Publié le 15 Juillet 2012

Le Front National va porter plainte contre Madonna, après la publication hier au Stade de France, d'un clip vidéo mettant en scène Marine Le Pen affublée d'une croix gammée sur le front.

"Une plainte pour injure avec constitution de partie civile sera déposée la semaine prochaine devant le tribunal de grande instance de Bobigny, dont la juridiction couvre le Stade de France," a déclaré aujourd'hui Florian Philippot, vice-président du Front. 

Marine Le Pen avait prévenu il y a quelques semaines, "si Madonna fait ça en France, on l'attendra au tournant."

"C'est une provocation destinée à lutter contre les difficultés qu'elle rencontre avec son public puisque sa tournée s'apparente à un bide retentissant," ajoute Florian Philippot. En effet, les presses concernées confirment que Madonna n'a pas rempli le Stade de France et les différentes salles où elle a pu se produire depuis le début de sa tournée internationale. "Il est de notre devoir de porter plainte pour prendre la défense de nos électeurs et sympathisants", telle est la conclusion de M. Philippot.

Le Front National de la loire en profite pour rappeler que la sulfureuse chanteuse kabbaliste a souvent été au centre de la polémique depuis de nombreuses années. Tout d'abord en posant nu au début de sa carrière, mais aussi en simulant l'acte sexuel durant ses concerts, concerts lors desquels elle se produit souvent à moitié nue, sans parler de son baiser lesbien avec la chanteuse Britney Spears. Nous n'ajouterons rien sur les millions de dollars donnés au gouvernement du Malawi pour l'adoption de ses deux enfants, Mercy et David, ou devrions-nous plutôt dire l'achat, puisque dans les deux cas, la chanteuse est repartie avec les enfants, moins de 48 heures après son arrivée en Afrique, alors même qu'ils étaient en passe d'être adoptés par deux familles australiennes avec une procédure en cours de plus de deux ans... Nous ne remuerons pas le couteau dans la plaie en ajoutant que sa fondation, "Raising Malawi," est visée par une enquête du Fisc américain, concernant des impayés de plusieurs millions de dollars.

Ne dit-on pas qu'il faut savoir être irréprochable pour donner des leçons ?

Publié le 15 Juillet 2012

Par Gauthier, adhérent de Saint-Etienne : Du sang, du sexe et de la mort, des bourreaux et des comploteurs, des méchants très méchants (les "ignorants" catholiques) et des gentils très gentils (les "savants" juifs). Présentée comme la saga de l'été, la série "Inquisitio" est actuellement diffusée sur France 2 et fait polémique pour ses nombreux clichés.

Nicolas Cuche, l'auteur de cette "oeuvre" annonce que c'est "au nom de la liberté romanesque, qu'il mêle sans vergogne l'Histoire et la fiction". Pour un historien l'exercice est déjà à haut risque. Mais de la part d'un non-historien, il relève de la tromperie, quand sont travestis des faits et des personnages qui ont déjà existé, et sur lesquels les archives nous renseignent parfaitement ! (Voir le livre de l'historien Didier le Fur, "Inquisition, enquête historique")

A l'heure où il est question de promouvoir l'anti-communautarisme, comment peut-on opposer aussi durement Chrétiens et juifs dans une série du service public ?

Nicolas Cuche le reconnait lui-même : "Mon Moyen-Âge s'inspire parfois aussi bien des historiens que de la fiction et des jeux vidéo." L'avouer, est-ce une excuse suffisante ? Le téléspectateur non-averti avalera comme authentiques, toutes les erreurs et les invraisemblances d'une série, qui se rapproche plus des Guignols de l'info que d'autre chose. 

Entre quelques scènes de torture ou de viol, nous pouvons voir le Pape d'Avignon dans son bain, en compagnie de jeunes filles dévêtues, le Pape se frottant tout contre elles. Ou encore des fidèles du Pape de Rome, inoculant la Peste sur ordre de Sainte Catherine de Sienne, cette dernière, sainte mystique reconnue, "réduite à une névrosée aux pulsions meurtrières". Un médecin juif, porté par sa communauté juive, d'une honnêteté, d'une franchise et d'un courage sans faille face à la cruauté des incultes catholiques. Bref, d'énormes arrangements que France 3 n'a pas hésité à promouvoir par une énorme campagne publicitaire !

Nicolas Cuche insiste : "Je ne voudrais pas qu'on s'imagine qu'Inquisitio est une sorte de brûlot anticlérical un peu simplet mettant en scène la cruauté de l'Eglise. Sur le plan historique ce serait faux. Sur le plan romanesque, ce serait convenu et limité."

Tout en prétendant ne pas le faire, c'est justement ce qu'il fait en dénaturant, en déformant, en falsifiant sa série, série qui tente de faire croire que l'Inquisition ne poursuivait que les juifs. Avec l'aval prononcé bien entendu, de France Télévisions qui vit grâce aux redevances des contribuables, et qui est une habituée de ce genre d'arrangements de l'Histoire, on a pu le constater, avec la Guerre d'Algérie plus récemment, sujet traité à sens unique.

A quand l'honnêteté intellectuelle dans l'audiovisuel public français ?

Publié le 14 Juillet 2012

Quatre jours après la diffusion d'une vidéo montrant quelques détenus refusant de retourner dans leur cellule, la situation s'exporte désormais à l'extérieur. En effet, dans la nuit du jeudi 12 au vendredi 13 juillet, des dizaines d'affiches diffamatoires à l'encontre du personnel pénitentiaire de Roanne, ont été placardées sur les murs de lieux stratégiques tels que la rue piétonne du centre-ville de Roanne ou encore sur la façade des bureaux de la presse locale.

Quatre surveillants sont par ailleurs nommément cités sur certaines affiches, ils sont également accusés de "tabasser les prisonniers", malgré la vidéo montrant très explicitement plusieurs "jeunes français de papiers" les narguer et les insulter de leurs voix couinantes, organisant une véritable mutinerie. Les surveillants mis en cause ont logiquement porté plainte au commissariat de la Ville, pour diffamation sur personnes dépositaires de l'ordre public.

L'hypothèse d'un acte perpétré par un vicieux groupe d'anarcho-communistes sans foi ni loi, est privilégiée. Une enquête a été ouverte.

Publié le 13 Juillet 2012

La soumission des heures supplémentaires à l'impôt sur le revenu, devrait être votée dès la semaine prochaine par les députés. Les "heures supp" seront donc refiscalisées. Initialement à partir du 1er septembre 2012.

Or nous avons appris, hier 12 juillet 2012, que le projet de loi qui sera prochainement discuté, vise à étendre cette mesure aux heures supplémentaires déjà prestées, en l'occurrence à partir du 1er janvier 2012. C'est-à-dire rétroactivement. Une précision sur laquelle la majorité est restée très discrète jusqu'à présent. 

Dans un même temps, les députés de la Commission des Finances ont rejeté la proposition de loi visant à fiscaliser la part de l'Indemnité Représentative des Frais de Mandat (IRFM), part non-utilisée à des fins professionnelles. L'IRFM, est versée sur un compte séparé et s'ajoute à l'indemnité parlementaire de 7100 euros brut et du crédit pour l'emploi de collaborateurs de 9138 euros brut...

Le changement, c'est pour quand ?

Publié le 13 Juillet 2012

Squat Chantegrillet : La centaine de Roms du Squat Chantegrillet, près de l'opéra-théâtre de Saint-Etienne, a été délogée vendredi 6 juillet par de nombreux CRS. Il en a été de même pour le squat du quartier du Soleil ainsi que celui du Musée d'Art Moderne, où ces familles de Roms faisaient régner l'insécurité et gênaient la tranquilité publique, le tout dans la plus grande insalubrité, bien entendu.

Alors que décision de les expulser avait été prise en décembre dernier, par le Tribunal de Grande Instance de Saint-Etienne, suite aux plaintes de nombreux riverains, il aura fallu attendre le 6 juillet pour que les faits deviennent enfin des actes, alors que la législation prévoit un délai de 24 à 48h pour que les occupants puissent préparer leur départ...

Nous pourrions aujourd'hui penser que la situation est définitivement réglée pour les Stéphanois... Nous pourrions, en effet le penser, si les Roms n'avaient pas pris leurs nouveaux quartiers sur un terrain vague face au cimetière de Montmartre, terrain mis à disposition, avons-nous besoin de le préciser, par la mairie socialiste de M. Maurice Vincent.

M. Vincent compte-t-il faire des Roms, ses futurs électeurs ? Une éventualité comme une autre à l'heure où le gouvernement Hollande souhaite donner le droit de vote aux étrangers. En attendant, les Stéphanois restent toujours les premières victimes de cette politique aveugle qui, au nom de l'anti-racisme, du non-réalisme, préfère déplacer un problème plutôt que lui apporter une réelle solution !

Le Front National de la Loire exige le plus strict respect de la loi française et appelle le gouvernement actuel à trouver une solution à l'échelle européenne puisque c'est bien du fameux Traité de Lisbonne, qu'est né le problème ! Traité qui, rappelons-le, avait été ratifié par la voie parlementaire en 2007, alors que le Traité constitutionnel avait été rejeté par la majorité des Français lors du référendum de 2005. A l'époque, une révision de la Constitution Française, effectuée par la voie du Congrès, avait permis la ratification du Traité de Lisbonne lui-même, le 8 février 2008...

Publié le 13 Juillet 2012

Le ministre espagnol de l'économie a déclaré le 10 juillet dernier que la Finlande avait mis à éxécution ses menaces, en bloquant l'accord d'aide financière (100 milliards d'€uros) aux banques espagnoles.

"L'accord est prêt mais la Finlande réclame des garanties en échange de l'octroi d'un prêt."

L'Espagne doit toucher un premier versement de 30 milliards d'€uros fin juillet. Cependant le Fonds Européen de Stabilité Financière ne peut débloquer l'argent, que si la décision est prise à l'unanimité.

Rappelons que la Finlande est l'un des derniers pays européens à bénéficier du Triple A et qu'elle a pour principal partenaire commercial la Russie voisine. L'Allemagne (et les Pays-Bas) se réjouirait officieusement de cette hostilité finnoise "qui bloque le système européen soutenu par F. Hollande" sans que Berlin n'apparaisse dans l'opposition.

 

Source : Reuters

Publié le 12 Juillet 2012

Lu sur 20 minutes :

Fracturer la roche en injectant de l’eau et du sable mélangés avec des produits chimiques pour en faire sortir les gaz piégés dedans: la méthode de la fracturation hydraulique a été au cœur des débats sur l’exploitation des gaz de schiste. Soupçonnée de polluer les nappes phréatiques, la méthode a finalement été interdite en France en juin 2011. Une étude américaine, publiée dans les annales de l’Académie américaine des sciences (PNAS), démontre maintenant les dangers de la fracturation sur les eaux souterraines.C’est l’existence de conduits souterrains naturels qui menacerait les nappes phréatiques: «Des conduits naturels permettent au gaz et à la saumure de migrer en direction d’aquifères peu profonds», explique Avner Vengosh, géochimiste à l’université Duke. Résultat, les gaz situés à 1.600 mètres de profondeur en Pennsylvanie ont contaminé les eaux situées bien plus haut dans le sol. Celles-ci présentent des niveaux de salinité bien plus hauts que la moyenne: «Cela pourrait signifier que des réserves d’eau potable du nord-est de la Pennsylvanie risquent d’être contaminées par des gaz s’échappant des puits d’exploitation des gaz de schiste», commente Avner Vengosh.

 

A noter : le groupe FN à la région Rhône-Alpes a voté contre l'expérimentation et l'exploitation des gazs de schistes en Rhône-Alpes.

Publié le 12 Juillet 2012

On se souvient du commentaire d'Alexis Brezet, alors rédacteur en chef du Figaro Magazine (et ancien du Spectacle du Monde et de Valeurs Actuelles), lors de la réédition du Camp des Saints de Jean Raspail :

B"(...) Cette histoire a été écrite en 1973. Elle ne pourrait plus être publiée aujourd'hui. Dans sa préface, Jean Raspail, qui a soumis son livre à des avocats, note que, si les lois anti-racistes Pleven, Gayssot, Lellouche ou Perben avaient un effey rétroactif, ce qui n'est pas le cas, son livre serait susceptible de poursuites judiciaires pour un minimum de 87 motifs différents.  Voilà pourquoi il faut lire le Camp des Saints, ce roman prophétique, qui a et qui fera grincer les dents des tenants de la France multiculturelle et du métissage universel. Il faut le lire ne serait-ce que pour mesurer combien la liberté d’expression a reculé dans notre pays depuis quarante ans."

Nous souhaitons à Alexis Brézet de faire du Figaro un espace de liberté d'expression, à l'heure où la grande majorité des médias sont fortement ancrés à gauche.

Michel Janva le salon beige

Publié le 11 Juillet 2012

 

Communiqué de presse du Front National de la Loire

 

La situation se dégrade très gravement pour les surveillants de prison, notamment celle du centre de détention de Roanne. Depuis plusieurs mois, la prison est le théâtre d'agressions répétées à l'encontre du personnel. Les détenus demandent une amélioration de leur vie en détention, tandis que le personnel affirme ne pas avoir les moyens nécessaires pour que le projet aboutisse.

L'ultra-moderne centre de Roanne, conçu en 2009 pour favoriser la réinsertion des longues peines est loin de ce que décrivent les détenus, possèdent trois unités de vie familiale (appartements meublés de type F2 ou F3), une unité de soins médicaux, des locaux réservés aux activités socio-culturelles ... 

Un cadre à faire pâlir un paysan ou un ouvrier ! Ce à quoi il faut rajouter des cellules avec douches individuelles, la libre circulation dans les coursives de la prison une grande partie de la journée, une salle de musculation, des sorties organisées à l'extérieur (canoë-kayak, matchs de foot au stade).

Michel Escolano, surveillant et syndicaliste explique que ses partenaires de travail et lui "n'y arrivent pas, n'y arrivent plus, on n'est pas assez nombreux, on ne se sent pas en sécurité, on préfère ne pas faire certaines rondes, le trafic, le racket règnent chez nous ! Dimanche (8 juillet 2012), on a trouvé des portables et du cannabis dans une cellule," il dénonce également "ces tensions qui deviennent quotidiennes depuis plus de six mois, avec pas moins de cinq agressions graves à l'encontre du personnel en mai dernier !"

Et pendant ce temps-là, Mme Taubira, ministre de la "justice", assiste à des matchs de basket opposant des détenus ou encore à des concerts, comme c'était le cas à la prison de Lille début juillet... Heureusement qu'elle se défendait le 6 juillet dernier, des accusations de laxisme en disant "souhaiter redonner l'envie de travailler aux gens du service public de la justice." 

Le Front National de la Loire, par l'intermédiaire de sa Secrétaire Départementale, Sophie Robert, en profite pour rappeler que la première mesure que souhaite appliquer Mme Taubira est l'annulation des Tribunaux Correctionnels pour Mineurs de plus de 16 ans, des récidivistes ayant commis des actes passibles de plus de 3 ans de prison ! Une folie en l'état actuel des choses !

Une vidéo datant du 4 juillet dernier, et filmée par un détenu depuis sa cellule (Tiens, il a un portable ?) montre une promenade se terminer en rixe dans la cour du centre pénitentiaire de Roanne, plusieurs personnes refusant de retourner dans leur cellule. 

 

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=xbBZ73cerKY#!

Publié le 11 Juillet 2012

Le terrain où devrait se construire la mosquée est actuellement cultivé par un maraîcher qui ne veut pas partir.

A la quasi unanimité, le conseil municipal a approuvé mardi 10 juillet la vente d’une parcelle au Brouaz au profit de l’association des musulmans d’Annemasse.

Des élus de la majorité (Robert Borrel) comme de l’opposition (Jean-Pierre Benoist (ndlr: voir son article « Vive la République » au sujet de la mosquée, Louis Mermet) ont qualifié le moment « d’historique ». Lors de sa séance, le conseil municipal affichait un profond ‘œcuménisme républicain’ (sic) et un peu de solennité. Tout le conseil (à l’exception d’Anne Michel qui a voté contre) a approuvé la vente d’un terrain de 7 040 m2 pour 704 000 euros à l’association Centre culturel des musulmans d’Annemasse (CCMA). Situé à côté du rond-point reliant les avenues Mendès-France et Lachenal dans le quartier du Brouaz, le terrain est actuellement cultivé par le maraîcher Pierre Grandchamp. Ce dernier qui est locataire de la parcelle a engagé une procédure auprès du Tribunal des Baux ruraux pour contester son éviction de ce terrain. Source défrancisation

Publié le 11 Juillet 2012

Les anciens ministres UMP Xavier Bertrand et Laurent Wauquiez ont protesté contre l'éventuelle augmentation de la CSG que pourrait décider le gouvernement pour financer la protection sociale. «Erreur sans pareil» pour l'un, «criminelle» pour l'autre. Rien que ça.

Rappelons leur qu'à la fin du mois de janvier dernier, Nicolas Sarkozy avait annoncé une hausse de 2 points de la CSG. Les hausses précédentes dataient du 3 janvier 2011 et d'octobre 2011.

Michel Janva le salon beige

Publié le 11 Juillet 2012

Communiqué de Marion Maréchal-Le Pen, député du Vaucluse et de Gilbert Collard, député du Gard

Nous ne portons et ne voulons porter aucune responsabilité dans la gestion erratique qui fut l’œuvre de l’UMPS depuis plus de trente ans. C’est pourquoi, nous nous sommes purement et simplement abstenus sur la loi de règlement examinée ce mardi 10 juillet, qui reproduit les dérives que nous condamnons depuis toujours.

Cette loi concerne de surcroît l’exercice budgétaire 2011, voté et exécuté alors que nous n’étions pas encore représentés au Parlement français.

Le débat parlementaire nous a permis d’apprécier combien les coresponsables de l’endettement pharaonique de notre pays se dérobaient à leurs responsabilités en s’accusant mutuellement.

Il est notamment étonnant de voir l’UMP fustiger l’insuffisante réduction des dépenses et du déficit alors que, sur les dix dernières années où elle était au pouvoir, l’augmentation de la dette publique atteint 800 milliards d’euros.

De la même manière, l’UMP se positionne hypocritement en défenseur du pouvoir d’achat alors qu’elle a amputé de plus de 5 milliards d’euros celui des ménages sous le précédent quinquennat tout en dénonçant le matraquage fiscal de la majorité socialiste après avoir créé pas moins de 40 nouveaux impôts et taxes sur la même période.

Le ton de la législature semble plus que jamais privilégier les oppositions stériles et artificielles face auxquelles nous incarnerons la véritable alternance.

Publié le 10 Juillet 2012

"les conseillers économiques du gouvernement allemand ont pondu un document indiquant que dans sa forme actuelle, l'euro est une « force déstabilisatrice » en Europe, et que toutes les mesures de crise prises sur la base des fonds de renflouement du FESF et du MES n'ont aucune chance de succès."
Source : blog d'Yves Daoudal