Publié le 20 Octobre 2011

Cinquante ans après la fin de la guerre d’Algérie, par le biais d’une machination particulièrement bien orchestrée, policiers, gendarmes mobiles, CRS et Harkis engagés le 17 octobre 1961 à Paris dans une opération de maintien de l’ordre, sont devenus des agresseurs accusés d’avoir massacré 300 manifestants algériens, d’en avoir jeté des dizaines à la Seine et d’en avoir blessé 2300.
Tous les ans depuis 1991, ceux que le FLN désigne sous le nom de « Frères des Frères », organisent à grand renfort médiatique une cérémonie à la mémoire des « Martyrs Algériens » du 17 octobre 1961. Au mois d’octobre 2000, les « Frères des Frères » ont créé l’ « Association 1961 contre l’oubli ».
Cette année, la commémoration a pris un éclat particulier avec la présence du candidat socialiste aux futures élections présidentielles lequel a lancé une rose rouge à la Seine en mémoire des manifestants qui y auraient été noyés… Pour lire la suite de l'article cliquer ici

Publié le 20 Octobre 2011

 Sa lettre ci-dessous :
  
  
  A l'attention de M. Bertrand Delanoë
  
  Monsieur le Maire de Paris,
  
 Vous avez défendu auprès de M. le Préfet d’Île de France la fête de  rupture du jeûne du ramadan organisée par vos soins le 24 août en lui  disant qu’elle n’était «pas une manifestation cultuelle (…) ne  correspondant à aucune fête religieuse musulmane (…) n’avait pas de  caractère rituel (…) ne comportait aucune prière ou prêche religieux (…),  s’agissant d’une manifestation à caractère artistique et festif » (d’après  le journal Le Monde du 24 août).
  
 Eh bien, au nom du principe de l’égalité républicaine, je suis  heureux de vous demander en tant que citoyen, la tenue par vos soins d’une  semblable fête dans la semaine du 9 au 14 avril prochains pour fêter la  fin du Carême. Vous pourrez pareillement alors vous défendre de fêter ce  qui n’est « pas une manifestation cultuelle (…) ne correspond à aucune  fête religieuse chrétienne (…) n’a pas de caractère rituel (…) et peut ne  comporter aucune prière ou prêche religieux (…) s’agissant d’une  manifestation à caractère artistique et festif ».
  
 Confiant que vous saurez allouer une somme équivalente à celle que  vous avez su débourser pour fêter la fin du ramadan, promouvoir cet  événement par une soirée télévisée au même titre que le programme «La nuit  du ramadan» diffusé le 24 août 2011 sur France 2 à 23 heures 35, et vous  n'oublierez plus désormais de souhaiter un joyeux carême aux Parisiens sur  les panneaux lumineux de leur ville comme vous le faites pour leur  souhaiter un joyeux ramadan, de sorte que je n'ai pas à saisir l'Autorité  compétente de lutte contre les discriminations et pour l’égalité, par  avance, je vous remercie.
  
 Signé : D'autres citoyens français.
  
  PS : Peut-être ne le savez-vous pas, mais l’islam sanctionne  jusqu’à la peine de mort (Arabie Saoudite, Iran…) les pratiques  homosexuelles condamnées par le Coran (26.165-166 ; 29.28-30)...
  
  
  Auteur : Abbé Pagès : abbepages@gmail.com

Publié le 19 Octobre 2011

Communiqué de presse de Michel Guiniot

Membre du Bureau Politique

Président du Groupe FN au Conseil régional de Picardie

En quelques semaines le gouvernement de N. Sarkozy a considérablement augmenté la pression fiscale sur les couches populaires, sous des prétextes fallacieux.

La création de la taxe sodas, dont personne ne croit qu'elle réduira l'obésité d'autant que les sodas sans sucre y seront très certainement aussi soumis, va pénaliser financièrement les ménages qui ont des enfants et les incitera à acheter chez les discounters des produits moins chers et de plus basse qualité.

Le doublement de la taxe sur les complémentaires "santé" va elle aussi pénaliser encore plus les séniors, les malades et les familles qui ont besoin de cette couverture, notamment pour leurs enfants.

'augmentation du prix du paquet de cigarettes, qui depuis 1993 a grimpé de 213%, va aggraver les difficultés financières de millions de Français. Les hausses des prix du tabac n'ont pratiquement jamais eu d'effets sur la consommation, elles servent uniquement à renflouer un peu les caisses mais pas à lutter contre le cancer.

Ce n'est pas la santé des Français qui intéresse le gouvernement ce sont :

  • les 250 millions d'euros que devrait ramener la taxe sur les sodas
  • les 1,1 milliard d'euros que doit rapporter la taxe sur les complémentaires "santé"
  • les 600 millions d'euros par an qui s'ajouteront aux 10 milliards d'euros perçus sur le tabac...

Toutes ces sommes tomberont dans le tonneau des danaïdes de l'Etat, aujourd'hui en faillite !

Publié le 19 Octobre 2011

Le "printemps" de Tunisie, d'Égypte et d'ailleurs a été interprété comme une profonde aspiration à plus de libertés personnelles. La liberté d'expression, la liberté de culte et la liberté de conscience en font évidemment partie…

Le cas des coptes

Ce qui se passe en Égypte avec les chrétiens montre, à titre d'exemple, que ces libertés-là non seulement ne sont pas mieux reconnues mais qu'elles le sont de moins en moins.

Principales violences contre les coptes en 2011 (non exhaustif) :

- 1er janvier : attentat devant une église à Alexandrie - 23 morts, 70 blessés

- 5 mars : des émeutiers détruisent une église dans le village de Sole 

- avril : pogroms à Abu Qurbas El Balad - 1 mort, 10 blessés

- mai : pogroms  dans le quartier d'Imbaba au Caire - 15 morts, 232 blessés

- 30 septembre : des émeutiers brûlent une église près d'Assouan

- 9 octobre : manifestation pacifique pour que cessent les incendies criminels d'églises et les complicités qui les accompagnent  - répression d'une violence inouïe : 24 morts, 200 blessés
 

 

Nous vous invitons à regarder la chasse à l'homme des véhicules blindés qui, au Caire le 9 octobre, zigzaguent pour mieux atteindre leurs cibles…

Cette haine des "infidèles" est explicitement incluse dans le Coran. Ici on la voit à l'œuvre en direct…

Elle se poursuit et se développe au Proche-Orient et dans les pays islamisés.

Source : la petite feuille verte (extrait)

Publié le 19 Octobre 2011

JsLe dernier livre de Jean Sévillia sort aujourd'hui dans toutes les bonnes librairies. L'auteur le présente :

"En France, plus que jamais, le passé s’invite dans le débat d’idées,mais sur le mode polémique.

Qu’il s’agisse de définir l’identité nationale ou de s’interroger sur la place de la religion dans l’espace public, que la controverse porte sur l’héritage de l’Occupation ou sur les séquelles de la décolonisation, qu’il soit question de l réforme des programmes d’histoire à l’école ou de la création d’une Maison de l’histoire de France, tout est matière à division. Mais la discussion est biaisée au départ, car les préjugés idéologiques, les tabous du moment et les intérêts partisans interfèrent dans le débat.

En dix chapitres, en voici autant de grands exemples. Quelle a été vraiment la part des Arabes dans la transmission du savoir antique au Moyen Âge ? L’Église a-t-elle fait obstacle à la science ? À qui a profité la colonisation ? La Première et la Deuxième Guerre mondiale ont-elles été menées au nom des droits de l’homme ? Quel rôle l’immigration a-telle joué dans la construction de la France ? Quelle est la place de l’islam dans notre histoire nationale?"

Lahire le salon beige

Publié le 19 Octobre 2011

im-copie-4.gif

… qui se rendent en pèlerinage à la Mecque. « Comme chaque année, le ministère des Affaires étrangères et européennes a mis en ligne la brochure d’information à destination des pèlerins se rendant à La Mecque. La préparation du pèlerinage à La Mecque fait l’objet d’une concertation entre le ministère des Affaires étrangères et européennes, le ministère de l’Intérieur et le Conseil français du culte musulman, ainsi qu’avec nos partenaires saoudiens. L’objectif de cette brochure est de fournir à nos concitoyens se rendant en pèlerinage une information précise ainsi que des recommandations concernant les précautions à prendre pour préparer ce voyage. » Source Contre-info

Publié le 18 Octobre 2011

 

Marine Le Pen tenait un point presse devant le Siège de Dexia à La Défense lundi 17 octobre 2011. Elle y a évoqué le vote à l’Assemblée Nationale du plan pour Dexia et plus généralement ses solutions pour résoudre la crise bancaire :

Publié le 18 Octobre 2011

 

Une employée d’un hypermarché Leclerc, qui estime avoir été discriminée à son retour de congé parental parce qu’elle portait le voile, a saisi le conseil des prud’hommes de Clermont-Ferrand qui doit examiner son cas mardi.

Engagée en 1997, Gulsen Ozturk, 33 ans, avait pris un congé parental d’éducation en 2001, puis enchaîné avec trois autres congés maternité et parentaux, pour s’occuper de ses enfants.

Durant ces neuf années, elle s’était investie dans la religion musulmane, choisissant de porter le voile.

A son retour chez Leclerc en 2010, elle est affectée à la réserve et ne retrouve pas son poste initial en rayon. Elle demande alors son licenciement, ce que la direction refuse.[…]

L’avocat a donc engagé une procédure en discrimination devant les prud’hommes, afin d’obtenir la résiliation de son contrat de travail “aux torts de l’employeur”.

Pour Henri Trarieux, directeur de l’hypermarché, “on essaye de porter cette affaire sur le terrain du voile, alors qu’on est face à une personne qui refuse de travailler“.

Selon lui, “l’entreprise l’a toujours acceptée avec son voile et ses fonctions en réserve faisaient déjà partie de ses missions d’employée commerciale avant”.[…] Source : le Point via F.Desouche

 

Publié le 18 Octobre 2011

... proposé par Robert Ménard, lors de son intervention à Polémia. Extraits :

R« Sulfureux »
C’est l’adjectif qui tue. Ça calomnie sans avoir besoin de justifier la calomnie.

« Autocensure »
Elle est liée à un état d’esprit généralisé. Les journalistes sont les premiers censeurs.

« Liberté d’expression »
Tous les jours je mesure les limites de la liberté d’expression. En France on a une vraie liberté d’expression… à condition de se battre pour ça. Le premier ennemi de la liberté de la presse, ce sont les journalistes, ce qu’il y a dans leur tête. La grande presse parisienne est toute d’arrogance et de suffisance pour tous ceux qui ne pensent pas comme elle.

« Débat »
Un certain nombre de gens ne veulent débattre qu’entre eux.

« Internet »
Internet est un instrument fabuleux de liberté : de voir, d’entendre, de lire des points de vue qu’on n’a pas les moyens d’avoir dans les grands médias. Donne plus facilement accès à des points de vue qui ne sont pas majoritaires. Oblige les journalistes à entendre des points de vue qu’ils n’entendraient pas autrement.

« Blogs »
Apportent plus sur les opinions que sur les faits. Plus utiles sur l’éclairage et le commentaire que sur l’information brute. J’y trouve d’autres points de vue, un son de cloche différent. Cela permet de penser à côté de l’endroit où tout le monde pense.

« Uniformes »
Que les médias soient à ce point uniformes cela ne vient ni des puissances d’argent, ni du caractère privé ou public de leur propriété, cela vient des médias eux-mêmes. Les journalistes pensent tous la même chose. Ils le font au nom des bons sentiments. La majorité des journalistes pensent qu’ils incarnent le bien, la justice, la justesse. Quand vous questionnez ce point de vue, vous êtes dans le camp des barbares, des salauds. Dès que vous mettez en question ce qui va de soi pour l’immense majorité, vous vous placez en dissidence. Le problème c’est l’homogénéité du milieu journalistique et la connivence. On ne pose pas de questions, ce qui exclut tout débat. [...]

« Morale »
Dans leur majorité les journalistes ne diront pas d’un propos qui leur déplaît « ce n’est pas vrai ». Ils vont dire « c’est choquant ». Ils ne vont pas dire « tu as tort », ils vont dire « comment oses-tu dire cela ? ».

« Courage »
Comment sortir du conformisme des médias ? Il y a un mot, cela s’appelle le courage. La vertu qui nous manque, c’est le courage. Des journalistes intelligents, j’en connais plein. Mais les gens intelligents et courageux, c’est rare."

Michel Janva le Salon beige

Publié le 18 Octobre 2011

Interrogée par Laurent Ruquier sur l’identité de la co-auteur de son dernier livre, une certaine “Rose Lapresle,” Laurence Parisot est restée assez évasive, la qualifiant simplement de philosophe et indiquant qu’elle travaille depuis longtemps avec elle.

Pour plus d’information sur Rosine Lapresle, on peut se reporter à cette enquête de L’Express parue en 2009. On y apprend que Rosine Lapresle est la conseillère personnelle de Laurence Parisot ; cette dernière lui verserait 300.000 euros d’honoraires annuels (25.000 euros par mois), pour un travail à mi-temps… ce qui ferait d’elle l’employée la mieux payée du Medef. Source : F.Desouche