aux Accords d'Evian de Mars 1962, puis à l'indépendance de l'Algérie en Juillet 1962.

Rappelons ici que l'indépendance de l'Algérie a été une volonté politique du régime gaulliste puisque l'armée, avait depuis longtemps, rétabli l'ordre dans les villes comme dans les campagnes lorsque les accords furent signés. Rappelons aussi que l'Algérie a été créée de toute pièce par la France, qui a organisé administrativement ce pays. Si la France n'avait pas pris possession de ce territoire au XIXème siècle, l'Algérie n'existerait pas ! Comme quoi, le nationalisme algérien est, par nature, confus ! Mais cela est une autre histoire.

En Novembre 1954 donc, des terroristes indigènes, commirent des attentats. L'un des premiers fut le meurtre d'un jeune instituteur du nom de Guy Monnerot (en photo avec son épouse), qui venait pour sa première affectation, dispenser son savoir auprès des enfants algériens. Le 1er Novembre, il fut extrait d'un autocar pour être lâchement assassiné. Il était l'une des nombreuses victimes de ce que l'on a appelé par la suite, la "Toussaint rouge".

Que des Algériens fêtent sur notre sol cet évènement est déjà discutable (il serait intéressant d'essayer de commémorer la victoire de la Bataille d'Alger en Septembre 1957) ! Mais que des élus français y participent est proprement scandaleux !

Sachez Ligériens et Stéphanois, qu'outre Madame Buccio, Préfet de la Loire, Messieurs Artigues, Ziegler et Friedenberg de l'UMPS, "honoraient" de leur présence cette cérémonie donnée à l'Hôtel du Golf. Alors, soit ces gens ne connaissent rien à l'Histoire, soit ils participent à la "Grande Repentance." Celle que les autorités algériennes leur ordonnent de pratiquer en permanence.http://www.herodote.net/Images/Monnerot.jpg

Toutes les commémorations du jubilé de l'indépendance algérienne (1962-2012) organisées en France, ne sont qu'une expression vulgaire et déplacée à la gloire des assassins du FLN et à leur pseudo-victoire sur l'armée française !

Eh bien nous, nous sommes fiers de notre présence en Algérie, pays où nous avons tout réalisé, pays où aujourd'hui la jeunesse indolente n'aspire qu'à rejoindre une France pourtant honnie. Avec des alliés complaisants comme nos élus actuels, leurs espérances sont hélas fondées. Pour combien de temps encore...

Louis Ham, Engagé en Algérie

Publié le 14 Novembre 2012

413363 438402656222322 948668578 oTricher, fabuler, calomnier, bienvenue à la CGT !

Le Front National de la Loire est présent un peu partout dans les médias en ce moment, suite à la violente agression dont nos jeunes ont été victimes le dimanche 11 novembre par des "antifas".

Une nouvelle fois, nous sommes dans l'obligation de réagir à ce statut diffusé par l'intermédiaire d'un réseau social bien connu. En effet, "l'Union Locale des syndicats CGT de Saint-Etienne" (oh, le bel intitulé), dans une "sorte de communiqué," les fautes en plus, affirme que, ce 11 novembre justement, les "provocations des militants frontistes ont eu raison de la patience des militants de gauche présents, et qu'ainsi est née une rixe".

Nous rappellerons que les forces de police ont été prévenues par les membres du bureau politique du Front National afin d'éviter tout débordement. Nous avions anticipé en alertant, au préalable (plusieurs semaines à l'avance), la Préfecture de Saint-Etienne.  

Quant à l'agression dont les CGTistes parlent, les caméras de la vidéosurveillance, elles, ne mentent pas. On y voit très clairement 9 antifas, tendre un véritable guet-apens et attaquer, par derrière, nos trois jeunes militants, qui, "tels d'ignobles fachistes provocateurs", se rendaient à la permanence de Saint-Etienne, les mains dans les poches, afin d'y prendre le petit-déjeuner qui y était prévu. Il fallait donc punir nos trois petits jeunes pour cet odieux comportement !

Comme le dit très fameux proverbe grec (comme quoi !) : "Au royaume des aveugles le borgne est roi !" 

En effet, les photos contredisent également cette version bobo-communiste. Les policiers sont tournés en direction des gauchistes, et se protègent à l'aide de leur bouclier, tandis que les "ogres frontistes" se dirigent vers leur permanence, entonnant la Marseillaise. Ô terrible folie ! Ô provocation des provocations ! Nous chantions l'hymne de la France ! Peut-être sommes-nous allés trop loin ? Est-ce interdit ? Sans doute aurions-nous dû entonner des chants grecs en dansant le sirtaki, affublés d'un drapeau arc-en-ciel (drapeau qui sied si bien aux antifas et leurs amis) ?

Nous le promettons... nous recommencerons ! Parce que Saint-Etienne, c'est toujours officiel, est encore une ville française, et elle entend le rester ! 

Sophie Robert, Secrétaire départemental du Front National de la Loire, Conseillère régionale

 ---------------------------------------------------------------------- 

Ci-dessous le tissu de mensonges de l'Union Locale des syndicats CGT de Saint-Etienne, en version originale :

"le dimanche 11novembre des militants FN ont parader en ville dans le but de s'approprier les cérémonies d'anciens combattants.

leurs provocations ont eues raison de la patience de certains militants de gauche présents et s'en est suivi une rixe.

Comme à son habitude le FN stigmatise nos jeunes camarades et se place en victime.

5 jeunes militants de gauche passent en comparution immédiate ce matin (hier).

ci-joint l'information quelque peu tronquée d'un quotidien (Le Progrès) qu'on savait déjà à droite."

Publié le 14 Novembre 2012

CUn peu d'objectivité ne nuit pas

Différents dossiers (l'Express, l'Etudiant) concernant la ville de Saint-Etienne avaient semé le trouble, voire la colère, chez beaucoup de Stéphanois. Il semblait ressortir de ces enquêtes que Saint-Etienne était devenue une des villes les plus attractives de France. Ville où il faisait bon vivre, avec les plus belles écoles, les hôpitaux les plus performants, et qui ne connaissait pas le moindre problème d'insécurité. Nous le regrettons infiniment, mais il n'en est rien. Un article paru la semaine passée dans la Tribune, sous la plume de Murielle Catalano, lève toute l'ambiguïté sur le sujet, avec à la clef, les témoignages édifiants des reporters de l'Express et du Point.

Ces enquêtes plaçaient en effet Saint-Etienne en tête des villes, mais uniquement pour ce qui concerne le prix de l'immobilier (au plus bas). Dans la plupart des autres domaines, notre ville est (encore hélas) en queue de peloton.

L'UMP s'est émue de bilans aussi élogieux sur notre pauvre ville, et n'en croyait évidemment pas une bribe, pas plus que le Front National d'ailleurs. Sait-on toutefois qu'avant le sinistre Maurice Vincent, il y avait une majorité UMP à Saint-Etienne, où se succédaient depuis des années, des équipes UMP, PC, PS ?

Bien que cette page dans la Tribune ait la vertue de remettre les pendules à l'heure pour ce qui concerne les dossiers trompeurs de certains médias nationaux, elle nous laisse un goût un peu amer.

En effet, dans l'article en question, on évoque divers points de vue, dont celui de Madame Peycelon (ex-adjointe UMP), mais surtout pas l'opinion du Front National. Notre mouvement est laissé dans le plus total Black Out médiatique. Comme s'il n'avait pas d'existence. Lui qui depuis longtemps dénonce les incohérences des majorités successives et co-responsables à Saint-Etienne. 

Nous ne voulons pas croire à une quelconque connivence entre les médias locaux et les partis de l'établissement. Cependant, force est de constater que le Front National, qui se développe de manière exponentielle dans la Loire (de nombreuses communes ont dépassé les 40% de votes en notre faveur lors des dernières législatives), voit trop souvent son avis laissé de côté, la presse locale ne s'en faisant pas l'écho. Il aura fallu trois frontistes gravement blessés lors des commémorations du 11 novembre 2012, pour obtenir une page entière dans le Progrès d'hier... Article dans lequel étaient également interrogés une "antifa", deux socialistes et un communiste. Bref, la parité.

La démocratie exige un autre traitement de l'information et de la politique.

Gauthier, membre du Bureau du Front National de la Loire

Publié le 14 Novembre 2012

http://www.nationspresse.info/wp-content/uploads/2012/10/6.jpgCommuniqué de Steeve Briois, Secrétaire général du Front National

Le bras d'honneur de Mathieu Madénian adressé à Marine Le Pen, manifestement en réponse à l'écho favorable que celle-ci a donné à celui de Gérard Longuet, est parfaitement conforme aux limitations humoristiques de celui qui avait traité de fils de pute les 18% d'électeurs de la Président du Front National.

Madénian c'est un peu le même syndrome que Benjamin Biolay : des espèces de Ravachol de salon persuadés de faire exploser la république tous les soirs. On aidera Mathieu Madénian à relativiser en lui rappelant qu'il n'est que pigiste chez Michel Drücker.

Plus sérieusement, on se consternera que le service public persiste et signe, quelques mois après l'affaire de l'étron chez Laurent Ruquier, en se faisant la tribune d'un comique dont la haine de Marine Le Pen, si elle n'est pas une obsession, est devenue l'atout marketing parfait pour dissimuler son manque de talent.

La France a connu des humoristes nettement plus intelligents et provocateurs, comme Coluche et Desproges. Il est dommage qu'elle en soit réduite aujourd'hui à des courtisans du système comme Madénian.

Publié le 14 Novembre 2012

http://idata.over-blog.com/0/54/82/51/assistanatfr.gifLe changement de présidence n'a rien changé. Huit Français sur dix jugent qu'il y a "trop d'assistanat" et trois sur quatre que "l'islam progresse trop en France", soit autant qu'il y a un an, selon un sondage Ifop publié dans le Journal du Dimanche.

L'opinion selon laquelle "il y a trop d'assistanat et beaucoup de gens abusent des aides sociales" rencontre l'assentiment de 80% des personnes interrogées contre 79% en novembre 2011 (également dans un sondage Ifop).

75% (76% il y a un an) pensent que "l'islam progresse trop en France", 70% (contre 69%) qu'il faut que "l'Etat donne plus de libertés aux entreprises", 66% qu'il y a "trop d'immigrés en France" et 66% que "seules les familles plus aisées peuvent choisir l'établissement scolaire de leur enfant."