Publié le 16 Septembre 2011

Le pain + 7%, les pâtes + 17 %, les légumes + 11 %, le gaz +20 %, le gazole +20 % ... l'essence +13 %, le fuel domestique +21 %, les assurances +5.6 %, le péage des autoroutes +7.8 %, le forfait hospitalier +26 %.

Mais une bonne nouvelle : le jeton de caddie restera à 1 euro dans la plupart des grandes surfaces TOUT VA BIEN !!!

Publié le 16 Septembre 2011

Communiqué de presse de Steeve Briois

Secrétaire Général du Front National

Alors que les politologues se sont focalisés sur les primaires du PS, les Français, en réalité, ne se passionnent pas pour cette bataille d’égo.

En effet, hier soir, malgré un battage médiatique sans précédent, l’émission regroupant les 6 candidats socialistes n’a rassemblé que 4,9 millions de téléspectateurs.

Quelques minutes auparavant, Marine Le Pen, invitée quant à elle, de l’émission de TF1, a été suivie, en moyenne par 6,6 millions de téléspectateurs (5,5 millions au début de l’émission et 7,5 millions à la fin).

Marine Le Pen fait mieux que François Fillon, Premier ministre, ou Martine Aubry qui ont été suivis respectivement par 6,1 et 6,2 millions de téléspectateurs, lors de leur passage dans cette même émission.

Le débat consacré aux primaires du PS, soporifique au possible, tranche avec le dynamisme de Marine Le Pen au cours d’une émission dont le succès est à la hauteur de l’espoir qu’elle suscite chez les Français.

Publié le 16 Septembre 2011

Daoudal Hebdo revient sur la création d'une école hors contrat par la commune de Puy Saint-Vincent :

S "L’affaire de Puy Saint-Vincent montre ce que devrait être l’organisation de l’école dans un pays de libertés, et particulièrement de liberté scolaire. C’est aux familles de savoir ce qu’elles souhaitent sur le plan scolaire pour leurs enfants. C’est à elles de s’organiser, notamment par le truchement de la municipalité qui dispose de bâtiments. Mais ce n’est pas à la commune de financer l’école. Les Français payent d’énormes impôts pour l’école : c’est le premier budget de l’Etat. Il est anormal que la municipalité de Puy Saint-Vincent paye pour une école, comme il est anormal que les familles ayant des enfants dans une école privée payent cette école : comme ils payent aussi pour l’école publique, ils payent deux fois. La solution est le bon scolaire, ou coupon scolaire: l’Etat donne aux familles l’argent que coûte la scolarisation, et les familles organisent avec cet argent la scolarisation de leurs enfants. C’est la seule solution de justice et de liberté. Il en résulterait par exemple, à Puy Saint-Vincent, que les parents auraient monté (avec éventuellement l’aide de la mairie) la même association que celle qui a été créée, et qu’elle n’aurait eu besoin d’aucun financement municipal, puisque les parents auraient eu l’argent pour payer l’institutrice. Et le moins qu’on puisse dire est qu’un tel poste est convoité: il y a eu une cinquantaine de candidatures : une cinquantaine d’hommes et de femmes prêts à se mettre en congé de l’Education nationale pour participer à l’aventure de Puy Saint-Vincent…

Rappelons que la scolarisation d’un enfant coûte en moyenne environ 6000 € par an à l’Education nationale. On peut constater que la classe de maternelle de Puy Saint-Vincent coûte deux fois moins cher à la municipalité. C’est ce que l’on constaterait partout si l’on adoptait les principes de liberté et de responsabilité. A un degré ou à un autre. Quoi qu’il en soit, à l’échelle du monstre de l’Education nationale, ce seraient des sommes gigantesques qui seraient économisées. En ces temps où le gouvernement cherche désespérément où il peut faire des économies sans engendrer la colère populaire, il aurait là une royale opportunité. Mais il faudrait abandonner l’idéologie de l’Education nationale. Or, à l’UMP comme au PS, on y tient comme à la prunelle de ses yeux."

Michel Janva le salon beige

Publié le 16 Septembre 2011

Très peu savent que Fitch, l’une des trois principales agences de notation (celles qui font la pluie et le beau temps en matière de finance), est détenue majoritairement par un Français, Marc Ladreit de Lacharrière. 12e fortune officielle française (selon Forbes avec 1,1 milliard d’euros), cet homme de l’ombre est évidemment l’un des piliers du Siècle, mais il a également été président de la section française du Groupe de Bilderberg, financier de SOS-Racisme, propriétaire de Valeurs actuelles. D’un rare cynisme, ce membre de l’hyperclasse mondialisée signait fin août, dans Le Nouvel observateur, l’appel de 16 grands patrons désireux de payer exceptionnellement, à titre personnel, un impôt de solidarité supplémentaire, alors même que les profits de la plupart de leurs entreprises sont sous-imposés par le biais des paradis fiscaux. Il est également le fondateur de la Fondation Culture & Diversité qui fait la part plus que belle aux immigrés non-européens.

Lire la suite en cliquant ici

Publié le 16 Septembre 2011

Julien Rochedy (FNJ) est l'invité de l'émission "Comme on vous parle" de Pascale Clark le 12 septembre sur la station de radio France Inter.

Il s’exprime dans « Paroles de militants » aux cotés d’adversaires politiques : Mathurin Levis, Marlène Agbadou, Maud Gatel.

 

Pour écouter l'émission à suivre cliquer ici

Publié le 16 Septembre 2011

« Affligeant ». C’est le juge qui fait ce commentaire lorsqu’il prend ce dossier d’injure publique, mardi au tribunal de Saint-Etienne. Le 14 juin 2010, deux joueurs de tennis s’affrontent à Saint-Héand. Un jeune d’une vingtaine d’années contre un quinquagénaire. Le jeune a des supporteurs qui crient et qui applaudissent. Cela perturbe son adversaire, qui se déconcentre, perd des points et… son sang-froid : il se retourne vers un des supporteurs noir de peau et lui lance : « Tu vas la fermer, sale nègre ! ».

Le jeune homme entre sur le court pour s’expliquer, avant que des dirigeants du club les séparent. Finalement, le quinquagénaire repart avant même la fin du match.

A l’audience, il reconnaît ses torts : « J’ai perdu mon sang-froid. Je m’excuse, je n’aurais jamais dû me laisser emporter ». Son avocate précise que le prévenu, « qui travaille régulièrement avec des apprentis de toutes origines, n’a connu aucun problème de racisme jusqu’alors ».

Le tribunal tient compte de son casier judiciaire vierge et le condamne à une amende de 500 euros. Le parquet avait requis 800 euros et un mois de prison avec sursis.

J.-H.A. le progrès

Publié le 14 Septembre 2011

Communiqué de Julien Rochedy, membre de la Direction nationale du FNJ

 

 Le Front National de la Jeunesse tient à féliciter Bruno Gollnisch pour son retour à l’université Jean Moulin Lyon III. Non seulement le féliciter, mais surtout le remercier : Bruno Gollnisch est un excellent professeur qui avait été soutenu par la grande majorité de ses élèves lors de sa suspension illégitime il y a cinq ans. En plus de son activité politique très prenante, ses sessions au parlement européen, il assurera à nouveau des cours de langue et de civilisation japonaise.

Les organisations qui appellent à manifester contre son retour à l’université font fi de la loi, du droit, du mérite et de l’honneur. Bruno Gollnisch, de l’avis de tous, a toujours garanti une neutralité et une objectivité politique irréprochable dans ses cours, ce qui n’est pas le cas de nombreux professeurs de gauche.

Ces organisations piétinent donc encore une fois la probité et l’honnêteté, tout ceci pour des médiocres et risibles objectifs politiciens.

Quoiqu’il en soit, nous savons que Bruno Gollnisch assurera à nouveau des cours d’une grande qualité, que ses élèves lui en seront gré, et que tous les actes et tentatives malveillantes de ces organisations feront en définitive un flop. Pour le plus grand bien de l’université française.

Publié le 14 Septembre 2011

Lu sur l'Observatoire de la christianophobie :

"Rinkeby est une petite ville de la banlieue de Stockholm en Suède, où habitent de très nombreux Somaliens qui y disposent d’une mosquée dont l’imam est un de leurs compatriotes. Mais il existe aussi des Somaliens chrétiens à Stockholm. Ces derniers sont venus à quelques reprises évangéliser à Rinkeby de l’autre côté de la place où est située la mosquée. Cela n’a pas plu à l’imam qui, lors d’une émission en direct destinée aux Somaliens et diffusée sur Radio Sweden, a qualifié « d’infidèles » les Somaliens chrétiens et déclaré que c’était « un devoir pour tout musulman de tuer ceux qui abandonnent l’islam ». Le journaliste qui recevait l’imam en a été surpris et a dit, plus tard, qu’il aurait du interrompre le direct après de tels propos. Je pense qu’il aurait eu tort… Les autorités suédoises poursuivront-elles cet imam pour appel public au meurtre ?"

Michel Janva le Salon beige