Publié le 16 Octobre 2012

http://www.toulouse7.com/wp-content/uploads/2012/03/pierre_cohen.jpgPierre Cohen, le maire socialiste de Toulouse, est au centre des débats depuis trois semaines. En effet, l'opposition s'étonne du manque de transparence de cette décision du Conseil Municipal prise pendant l'été.  

Une décision passée inaperçue, le vote ayant eu lieu trois semaines après les élections législatives, auxquelles Pierre Cohen avait décidé de ne pas se représenter. Il gagnait 2813 euros, il gagne désormais 3174 euros.

Pourquoi M. Cohen décidait donc de s'augmenter au moment où le Président de la République, le Premier Ministre ainsi que les membres du gouvernement prenaient la décision de réduire leur salaire pour "montrer l'exemple" en ces temps de crise ? Une question qui restera sans doute sans réponse...

Publié le 15 Octobre 2012

 
 
 

La Suisse vient de former quatre nouveaux bataillons militaires et est en passe de déployer ses troupes le long de ses frontières, en vue d’anticiper tout désordre social qui pourrait découler de l’effondrement de la zone Euro et afin de se préserver de futures émeutes dans les pays limitrophes.Le résultat d’une politique financière qui consiste à soutenir en priorité un système bancaire en faillite plutôt que son dispositif de sécurité représente une mise en danger pour les populations… et les helvètes sont convaincus que les forces de l’ordre des pays voisins n’auront plus les moyens nécessaires de contenir les révoltes si les vagues de protestations se poursuivent en Europe..

Le ministre Mauer, accompagné du chef des armées Suisse, tente de faire comprendre à son peuple que “la crise politique et fiscale Européenne pourrait prendre une ampleur plutôt déplaisante,” écrit John R. Schindler, professeur des affaires de sécurité nationale à l’US Naval War College.

Le Ministre Mauer s’inquiète de la concentration militaire Européenne actuelle, au plus bas depuis la Guerre Froide. Pour lui, c’est une porte ouverte aux insurrections et aux guerres raciales.

Les exercices menés par les militaires Suisses en septembre, surnommés Stabilo Due, ont été basés sur l’éventualité d’une instabilité Européenne devenue hors-de-contrôle .” Pour lire la suite cliquer ICI

Publié le 15 Octobre 2012

Chère Marine,

Chers amis ligériens,

Retenu ce week-end de longue date à l'invitation de la Fédération Front National de Haute-Marne, je ne puis être présent parmi vous pour accueillir notre Présidente. C'est que dans la bataille pour la France, il faut être présent sur tous les fronts ! Et qu'en ce jour de telles manifestions ont lieu certainement en plusieurs points de notre pays, pour attiser la flamme.

Je suis sûr que vous tirerez une ardeur renouvelée de cette journée avec Marine et je vous exprime toute mon amitié, ainsi qu'à Charles (Perrot), Sophie (Robert) et Gabriel (de Peyrecave), vos trois élus régionaux, courageux, compétents et patriotes, avec lesquels nous affrontons en Rhône-Alpes les forces de la décadence. 

Organisez-vous à leur exemple pour qu'avec votre aide et celle de millions de Français, nous marchions demain vers la victoire de nos convictions !

Bruno Gollnisch 

Publié le 15 Octobre 2012

Fusion avec le Grand Roanne : l'Europe administre notre pays !

Samedi 13 octobre, au petit matin, les maires et élus des Communes opposées à la fusion avec le Grand Roanne, se sont enchaînés aux grilles de la sous-préfecture.

Les adjoints de mairie, les conseillers municipaux, portés par un collectif de 18 maires ceints de leur écharpe tricolore et partisans du projet "Plaine et côte roannaises", ont dénoncé le "mariage forcé de leur communauté de communes avec le Grand Roanne".

Voilà 10 mois déjà, des courriers ont été envoyés au ministère des Collectivités Territoriales, au Sénat, rien n'y a fait !

http://www.leprogres.fr/fr/images/1FE57655-86F7-4BF2-9BA2-0229953892D3/LPR_03/nous-n-irons-jamais-a-roanne-ont-clame-hier-les-elus-opposes-a-ce-projet-de-fusion-photo-eric.jpgLes maires n'ont pas le choix, ils subissent la politique de l'Europe qui impose ces regroupements de communautés de communes... Les fonctionnaires administratifs, les conseillers territoriaux ne seront que plus nombreux à glander, il y aura toujours plus de paperasserie, les petites communes se verront délestées de tout pouvoir, les maires ne prendront plus une seule décision, et avec la signature du Traité budgétaire européen, ils n'auront même plus leur mot à dire concernant le budget de leur commune.

Le Front National de la Loire et sa secrétaire départementale Sophie Robert, se posent en défenseurs de ces petites communes. Elles sont indispensables à notre département et la proximité des maires avec leurs concitoyens est un atout supplémentaire non-négligeable pour protéger nos compatriotes. A terme, si personne ne réagit, certaines communes disparaîtront purement et simplement, engouffrées par l'Union Européenne, qui déploie ses tentacules centralisées à Bruxelles, afin de nous asservir.

Nous nous y opposerons sans relâche, la France  doit rester un Etat souverain et agir selon sa propre volonté !

 

Publié le 15 Octobre 2012

Marine Le Pen dans la Loire ! 

Hier, dimanche 14 octobre 2012, Marine Le Pen, Présidente du Front National, nous a fait l'immense honneur de participer à la journée familiale, au Château d'Ailly à Parigny, près de Roanne. Journée qui assied plus encore la rentrée déjà très active du Front National de la Loire, et qui lance surtout la course aux municipales de 2014 dans le département.

Devant plus de 650 personnes, Marine Le Pen a parlé plus d'une heure, un discours durant lequel il a été question de tous les sujets qui concernent les Français, à savoir la crise économique européenne et mondiale, l'euro trop fort, la perte de l'identité française voulue par nos élites à travers l'immigration, puis le chômage et enfin l'austérité, mais aussi ce sentiment de culpabilité que l'on nous impose face aux populations immigrées venant de pays anciennement colonisés, au sein de notre système éducatif.

Pour Marine Le Pen, la France est dans une situation délicate, très délicate mais il n'est pas trop tard ! Ce n'est pas demain ou après-demain qu'il faudra relever les manches, c'est maintenant ! Le temps nous est désormais compté et nous, Ligériens, sommes sans doute très bien placés pour parler d'une situation qui ne cesse de s'aggraver, avec la ville de Saint-Etienne comme laboratoire !

Et Marine Le Pen de conclure : "N'oublions pas qu'une civilisation, aussi grande soit-elle, peut disparaître. C'est sur Nous, Français, que reposent cette culture, ces traditions, ces valeurs qui font la grandeur de la France. Nous avons encore le choix, nous pouvons inverser la tendance. Nous sommes à l'aube d'une grande bataille, notre bataille."

Et nous la gagnerons !

Sophie Robert et le Front National de la Loire tiennent à remercier tout particulièrement Marine pour sa présence, sa convivialité et son chaleureux sourire, tout au long d'une fraîche journée d'automne. L'engouement et l'espoir constatés chez nos compatriotes nous confortent avec plus de vigueur encore, dans notre combat pour la France, un combat juste et légitime.

L'avenir de la France est entre nos mains ! Haut les coeurs !

 

PS : les photos seront très rapidement mises en ligne sur le blog.

Publié le 12 Octobre 2012

CFA Des Mouliniers

Nous avons appris récemment que nos chers amis de la CGT du CFA des Mouliniers avaient pondu un communiqué mensonger.

Le tract prête en effet à Sophie Robert "un soutien inconditionnel aux dirigeants actuels du CFA," ce qui, doit-on prendre la peine de le préciser, est faux, puisque les dirigeants du CFA voulaient le versement de cette subvention exceptionnelle de 200.000 euros. Le Front National a voté contre. 

Ensuite, il paraîtrait que "Sophie Robert, par ses interventions à la Commission des Formations tout au long de la vie, stigmatise la CGT." Cette phrase, certains peut-être, la regretteront prochainement. Les Assemblées plénières sont publiques. Les Commissions sont à huis clos. Ce qui revient à confirmer qu'au sein-même des services de la Région Rhône-Alpes, quelqu'un, présent lors des réunions de cette commission, renseigne la CGT. Est-ce un attaché de groupe ? Quel groupe ? Ou pire,  un élu ? C'est grave.

Le Front National de la Loire et sa Secrétaire Départementale Sophie Robert, prennent à bras le corps cette affaire mafieuse. Nous poursuivrons sans jamais faillir notre tâche de défenseur du citoyen. "Ils" créent les problèmes, pour les dénoncer ensuite, afin de se présenter comme les boucs émissaires.

Nous savons, nous avons les témoignages, élèves et professeurs confondus, qui vont tous dans la même direction. Coûte que coûte, nous nous chargerons de faire remonter la vérité. C'est une grande lâcheté que de dissimuler la réalité derrière ces mensonges qui nous rappellent les heures les plus sombres du stalinisme !

En réalité, si nos adversaires politiques refusent un vrai débat, c'est parce qu'ils sont co-responsables de la situation actuelle. Ne jamais se pencher sur les vrais problèmes, toujours abreuver de subventions le CFA des Mouliniers pour noyer le poisson ! Ils ne redoutent que l'évocation de leurs responsabilités. Quelle bassesse !

Plus que jamais le Front National de la Loire se pose comme le seul à exprimer un désir de changement profond, le seul à prendre ses responsabilités face à ces brigands sans foi ni loi. La CGT du CFA des Mouliniers veut manger du Front National. Qu'il en soit ainsi. Elle en aura à tous les plats, à toutes les sauces, (attention à ne pas trop épicer quand-même...), matin, midi et soir. Et ce jusqu'à ce que la vérité soit exposée au plus grand nombre. L'opinion pardonne facilement tous les vices, sauf la lâcheté. Certains devraient se préoccuper de trouver, rapidement, une excuse à leur lâcheté.

La vérité est un droit. Le Front National en fera un devoir !



 

Publié le 12 Octobre 2012

http://www.leprogres.fr/fr/images/CCFEE7F9-6B3B-400B-B547-BDC705129FD0/LPR_07/image.jpgLe 7 mai 2011, Osman avait perdu le contrôle de son véhicule dans un virage pris trop vite. Le face-à-face qui allait suivre faisait deux morts et trois blessés.

Hier lors de son procès, Osman explique "qu'il a été surpris par le virage", il admet qu'il "parlait avec les mains", et roulait "un peu trop vite". Il est "désolé", il aurait préféré que "ça ne se passe pas comme ça." 

"Tout le monde l'aurait espéré" rétorque le Président du Tribunal.

Osman a finalement été condamné à deux ans de prison avec sursis, à 2.000 euros d'amende et a l'interdiction de repasser le permis avant un an.

Et pourtant les témoignages en sa défaveur étaient accablants. Un riverain qui a vu la scène raconte : "La voiture était sur deux roues, on se serait cru dans un film, on aurait dit une scène de cascade." Une des passagères : "On lui a tous dit qu'il roulait trop vite, il n'écoutait pas."

Osman été reconnu coupable mais une fois encore, le laxisme judiciaire "à la Française" a encore parlé. Nous retiendrons seulement de cette affaire que pour la justice, deux vies humaines ne valent pas mieux que 2.000 euros et du sursis...

Publié le 11 Octobre 2012

http://www.villers-bocage.info/iso_album/cpam2.gifElle est infirmière libérale, elle a 40 ans, 4 enfants, et elle a été condamnée à un an ferme pour avoir escroqué la CPAM du Rhône pour un préjudice de plus de 700.000 euros.

De 2008 jusqu'au début de cette année 2012, notre infirmière "refacturait des prestations", "certains frais de déplacements fictifs", ainsi que des prestations alors que ses clients étaient hospitalisés.

Selon ses propres termes, "elle ne se rendait pas compte qu'elle escroquait l'Etat." A la bonne heure ! Son mari, qui avait quant à lui été placé en garde à vue, puisqu'il est fonctionnaire de la Caisse d'Allocations Familiales affecté à la lutte contre les fraudes (ça ne s'invente pas), a été mis hors de cause. Il était d'ailleurs absent à l'audience, une façon comme une autre de soutenir son épouse...

Ah, un détail sur l'épouse : elle s'appelle Leila Yahiaoui, ce qui semble indiquer une petite origine... auvergnate !

Publié le 11 Octobre 2012

http://img.over-blog.com/600x450/6/07/84/75/Yamina_Benguigui2-08d3f.jpgSelon l'argentier de l'Elysée, les consignes étaient très claires : "Yamina Benguigui devait utiliser un avion de ligne pour se rendre à Kinsha (République démocratique du Congo) afin d'assister au sommet de la Francophonie." N'en faisant qu'à sa tête, la ministre déléguée à la Francophonie, a préféré utilisé un Falcon 900 du gouvernement.

Le coût estimé du vol étant de 140 000 euros !

Du côté du gouvernement, on tente de calmer les choses comme le clame la porte-parole du gouvernement Najat Vaullaud-Belkacem : "Connaissant Yamina Benguigui, j'imagine qu'il n'y avait pas d'autres choix possibles." Un argument "léger" dira-t-on...

Nous rappellerons que ce n'est pas la première fois qu'un ministre est épinglé de la sorte. Alain Joyandet, scerétaire d'Etat à la coopération, avait lui-aussi été surpris empruntant un jet privé en mars 2010... La facture de 116 000 euros avait été à l'origine de son départ du gouvernement quelques semaines plus tard...

Nous appelons le "président de l'exemplarité" à se montrer... exemplaire.

Publié le 11 Octobre 2012

http://fn66.fr/wp-content/uploads/2012/08/steeve_briois_1-295x300.jpgRetraites 

Le Front National apporte son soutien à la manifestation nationale des retraités qui a lieu ce jeudi dans toute la France.

La situation des retraités français est dramatique, une partie non négligeable d'entre eux vivant avec moins de 900 euros par mois pendant que les autres servent de défouloir fiscal aux gouvernements successifs de droite comme de gauche.

Alors que Sarközy a procédé à un report injuste et illégal de l'âge de départ à la retraite, et que le PS continue de paupériser les retraités au bénéfice des populations étrangères, Marine Le Pen a été la seule candidate à l'élection présidentielle à avoir proposé des solutions réalistes et justes aux problèmes de la dépendance des personnes âgées et du pouvoir d'achat des retraités.

Le Front National propose donc : 

-Un retour de l'âge légal de départ en retraite à 60 ans.

-Un gel des taxes et impôts qui touchent les retraités.

-Une politique de financement du système de retraite et de la lutte contre la dépendance plus équilibrée et juste, qui trouvera les moyens de ses ambitions dans la dynamisation de la natalité française et par une meilleure gestion des dépenses publiques : les coûts de l'immigration, du fonctionnement des collectivités, de l'Europe, de la fraude fiscale et sociale, sont autant de dépenses inacceptables qui doivent être redirigées vers la prise en charge des Français qui ont cotisé toute leur vie.