Publié le 22 Septembre 2011

Une femme intégralement voilée en niquab, d’origine marocaine, et qui habite Avignon, a annoncée hier soir être candidate à l'élection présidentielle. Selon lepoint.fr elle s’appelle Kenza Drider, a 32 ans, et porte le niqab "depuis treize ans".

Cette jeune femme médiatique est la seule femme intégralement voilée à avoir été entendue par la mission parlementaire sur le port du voile intégrale, en décembre 2009.
Source : le Figaro

Publié le 22 Septembre 2011

… en lisant cet article :

En course pour la présidentielle de 2012, Christine Boutin poursuit son entreprise médiatique de modernisation et cherche une nouvelle fois à casser son image de femme rigide. Et la patronne du parti chrétien-démocrate frappe fort dans les sérieuses pages politiques de l’hebdomadaire Paris Match.

Invitée à commenter plusieurs chiffres dans la rubrique « Des chiffres et des êtres », Christine Boutin choisit alors de réagir au chiffre zéro. Zéro pour… zéro vêtement. « A la maison, dans l’eau, ma philosophie c’est zéro vêtement. J’aime être nue, libre de mes mouvements. C’est mon côté direct. Et ça évite de se faire tailler des costards ! » s’amuse Christine Boutin interrogée par Frédéric Ferrer.

Cela fait plusieurs semaines que Christine Boutin cherche à moderniser son image dans les médias. On a ainsi pu la voir récemment se prêter au jeu des questions et des détournements deYann Barthès sur le plateau du « Petit Journal » de Canal+. Avant l’été, sur le plateau de Laurence Ferrari sur TF1 puis de Jean-Jacques Bourdin sur BFM TV, l’ancienne ministre avait également déclaré son amour pour les Black Eyed Peas même si elle ne maîtrisait pas véritablement le nom du groupe à la mode en les appelant les Eyes Black Peas. « C’est un succès aujourd’hui fort et je m’y sens bien » avait-elle expliqué pour parler du titre « I Gotta Feeling".

Source : Contre-info

Publié le 22 Septembre 2011

Il y a 1 an nous apprenions la mort de notre collègue et amis Jacques Vassieux, décédé des suites d'un cancer du pancréas.

Travailleur infatigable, militant acharné, véritable soldat au service de sa Patrie, Jacques était un exemple pour nous tous. Il était secrétaire Départemental de la Savoie, Conseiller Régional Rhône-Alpes. Quelques temps avant de mourir il nous laissait une dernière lettre très émouvante : « Il est temps de vous dire adieu… ». Pour la lire cliquer ici

 

 

Publié le 21 Septembre 2011

Scandaleux : au lieu de tenter de résorber sa dette, le gouvernement grec vote la construction d'une mosquée... avec l'argent du contribuable européen!

"Le parlement grec vient de voter un projet controversé de construction d’une mosquée géante dans Athènes financé sur fond public.

Le vote survient malgré les violences passées sous silence des milliers de musulmans d’Athènes dont le but est de faire pression sur le gouvernement afin qu’il cède à la construction d’une mosquée sous peine d’émeutes massives.

Le vote du 7 septembre dont l’objet est d’accélérer la construction de la première mosquée dans Athènes – jusqu’ici la seule capitale européenne sans mosquée payée par les contribuables – a été entériné par 198 députés de gauche, du centre et de droite sur 300.

Le plan de construction de la mosquée est prévu dans un projet de loi régularisant les constructions illégales existantes. Il prévoit de réaménager une ancienne base navale dans la zone industrielle de Votanikos près du centre d’Athènes" (suite).

Lahire le Salon beige

Publié le 21 Septembre 2011

Communiqué de Presse de Jean-Yves WAQUET
Responsable du CAP Défense du Front National

L’UMP a tenu hier sa Convention sur la Défense. Parmi les vingt-neuf propositions émises, d’ordre général, telle que celle sur l’obligation  « d’allégeance aux armes » de tous les jeunes Français à leur majorité, aucune proposition concrète ne répond à la question essentielle et cruciale qui se pose à la Défense aujourd’hui, à savoir comment remédier au décalage budgétaire qui se creuse entre les objectifs et les moyens financiers accordés.

En effet ce sont plus de 20 milliards qui manqueront pour atteindre les objectifs de la programmation sur la période 2012-2020. Les retards accumulés ont été encore aggravés récemment  par les coupes budgétaires imposées par le gouvernement UMP. Ce sont ainsi 3,6 milliards d’Euros qui ont été supprimés en 2010 sur les trois ans à venir, malgré une hypothétique compensation partielle par des « recettes exceptionnelles » et plus récemment, 225 millions d’Euros de crédits budgétaires qui ont été annulés pour régler la moitié de l’amende liée à l’affaire des Frégates de Taïwan.

Or la réalisation de cette programmation est cruciale pour le renouvellement d’un grand nombre d’équipements qui arrivent en fin de vie, que ce soient les véhicules de l’avant blindés de l’Armée de terre, les patrouilleurs hauturiers et de souveraineté pour la Marine, les avions de transports et les ravitailleurs de l’Armée de l’air. Il faut également combler nos faiblesses dans le domaine des drones et celui des hélicoptères lourds, sans parler de l’incohérence de ne pas disposer d’un deuxième porte-avions pour maintenir la permanence de notre groupe aéronaval.

Les crédits de fonctionnement sont par ailleurs insuffisants pour assurer un maintien en condition opérationnelle des matériels avec un taux de disponibilité satisfaisant et pour garantir le niveau souhaitable d’activité et d’entraînement des forces nécessaire à leur préparation opérationnelle.

La réalité c’est donc que notre outil de défense est aujourd’hui à la limite de la rupture et qu’il est impératif de réagir pour le sauver. Il faudra pour cela faire un effort budgétaire raisonnable mais nécessaire, alors que le pourcentage du PIB consacré à la Défense n’a cessé de baisser, y compris depuis 2002. La question essentielle est celle de la volonté politique de faire cet effort pour maintenir un système de forces cohérent et permettant à notre pays de garder son autonomie stratégique, sa liberté de décision et d’action, en clair de garantir sa souveraineté.

Publié le 21 Septembre 2011

Colloque du Club Idées&nation

www.ideesnation.fr

 Jeudi 29 septembre 2011 de 14h à 17h

Discours de clôture (16H45)

par

Marine LE PEN

Candidate à l’élection présidentielle

Avec les interventions de spécialistes et de professionnels de l’éducation,
de l’université et de la recherche…

----------------------------------------

Entrée libre

L'Espace Moncassin - 164 rue de Javel - 75015 Paris

Metro: ligne 12 : CONVENTION - ligne 8 : FELIX FAURE - RER C : JAVEL

Bus : 62, 88, 80, 39, 49, 42, 70

Publié le 21 Septembre 2011

Photo Marine blogCommuniqué de Presse de Marine LE PEN

Présidente du Front National

La Haute Autorité de Santé doit faire savoir très rapidement et en toute transparence si elle envisage ou pas de demander le déremboursement de certains traitements contre la maladie d’Alzheimer.

Si elle était confirmée, cette décision de déremboursement de molécules aujourd’hui prises en charge à 100% serait un coup très dur contre les personnes souffrant d’Alzheimer et leurs familles.

Selon les estimations, les familles concernées devraient débourser chaque mois entre 90 et 95 euros supplémentaires, un coût insupportable pour la plupart d’entre elles.

A l’heure où la maladie d’Alzheimer gagne du terrain, alors que notre société vieillit et que les capacités financières des familles s’érodent, dérembourser des médicaments qui ne guérissent certes pas mais qui soulagent et ralentissent la maladie serait une décision inadmissible.

Marine Le Pen, Présidente du Front National, demande à la Haute Autorité de Santé de sortir de son mutisme et de dire clairement quelle sera sa décision.

Elle demande au gouvernement de Nicolas Sarkozy de sortir lui aussi du silence, et d’assurer le remboursement à 100% des molécules anti-Alzheimer en refusant catégoriquement quelque déremboursement que ce soit.

Les pouvoirs publics ont l’obligation de s’investir beaucoup plus énergiquement qu’aujourd’hui dans le combat contre la maladie d’Alzheimer, le soutien aux associations et aux familles.

Publié le 20 Septembre 2011

© photo news

La radio Andalus, basée près de Mogadiscio et dirigée par le groupe islamiste al-Shabab, a récompensé les enfants lauréats d'un concours de récitation du Coran avec des armes, a rapporté mardi la BBC.

Un fusil d'assaut AK-47 et l'équivalent de 700 dollars pour le meilleur, un AK-47 et 500 dollars ou deux grenades et 400 dollars pour les suivants, tels étaient les lots mis en jeu dans le cadre de la troisième édition d'un concours annuel de récitation du Coran, a annoncé lundi la radio somalienne. Les enfants ont aussi reçu des livres religieux.

"Les enfants devraient utiliser une main pour l'éducation et l'autre pour défendre l'islam avec un fusil", a déclaré un officiel du groupe islamiste al-Shabab lors de la remise des prix.

Le groupe al-Shabab, lié à Al-Qaïda et placé sur la liste officielle des organisations terroristes des Etats-Unis, contrôle la majeure partie du sud et du centre de la Somalie.

Source : 7sur7

Publié le 20 Septembre 2011

 

Marine Le Pen PATRICK KOVARIK / AFP
Marine Le Pen PATRICK KOVARIK / AFP
 

C’est l’un des conseillers de l’ombre les plus influents de Marine Le Pen. Un jeune homme de 29 ans, qui va devenir l’une des pièces maîtresse de son dispositif de campagne présidentielle. Son nom, jusqu’alors tenu secret : Florian Philippot. Un énarque diplômé en 2009, aujourd’hui haut fonctionnaire à l’Inspection générale de l’administration, rattachée au Ministère de l’Intérieur. D’où sa discrétion, devoir de réserve oblige. Mais le jeune homme s’apprête à officialiser son rôle auprès de Marine Le Pen et à devenir, dit-on au FN, le "super directeur de cabinet" de la candidate à la présidentielle. Avec le titre possible de directeur stratégique de la campagne "Marine 2012". Rien que ça !

Présenté à Marine Le Pen il y a deux ans, par l’intermédiaire du souverainiste et nouveau soutien de "Marine", Paul-Marie Coûteaux, ce diplômé d’HEC, originaire du Nord de la France, s’est retrouvé en phase avec le discours sur la mondialisation, la laïcité ou encore l’immigration de la patronne du FN. Il est devenu l’un des hommes du tout premier cercle, un de ceux "vraiment écoutés", qui fournit la candidate en notes et à laquelle il prête sa plume. Il a notamment convaincu Marine Le Pen d’écrire aux fonctionnaires et a participé à la rédaction de la lettre qu’elle a récemment envoyée aux préfets. Une missive dont le vocabulaire très précis avait étonné.

Au FN, on met en avant son passé d’ "ex-Chevènementiste". Mais personne au MRC ne le connaît. En fait, pendant la campagne présidentielle de 2002, Florian Philippot présidait le comité de soutien "grandes écoles" du candidat Chevènement. Mais il n’a jamais eu sa carte au MRC. Pas plus qu’au Front national aujourd’hui.

Maël Thierry - Le Nouvel Observateur