Publié le 8 Avril 2012

FNJ-meeting-Lyon-tous.jpgTrès belle représentation de la Loire samedi au meeting de Marine. En effet, outre les 83 personnes ayant pris le car organisé par la fédération (Merci Bonnie :-), de nombreux adhérents étaient venus en voiture. Ainsi, beaucoup ont pû remarquer que le FNJ de la Loire, impulsait l'ambiance de la salle avant et pendant le meeting. La relève est assurée !!

FNJ-sur-scene-Lyon.jpg

photo-copie-1.JPG

Publié le 8 Avril 2012

« La Marine pour vous sauver ! »Feurs. Au porte à porte, le FN préfère les tractages sur les marchés. « Ça se passe beaucoup mieux qu’avant » disent les militants.

Programmes et tracts dans le coffre de la voiture. Mercredi matin à Feurs, Sophie Robert, secrétaire départementale du FN et conseillère régionale, a organisé un énième tractage sur le marché. Après des épisodes houleux dans le quartier de La Chapelle à Andrézieux et à Rive de Gier, où les militants ont été pris à partie, la distribution s’est déroulée dans une atmosphère largement moins hostile.

« Les autres, ils font trop de promesses. Quand Marine parle de freiner l’immigration, on la croit ». Raymonde et Roger n’en souffrent pas au quotidien, mais les deux retraités affirment « qu’il y a trop d’immigrés ». C’est la seule raison pour laquelle le couple votera FN, parce que le reste du programme, il n’en connaît pas une ligne. Et il s’en moque un peu.

Côté militants, on affiche le sourire des grandes occasions. « Il y a cinq ans, les distributions étaient très difficiles. Les gens n’osaient pas prendre les tracts. Aujourd’hui, ils viennent à notre rencontre, en demandent pour les autres ». Pour Sophie Robert, c’est l’effet Marine Le Pen. « Nous allons dépasser le millier de militants encartés. Quatre-vingts bénévoles sont mobilisés en permanence pour les tractages sur les marchés et dans les boîtes aux lettres.

Marie-Charlotte et Jérémy ont 18 et 20 ans, et l’enthousiasme de leur jeunesse. Militants FN, sans travail, ils habitent Saint-Romain-le-Puy. « On a voulu ouvrir un commerce d’électroménager, mais les banques ont refusé de nous prêter de l’argent ».

Sans perspectives, ces deux jeunes portent haut l’idée de Marine Le Pen de réindustrialiser la France pour créer des emplois. En attendant des jours meilleurs, ils tractent.

A quelques mètres, Philippe, forain de 45 ans, n’attend qu’un geste. « Je voterai pour celui qui détaxera le gas-oil ». Il ne pense pas que Marine Le Pen puisse répondre à ses attentes, mais les autres candidats non plus. Seul avec ses problèmes, le vendeur de fleurs répond à une cliente quand les « tracteurs » ont déjà passé leur chemin. « La Marine pour vous sauver ! » martèle Séverine Brun, ancienne candidate aux législatives et aux cantonales dans la Loire.

Sceptiques, Cédric et Vanina, au chômage, n’attendent rien de cette présidentielle. « Mon contrat d’intérim s’est arrêté et je n’ai rien d’autres, avoue ce Forézien. Ma préoccupation, c’est de trouver un boulot, pas d’aller voter ».

Face à la réalité de certaines situations, le discours protecteur du FN ne peut rien. Mais pas le temps de s’apitoyer. Ce mercredi après-midi, c’était séance boîtes aux lettres. « Venez au QG de campagne le 22 avril, invite Séverine Brun. Vous verrez, on sera premiers ! On parie ? ». J’aurais dû ?

Frédéric Blanc le Progrès

Publié le 4 Avril 2012

par Bernard Lugan, universitaire africaniste, directeur de L’Afrique réelle

Au Mali, deux guerres sont en cours :

- La première qui concerne les seuls Touaregs est menée par le MNLA. Son but est l’indépendance de l’Azawag, la terre touareg, ce qui passe par la partition du Mali.

- La seconde est menée par un petit mouvement islamiste du nom d’Ansar Dine dont l’objectif est totalement différent puisqu’il veut contrôler tout le Mali pour y instaurer la charia. Même s’il est dirigé par un Touareg Ifora, tribu qui fournit l’essentiel des troupes du MNLA, Ansar Dine est composé de sahéliens de diverses ethnies et d’abord d’Arabes sahariens comme les Chamba, les Reguibat ou les Maures. En effet, les Touaregs ne peuplent pas tout le Sahara, mais seulement sa partie centrale, tout l’ouest du désert jusqu’à l’Atlantique étant une zone arabe ou arabisée. Pour lire la suite cliquer  ICI

Publié le 4 Avril 2012

affiche70 000 nouveaux tracts programmes Marine 2012 viennent de nous être livrés, l'ensemble des circonscriptions s'est organisé pour la distribution dans les boites aux lettres, n'hésitez pas à venir nous donner un coup de main, ces 15 jours sont très importants. Il manque du monde pour les villages de la Plaine, et pour la 3 ème circonscription (St CHamond, Rive de Gier, Grand Croix, St Héand). Renseignements au 06 32 18 74 68

Publié le 4 Avril 2012

Alors que les clandestins roms envahissent nos rues depuis les squats du cœur de la ville, les élus de Saint-Etienne fêtaient récemment la semaine de l’Egalité ( !). Les organisations les plus subversives étaient là, comme Touche pas à mon pote, etc... L’une des plus emblématiques, la LICRA, avait même délégué son président Alain Jakubowicz, celui dont la mission, grassement financée par le pouvoir en place et les collectivités, est la promotion de l'immigration et le dénigrement de la France. Christine Cauët, son relai local socialiste, se réjouissait d’une telle fête : égalité, respect. Les français en ont assez d’entendre des mots qui ne leur sont jamais adressés.

Irène V (Saint-Etienne).

 

Publié le 4 Avril 2012

La nuit dernière, la permanence de la Fédration du Rhone a,une nouvelle fois, été l’objet d’une attaque. Cette fois, ci les individus n’ont pu rentrer à l’intérieur de nos locaux mais se sont livrés à une dégradation en règle de nos façades.

Une plainte sera déposée dans la journée au commissariat de police du second arrondissement ainsi qu’une nouvelle demande d’autorisation de vidéo surveillance à monsieur le préfét chargé de la sécurité, demande qui nous a été refusée il y a quelques semaines…

Je demande sollenellement aux pouvoirs publics de prendre en compte le problème très grave de l’insécurité grandissante et des dégradations à l’encontre du Front National.

Cette attaque survient à moins de 4 jours de la venue de Marine Le Pen à Lyon et à la tenue du grand meeting de Samedi, ce n’est pas un hasard !

Je tiens à rappeler que les insulteurs publics, ceux qui propagent la haine du Front National et du peuple français doivent savoir qu’ils ne font que renforcer notre détermination et qu’ils n’auront jamais le dernier mot.

Publié le 2 Avril 2012

Le soit-disant populaire Jean-Luc Mélanchon refuse de dévoiler publiquement son  patrimoine. Celui qui se prétend être le candidat du peuple, compagnon de route du communisme désintéressé s’avère en fait un cacique du système. Ce quidam de 63 ans, ancien trotskiste, s’est constitué un patrimoine de plusieurs  centaines de milliers d’euros (pas mal pour un prof) grâce à nos institutions : sénat, conseil général, Etat, mairie…

Il fait bien rire Mélanchon ! Celui qui se présentait comme un révolutionnaire exalté, vierge de toute compromission avec le système s’est bien gobergé, comme tous ses copains.

 

Anne (Feurs)

Publié le 2 Avril 2012

 (loire) – 1er avril 2012

Politique. Louis Aliot, le numéro 2 du FN, était hier dans la Loire. « Il y a un ras-le-bol généralisé ; on le constate tous les jours sur le terrain », a-t-il dit à ses troupes.

Calme et détendu. Même pas inquiet, Louis Alliot. Hier, au château de Magneux-Haute-Rive, en plein cœur du Forez, il est venu rencontrer les adhérents de son parti. Et faire le point, avec eux, sur la situation, à trois semaines du premier tour de la présidentielle. Et pas question de se laisser embarrasser par les sondages. Car pour lui, le baromètre de la présidentielle, c’est le terrain. « Il faut voir l’accueil que nous avons sur les marchés, dans la rue. Les retours sont très bons. Les gens nous parlent naturellement », explique la présidente départementale, Sophie Robert. Comme si le FN était devenu un parti presque comme les autres. Décomplexé.

« Les gens en ont ras le bol du mensonge, de l’insécurité, de l’immigration, de ne plus pouvoir boucler leurs fins de mois et de ce qu’ils vivent au quotidien », affirme Louis Alliot.

Cette élection lui rappelle celle de 2002

« Tout s’était joué les derniers jours et les courbes avec Jospin s’étaient croisées la dernière semaine », rappelle Louis Aliot, qui ne voit pas « pourquoi Sarkozy ferait mieux cette fois-ci qu’il y a cinq ans ».

Alors, au FN, on se prend à rêver, à y croire… Et quand on interroge Louis Aliot sur le score que son parti pourrait faire au soir du 22 avril, il n’exclut pas d’arriver en tête au premier tour, sans trop oser le dire : « Ce serait un très beau signe pour la France ».

Même si, pour l’instant, c’est bien Jean-Luc Mélenchon qui occupe le devant de la scène. « Quand je vois le drapeau soviétique qui flotte dans ses meetings, je vois le drapeau nazi », lance Louis Aliot, qui revient aux fondamentaux du FN, avec, dernière proposition en date, le retour du service militaire obligatoire pour tous les jeunes. « L’idée, c’est de faire prendre conscience à la jeunesse qu’elle a des devoirs envers la France. C’est un investissement pour l’avenir », explique M. Alliot. Et d’ajouter : « Si le service militaire était encore en place, nous n’aurions peut-être pas eu ce qui est arrivé à Toulouse ».

Hier, à Magneux-Haute-Rive, Louis Aliot a donné une image décomplexée du FN, loin des vieux démons qui ont hanté le parti. Sans agressivité. Sans haine. Parlant tantôt de sécurité « avec une tolérance zéro », tantôt d’enseignement avec le retour de l’histoire de France dans les programmes, mais aussi et surtout de la discipline à l’école. Sarkozy ne semble plus être sa préoccupation : « Comment voulez-vous qu’il fasse 30 %. En 2007, c’était un produit nouveau ». Quant à Hollande, « il nous ferait presque regretter Ségolène ! » De quoi rebooster les équipes du FN avant la venue de Marine Le Pen samedi à Lyon. Une candidate qui pourrait peut-être faire un détour par la Loire avant le 22 avril.

Frédéric Paillas