Publié le 27 Juillet 2011

Après une perte sèche d’1,5 millions d’euros, le groupe casino entend bien se requinquer financièrement avec le ramadan 2011 qui commence au début du mois d’août, comme le prouve un catalogue de 20 pages, distribué depuis ce matin dans la plupart des magasins Casino de France et de Navarre, exclusivement consacré aux produits halal.

Comme Nations Presse Magazine dans son dernier numéro l’annonçait, le groupe Casino a décidé de suspendre toutes affaires cessantes la collaboration commerciale avec l’industriel Socopa, pour des raisons de non respect du cahier des charges relatif à la qualité halal de ses produits. Des traces résiduelles de porc semblent avoir été découvertes sur la chaîne de fabrication. Un retrait qui coûte au groupe une perte sèche de 1,5 millions d’euros. Le prix de la soumission aux certificateurs religieux.

En revanche, Auchan, Carrefour et Métro continuent de proposer dans leurs rayons les mêmes produits halal de Socopa, note oumma.com qui relatait cette information à la mi-juin. Ali Sedouki, contrôleur de la certification halal de la grande mosquée d’Evry, a attesté qu’un problème semble avoir été détecté dans des merguez, le conduisant à mandater un expert pour enquêter sur place. Ce dernier reste cependant convaincu que tant que le halal sortira de la même chaîne de production que les autres produits non halal, les irrégularités perdureront, sciemment ou non. 

    En plus des rayons halals dans les supermarchés, il va falloir que les grossistes et autres fournisseurs disposent désormais de chaînes spécifiquement dévolues aux produits destinés exclusivement aux consommateurs musulmans, avec vraisemblablement en plus la nécessité d’avoir du personnel essentiellement de la religion du prophète pour les manipuler, au risque d’être considérés comme haram…

Une affaire d’importance, d’autant que la concurrence est rude dans la grande distribution concernant le mode de consommation islamo-communautariste qui se développe dans notre pays. Avec le ramadan 2011, le groupe dirigé par Jean-Charles Naouri, entend bien faire des affaires superbes : en tout état de cause, il y met déjà les formes et les moyens. Il est vrai que Super U l’a précédé en prenant le biais des « saveurs d’Orient »… Inch’ Allah !

Publié le 27 Juillet 2011

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National :

Les artifices de communication qu’utilise Nicolas Sarkozy pour tenter de se présenter comme un gestionnaire vertueux, telle la lettre adressée ce jour aux parlementaires, ne font pas oublier la réalité des chiffres : Nicolas Sarkozy est le président de la dette par excellence.

Sous la cinquième République en effet, il est le président qui aura le plus creusé notre dette, de près de 500 milliards d’euros déjà en quatre ans. Aujourd’hui, notre dette publique représente 85% du PIB, soit la somme faramineuse de 1650 milliards d’euros ! Avant même le déclenchement de la crise, Nicolas Sarkozy avait déjà plombé de près de 100 milliards supplémentaires notre dette, entre 2007 et 2008.

Le deuxième plan de renflouement de la dette grecque, annoncé la semaine dernière par Nicolas Sarkozy et soutenu par le PS, aggravera encore la situation. Comme l’a avoué François Fillon, il pèsera de 15 milliards d’euros sur notre dette publique, après les 17 milliards du premier plan grec. A ces sommes, il faut ajouter le coût des plans passés, en Irlande, au Portugal, et à venir, en Espagne ou en Italie.

15 milliards, cela représente le minimum vieillesse annuel pour 1,7 million de personnes !

Nicolas Sarkozy ferait mieux de se mettre enfin au travail, au service des Français, pour réduire notre dette au lieu de passer son temps à faire de la communication électoraliste, un jour avec cette lettre, le lendemain en proposant une réforme inutile de la Constitution.

La dette que crée aujourd’hui Nicolas Sarkozy signifie moins de services publics, moins de retraite, moins de protection sociale, et plus d’impôts demain.

Marine Le Pen, Présidente du Front National, appelle à une rupture avec le cercle vicieux du surendettement.
Elle rappelle à cette fin les pistes de son projet de redressement de l’économie et des comptes publics :

- L’arrêt immédiat des plans de sauvetage de l’euro : il faut se débarrasser du problème, l’euro, et permettre aux Français de conserver leur argent ;
- La réalisation d’économies sur les dépenses les plus massives et les plus nocives : dérives de la décentralisation, coût de l’immigration, fraude sociale notamment ;
- La suppression des exonérations d’impôt dont bénéficient les grands groupes, comme la scandaleuse « niche fiscale Copé », qui a déjà coûté 20 milliards d’euros à l’Etat ;
- La fin de la dépendance vis-à-vis des marchés et des banques, qui nous imposent des taux d’intérêt insupportables. L’Etat doit pouvoir se financer auprès de la Banque de France, alors que les Traités européens l’interdisent pour complaire aux banques.

Publié le 27 Juillet 2011

Voici une infographie Europol des chiffres compilés des rapports 2008-2010 recensant les actes de terrorisme dans l’UE. Si l’on en extrait uniquement ceux classés extrême-gauche (EXG) et extrême-droite (EXD), cela donne le tableau ci-dessous (qui n’inclut pas les actes de mouvements séparatistes, très largement majoritaires en nombre – et qui sont souvent eux-mêmes proches de l’EXG).

Au regard de ce tableau, des questions viennent à l’esprit :

* Combien de résolutions pour s’inquiéter de la montée de la violence d’EXG ont été adoptées par le Parlement de l’UE ?

* Combien d’éditoriaux du Monde ont été consacrés à ce phénomène ?

* Et si les chiffres avaient été l’inverse ?

Source : F.Desouches

Publié le 25 Juillet 2011

 

Le tribunal correctionnel d’Auxerre a condamné jeudi un supporter de l’AS Saint-Etienne à un an d’interdiction de stade pour avoir porté un blouson de la marque « Lonsdale »!
Le jeune homme de 21 ans a été reconnu coupable de «port, dans une enceinte sportive, de signes rappelant une idéologie raciste ou xénophobe», comme le rapporte le quotidien «l’Yonne Républicaine». Même si le jeune Français a « alourdi » son cas en ayant, selon les policiers, tenu devant eux des propos hostiles aux immigrés, le motif de la condamnation est bien le port d’une marque de vêtement !

Celle-ci, originellement marque de boxeurs, est répandue dans les milieux hooligans, skins (fafs ou gauchistes d’ailleurs), nationalistes, et ses propriétaires font tout depuis des années pour se démarquer de cette image « sulfureuse » et multiplient les financements de « concerts antiracistes » et autres démonstrations de bien-pensance…

source : contre-info

Publié le 25 Juillet 2011

Communiqué de Bruno Gollnisch
Député européen
Membre du bureau politique du Front National


Comme il était prévisible, la tuerie qui vient d’avoir lieu en Norvège commence à fournir des éléments à certains déformateurs patentés, pour mettre en cause une « extrême-droite » plus mythique que réelle, à laquelle, dans un deuxième temps, et selon un procédé d’amalgame bien connu, on tentera d’assimiler des mouvements politiques nationaux qui n’ont évidemment rien à voir, ni de près ni de loin, avec cet horrible massacre.


Le meurtrier présumé, un certain Anders Behring Breivik, est présenté ainsi comme un « fondamentaliste chrétien », au motif, bien ténu, qu’il aurait visité des sites internet méritant cette qualification. Or le site «Nouvelles de France» sous la signature d’Eric Martin nous apprend que, s’il se décrit sur Facebook comme «chrétien » et « conservateur », ce qui n’est guère original en Norvège, en revanche, dans ses activités, il n’évoque aucune activité religieuse mais seulement son appartenance… à la franc-maçonnerie, ce qui est tout de même moins courant ! Il appartiendrait à la loge John Piliers (« Søilene », sur le site de laquelle figure en effet comme adhérent un certain. Anders Behring). Pourquoi les médias ne mentionnent-il pas ce fait, peu compatible avec le « fondamentaliste chrétien » ?


De l’attentat de la synagogue de la rue Copernic à la profanation de Carpentras, il ne manque pas de manipulations contre la droite nationale et les défenseurs des valeurs traditionnelles.


La vérité, c’est qu’il ne saurait exister de responsabilité collective. Un assassin n’engage que ses complices effectifs et lui-même. Que l’auteur de ce forfait soit chrétien, franc-maçon, ou ceci ou cela, il n’engage pas plus les uns ou les autres que les écologistes n’étaient responsables des crimes du militant écologiste Richard Durn, qui avait en 2002 abattu huit élus du Conseil municipal de Nanterre, et blessé quatorze autres.

Publié le 23 Juillet 2011

Anders Behring Breivik, 32 ans, a été arrêté. Source : Aftenposten
Citant notamment son profil Facebook, Anders Behring Breivik est décrit sur Wikipédia comme conservateur, nationaliste et proche de la Franc-maçonnerie. Il est également admirateur de Max Manus, héro norvégien de la résistance anti-nazi lors de la seconde guerre mondiale. Source : Wikipédia.
La police a annoncé vendredi avoir arrêté un suspect, un Norvégien « de souche » âgé de 32 ans.
Les éléments postés par le suspect sur internet laissent penser qu’ « il a certains traits politiques penchant vers la droite et antimusulmans mais il est trop tôt pour dire si cela a été un motif pour son geste », a déclaré le commissaire de police Sveinung Sponheim à la télévision publique NRK.
Selon la télévision TV2, le suspect est proche des milieux d’extrême-droite et avait deux armes enregistrées en son nom, dont un fusil automatique, des informations non-confirmées par la police, qui refuse également de confirmer l’identité du suspect circulant dans certains médias. Source : défrancisation
 

Publié le 23 Juillet 2011

Avec des revenus supérieurs à 10 000 euros par mois, la sénatrice Europe-Écologie Les Verts, Alima Boumediene-Thiery voudrait convaincre les services de l’Etat que sa situation financière est précaire et contourner les critères sociaux d’admission dans un internat public afin que son fils y soit accepté…

Cette dame a, en effet, écrit le 26 mai 2011 au ministre de l’Education, Luc Chatel, pour lui demander d’intervenir en faveur de son fils dont la demande de placement en internat dans un collège public sur Paris a été rejetée selon des « critères sociaux ».
 

« Avis négatif de l’assistante sociale » regrette Alima Boumediene-Thiery dans son courrier où elle s’emploie à expliquer qu’une sénatrice, dans sa situation, a besoin de l’aide de l’Etat pour s’en sortir. « Je reverse chaque mois 1200 euros au parti politique auquel j’appartiens, je paie également un crédit immobilier à hauteur de 1500 euros (…) In fine, je dois vivre avec près de 2000 euros ».

En réalité, le salaire net d’un sénateur s’élève à 5400 euros par mois et surtout, Mme Thiery oublie de rappeler qu’elle bénéficie de 6240 euros de frais de mandat non imposables, hors dépenses de taxis prises en charge par le Sénat. Ne reculant devant aucun argument pour convaincre le ministre, elle confie plus loin ne pas être certaine d’être reconduite dans son mandat au mois de septembre et donc de se « retrouver sans revenus ».

Pour mémoire, le salaire moyen en France est légèrement supérieur à 2000 euros nets selon l’INSEE. Quant au salaire median, il est de 1500 euros nets (50% des Français gagnent moins, 50 autres % gagnent plus).Source : contreinfo

Publié le 23 Juillet 2011

Lu sur Gènéthique :

"Après un passage en commission mixte paritaire, l’Assemblée nationale et le Sénat ont adopté le 13 juillet 2011 la réforme de la loi Hôpital, patients, santé et territoires (HPST) de juillet 2009. L’une de ses dispositions autorise, dans un cadre expérimental, les sages-femmes à pratiquer des interruptions volontaires de grossesse (IVG) médicamenteuses."

Nul doute que le "cadre expérimental" va devenir un cadre quotidien. Et même un carcan quotidien. Les sages-femmes pourront-elles seulement refuser de pratiquer l'assassinat de l'enfant à naître ?

Dans le même temps, l'IGAS encense l'action du Planning familial, dont les méthodes ont été récemment dénoncées par L'Homme nouveau.

Michel Janva le Salon beige

Publié le 23 Juillet 2011

 

à Chenôve (ville de l’agglomération dijonaise)

Malika Ez Zaggaf (médaille de bronze) et
Zoubida Messaï (médaille d’or) avec les leurs.

« Cette médaille est une distinction honorifique décernée aux personnes qui élèvent ou qui ont élevé dignement de nombreux enfants afin de rendre hommage à leurs mérites, et de leur témoigner la reconnaissance de la nation », précise le maire de Chenôve.

Source : Contreinfo

Publié le 23 Juillet 2011

Communiqué de presse de Marine LE PEN

Présidente du Front National

Le nouveau plan d’aide à la Grèce est une bonne nouvelle pour les marchés financiers, mais une très mauvaise nouvelle pour les contribuables français.

Il sera extrêmement coûteux pour nos finances publiques.

Il signe l’entêtement de la Caste dirigeante à vouloir sauver à tout prix un euro devenu synonyme d’endettement, chômage, et précarité.

Il marque le mépris de la Caste pour la démocratie : les décisions sont prises dans le dos des peuples alors que c’est leur argent qu’on dépense.

Nicolas Sarkozy et la Caste ont effet décidé de jeter 109 nouveaux milliards d’euros d’argent public dans le trou sans fond de la dette grecque.

109 milliards qui ne régleront aucun problème, comme tous les autres milliards déjà versés.

109 milliards qui ne sauveront pas une zone euro déjà en faillite.

109 milliards qui viendront en partie alourdir la dette publique de la France, qui manqueront aux plus vulnérables d’entre nous, et qui demain se transformeront en hausse d’impôts pour les ménages français.

Nous avons la démonstration aujourd’hui que la coûteuse usine à gaz mise en place pour sauver l’euro engendre la ruine des peuples : elle accroît le saccage social, notre endettement, et nos impôts.

Cette option n’est pas la bonne. Elle est motivée par une idéologie irresponsable.

Marine Le Pen, Présidente du Front National, appelle à un changement complet de politique pour sauver les pays européens, et éviter que la France ne tombe à son tour.

Il faut très vite ouvrir dans notre pays un grand débat public sur l’euro, comme il existe en Allemagne. La clef du problème européen est là : une monnaie unique qui étouffe les Etats les uns après les autres, et qui tue toute marge de manœuvre pour espérer retrouver la croissance.

Le grand débat public sur l’euro permettra d’expliquer aux peuples européens la nécessité de programmer une sortie concertée de l’euro, seul projet d’espérance pour nos pays.