Publié le 8 Septembre 2012

Lu sur Politique42 :

Tabac

Publié le 7 Septembre 2012

Après discussions, l’association centre socioculturel marocain de Saint-Etienne a cédé ce lieu de culte au ministère marocain des Affaires islamiques qui en assurera le fonctionnement.

La grande mosquée Mohammed VI de Saint-Etienne qui a été inaugurée en grande pompe le 19 juin, vient d’être cédée au ministère des Affaires islamiques du Maroc.

Cela signifie que cette mosquée est la propriété de l’État marocain, comme toutes les mosquées du royaume.

Cette décision a été entérinée par l’assemblée générale de l’association centre socioculturel marocain de Saint-Etienne.

Le Maroc, par l’intermédiaire de son de roi, a largement participé à la construction de cet édifice religieux de 1 400 m². Il en a financé une grande partie.

Il faut désormais faire vivre ce lieu qui devrait s’enrichir d’un centre culturel dans les prochains mois. Ce ne sont pas les moyens financiers limités de l’association qui peuvent assurer un fonctionnement normal de cette mosquée. Ce transfert va soulager le centre socio culturel marocain, puisque le fonctionnement de la mosquée et du futur centre culturel sera assuré par le ministère marocain des Affaires islamiques.

« Si cette solution n’avait pas été trouvée nous aurions été dans l’impossibilité de faire fonctionner cette mosquée », souligne Aldo Oumouden. Le conseiller du recteur de la mosquée évalue le fonctionnement annuel du site entre 500 000 et 600 000 euros par an.

Cette somme sera donc prise en charge par le ministère marocain.

Elle permettra de payer les impôts locaux, les frais de chauffage, d’électricité, d’eau et sept salariés dont un imam. Des conférences nationales et internationales seront également organisées.

« Pour faire vivre correctement la mosquée, il faut de l’argent. C’est ce que nous apporte l’État marocain. Nous voulons arrêter l’amateurisme et travailler de façon professionnelle », explique Aldo Oumouden.

Mais ce nouveau mode de gestion ne fait pas l’unanimité auprès de certains fidèles. Le témoignage écrit que l’un d’eux a fait parvenir à notre rédaction rappelle que « la communauté musulmane, toutes nationalités confondues, a contribué au financement de cet édifice à hauteur de 2,4 millions d’euros ».

Il s’agit là de dons versés depuis des années par de nombreux fidèles pour la construction de la mosquée.

Ce témoin affirme même que « quelques membres de la communauté d’origine algérienne commencent à demander le remboursement des dons versés ».

Le conseiller du recteur indique qu’il s’agit là « d’un faux débat. Tout le monde, quelle que soit sa nationalité, peut venir prier dans cette mosquée. C’est un lieu de prière ouvert à tous ».

KAMEL KABTANE - Recteur de la Grande Mosquée de Lyon. "Cette mosquée va devenir une enclave étrangère sur le territoire français" ...

source le progrès

Publié le 7 Septembre 2012

Cette création est une première sur le sol français. Cet institut de formation des imams est directement piloté par l’administration turque des affaires religieuses. La Turquie veut former les imams devant officier sur le sol français et ainsi, faire grandir son influence sur la population turque émigrée.

Avec cette implantation, la Turquie veut former des imams en langue turc, ouvrir un établissement secondaire privé sur le modèle des lycées religieux turcs, reprendre la main face au mouvement Milli Görüs (dont dépend notamment la grande mosquée strasbourgeoise Eyyub Sultan de la Meinau) pour unifier la diaspora...

La mairie, informée depuis un an, n'avait pas souhaité communiquer sur ce sujet.

Michel Janva le salon beige

 

Sur le progrès d'aujourd'hui, à la question du journaliste, le recteur de la Grande mosquée de Lyon répond : "vous formez des imams ? - Une démarche est menée dans ce sens, en partenariat avec l'Etat et la faculté catholique de Lyon, afin de proposer dans les années à venir une formation ici même" !!!

Publié le 6 Septembre 2012

Chers amis, Vous pouvez encore vous inscrire à l'université d'été du Front National qui aura lieu les 22 et 23 septembre 2012 à la Baule. Un adhérent propose un co-voiturage pour 3 personnes au départ du Coteau (coût du transport divisé par 4). Renseignements le soir au 06 69 35 43 95.

Pour toute autre proposition de co-voiturage merci de nous envoyer un mail à front.national.42@gmail.com

 

Publié le 6 Septembre 2012

Face à la montée de l’islamophobie, le Conseil de l’Europe vient de publier un guide pour lutter contre ce phénomène. Ce guide qui s’adresse en priorité aux enseignants énonce les lignes directrices à suivre pour combattre l’intolérance et la discrimination à l’encontre des musulmans.

_
Selon le guide," la lutte contre la discrimination envers les musulmans doit s’intégrer dans le programme scolaire. (…) Le guide recommande aux directions des écoles de veiller à ce que les règles et les pratiques de l’établissement n’aient pas d’effets discriminatoires à l’égard des musulmans: habillement, accès à l’apprentissage de sa propre religion, menus à la cantine, dates des vacances".
Source défrancisation

Publié le 6 Septembre 2012

S'il est confirmé, le coup sera très rude pour la Grande Muette. Le restera t-elle d'ailleurs?

"La lettre de cadrage budgétaire envoyée le 31 juillet dernier aux ministres par le chef du gouvernement Jean-Marc Ayrault contenait une bombe à retardement. Les états-majors planchent depuis début septembre sur les annexes non publiées de ce document. Une mesure imposée par Bercy risque de provoquer un séisme parmi l'ensemble du personnel : dans l'annexe de sa lettre de cadrage, Matignon annonce une suppression de 30 % des avancements au choix prévus en 2013, au risque de jeter cul par-dessus tête le fragile édifice des carrières militaires. C'est-à-dire que le tiers des promotions au grade supérieur - à tout le moins celles qui ne dépendent pas mécaniquement de l'ancienneté - ne se produiront pas. Une explication s'impose : on sait que les années Sarkozy avaient été marquées pour les armées par un plan considérable de suppression de postes, s'élevant au total à 54 000 emplois entre 2009 et 2015. Poursuivant sur sa lancée, la défense perdra effectivement dans ce cadre 7 234 postes en 2013 (ce chiffre tient compte de la création de 95 postes à la DGSE et de 69 dans la cyberdéfense, essentiellement à l'Anssi, Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information. En 2014, 7 880 suppressions sont prévues, malgré 45 créations de postes pour la DGSE et 99 dans la cyberdéfense).

Mais les engagements de l'État étaient très clairs et ont été répétés à maintes reprises. Cette diminution d'effectifs devait permettre de "revaloriser" la condition militaire. En clair : augmenter les soldes de bas en haut de l'échelle hiérarchique en affectant à ce mouvement environ la moitié des sommes économisées par les suppressions d'effectifs. En 2010, par exemple, 186 millions d'euros d'économies avaient permis d'affecter 100 millions à la revalorisation de la condition militaire. À cette mesure salariale s'ajoutait une "repyramidation" des carrières, à savoir une accélération des promotions, une élévation du taux d'encadrement, avec davantage d'officiers, de sous officiers et de "petits gradés" chez les engagés volontaires.

Jean-Marc Ayrault est explicite. Ce mouvement de "repyramidage" est stoppé et repart en marche arrière vers un "dépyramidage", donc une réduction du taux d'encadrement. Crûment, il s'agit d'un blocage du tableau d'avancement dans toutes les armées. Citation de la lettre de cadrage, qui annonce explicitement qu'il s'agit d'un début : "Afin de dépyramider la structure de ses effectifs, le ministère de la Défense réduira de 30 % les volumes d'avancement au choix de ses personnels militaires en 2013. Le ministère de la Défense et le ministère chargé du budget travailleront de concert sur le dépyramidage sur la période 2013-2015." Le document précise que le GVT (glissement vieillesse technicité) doit s'élever à zéro euro sur la période 2013-2015. Est-ce tenable ?"

Lahire le salon beige

Publié le 6 Septembre 2012

L'école privée catholique Sainte-Anne ouvre en cette rentrée 2012 une 6e un peu particulière.
Il s'agit d'une classe hors-contrat avec l'Etat. Elle ne reçoit par conséquent pas de subventions, dépend financièrement des parents, et est libre de son enseignement. Les écoles primaire et maternelle Sainte-Anne sont déjà hors contrat depuis l'ouverture en 1974. Les élèves pourront donc poursuivre à la rentrée prochaine leur cursus en 6ème, dans les mêmes locaux: "ne pas être sous contrat nous permet d'avoir une certaine liberté dans les méthodes pédagogiques, qui seront classiques", explique le directeur Jean Sudriès. Ainsi, dans cette sixième, le latin sera obligatoire, et les dictées et les compositions de fin de trimestres seront de retour. L'effectif sera restreint, mais l'empreinte catholique sera maximale: "les élèves feront une prière avant de débuter l'école, ils auront une messe tous les mercredis et une heure de cathéchisme par semaine", souligne Jean Sudriès. Au delà de cet apport religieux, les matières seront enseignées différemment: "en histoire, nous insisterons sur les débuts du christianisme, la chrétienté au Moyen-Age, en français, on ne fera pas l'impasse comme dans le public sur des auteurs comme Bossuet ou Fénelon, tous deux évêques".
Une blouse comme uniforme
Toutefois, le programme national sera suivi et la théorie de l'évolution ne sera pas évitée, ni les autres religions, assure le directeur. Question discipline, les 10 élèves de la classe devront se plier à l'uniforme, déjà en vigueur dans l'école: "ils devront porter une blouse sur laquelle il devrait y avoir le logo de l'école". Pour l'instant mixte, la classe pourrait ne plus l'être à l'avenir si l'effectif le permet. Le directeur se défend pour autant de toute radicalisation ou intégrisme: "nous manquerions vraiment à notre tâche si nous faisions cela, on s'isolerait complètement, nos élèves ont simplement envie de se rapprocher de l'Eglise." Les classes supérieures devraient ouvrir dans les années à venir, faisant de Sainte-Anne le premier collège hors contrat de la Loire. L'effectif de la classe de sixième n'est pour l'instant pas complet.
S. B. Zoom dixit

Publié le 6 Septembre 2012

Les salaires des fonctionnaires sont plus élevés que ceux des salariés du privé : le salaire annuel net moyen des agents de l’État était en 2008 de 28.460 euros, soit 15 % de plus que celui du secteur « privé et semi-public » (et 17 % de plus pour les employés). Derniers résultats disponibles à ce jour.

Par Alain Mathieu. Le cri du contribuable

Publié le 5 Septembre 2012

- Dino Cinieri va prendre son stylo pour demander à Manuel Valls d’inscrire le sud-Loire en zone prioritaire de sécurité. Le député UMP, qui reconnait que des situations plus graves existent, s’inquiète de la montée des incivilités et des agressions sur Saint-Etienne. Il souhaite que des maires se joignent à son initiative.

 

- 133 nouveaux agents de médiation viennent d’être recrutés par le conseil général de la Loire pour assurer des tâches de sécurité dans les collèges et les transports scolaires.

Source politique 42

Publié le 5 Septembre 2012

C’était à voir… Ce 4 septembre, Arte a diffusé une enquête édifiante qu’il ne fallait pas manquer et va dans le droit fil de ce que seuls Marine Le Pen et le Front National dénoncent depuis longtemps envers et contre tous.

Contre tous, c’est à dire contre le système UMPS qui a donné aux technocrates de Bruxelles notre souveraineté monétaire, nous a privés du contrôle de nos frontières et s’applique aujourd’hui à abandonner notre indépendance budgétaire aux banksters mondialistes « au nom du dogme européen ».

Comme le rappelle un internaute sur Arte à la suite de cette enquête, il faut bien se rendre compte que :

» – M. Draghi, qui fait la pluie et le beau temps en matière économique dans l’EU, puisqu’il est directeur de Banque Centrale Européenne, vient du moule de Goldman Sachs et qu’il a été élu par nos dirigeants européens sans notre aval.

« - Mario Monti : Actuel Premier ministre d’Italie après la démission de Berlusconi. Ancien directeur de la Trilatérale, ancien membre de la direction du groupe de Bilderberg, conseiller de Goldman Sachs durant la période où le déficit grec a été caché. Non élu par le peuple.

« - Lucas Papademos : Ancien Premier ministre grec après la démission de Papandreou. Gouverneur de la Federal Reserve Bank de Boston (1993-94), gouverneur de la Banque Centrale de Grèce (1994-2002), vice-président de la Banque centrale européenne (2002-2010), membre de la Trilatérale depuis 1998. A truqué les comptes de la Grèce avec le concours actif de Goldman Sachs, ce qui a conduit en grande partie à la crise que subit le pays actuellement. Non élu par le peuple. »

Il faut rendre la parole aux peuples.

C’est l’engagement solennel que Marine Le Pen a fait aux Françaises et aux Français. Elle tiendra sa parole.

Publié le 5 Septembre 2012

Communiqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Marine Le Pen salue avec fierté la victoire du Parti québécois aux élections générales québécoises, et adresse ses chaleureuses félicitations à Pauline Marois, première femme Premier ministre du Québec.

Cette victoire illustre le progrès des idées souverainistes partout dans le monde, et rappelle que l’avenir passe par le respect des peuples et de leur identité.

Marine Le Pen tient également à exprimer sa solidarité après le triste incident survenu lors du discours de victoire, et s’associe pleinement au deuil de la famille de la victime.