Publié le 16 Juin 2011

L'épouse de Pascal Feindouno, ancien joueur franco-guinéen de l'AS Saint-Etienne (Ligue 1), a été mise en examen pour corruption dans une affaire de faux titres de séjour.

 Awa Feindouno, qui réside toujours dans le Forez bien que son époux joue à l'AS Monaco, a été mise en examen fin mai et remise en liberté sous contrôle judiciaire, ainsi que quatre autres intermédiaires qui jouaient un rôle de rabatteurs dans ce trafic. Dans le cadre de l'instruction confiée à une juge stéphanoise, le principal suspect, un fonctionnaire du bureau d'immigration de la préfecture de la Loire, avait été mis en examen pour "corruption passive" et écroué en octobre 2010. Il vient d'être remis en liberté sous contrôle judiciaire.

Il lui est reproché d'avoir monnayé, contre de l'argent ou des faveurs sexuelles, la délivrance d'environ 70 titres de séjours à des étrangers originaires du Maghreb ou d'Afrique noire entre 2008 et 2010. Suspendu de ses fonctions par arrêté ministériel, il a déclaré aux enquêteurs avoir obéi à des "motivations humanitaires". Il sera convoqué en juillet devant le conseil de discipline, précise mercredi la préfecture de la Loire.

Parmi les bénéficiaires du trafic figurent l'épouse et les quatre enfants du général Mathurin Bangoura, ministre guinéen de l'Urbanisme et de l'Habitat. Elle n'a pas été poursuivie, mais elle a dû restituer les titres de séjours obtenus de façon indue.

Lire sur leprogres.fr : link

Publié le 16 Juin 2011

Lu sur Capital :

"[C]hez le numéro 2 mondial du pneu, la règle est inflexible : la langue de travail est –et restera– le français. Peu importe que ses usines soient implantées dans dix-huit pays et ses produits commercialisés sur toute la planète. Du coup, les cadres étrangers doivent parfaitement maîtriser la langue de Molière, qu’ils travaillent à Clermont-Ferrand ou échangent avec le siège depuis les Etats-Unis, le Japon ou le Brésil. En tout, cela représente un bon millier de dirigeants, commerciaux, techniciens et ingénieurs.

Pour les mettre à niveau, le géant du pneu leur dispense, via des prestataires extérieurs, jusqu’à 400 heures de cours en laboratoires de langues, par e-learning ou sous forme de leçons individuelles. Soit 118 000 heures au total l’an dernier, la moitié du temps de formation en langues du groupe. Des piqûres de rappel sont possibles par la suite, les responsables internes évaluant régulièrement le niveau (de 1 à 4) de leurs collaborateurs. La démarche, unique au sein des grands groupes français, a valu l’an dernier à Michelin le premier Trophée du langage, récompense du ministère de l’Economie aux entreprises œuvrant pour la diffusion du français dans le monde des affaires."

Michel Janva le Salon beige

Publié le 16 Juin 2011

Les zones rurales ont de plus en plus besoin de médecins étrangers, d’après les chiffres publiés dans l’ Atlas 2011 de la démographie médicale rendu public le 15 juin 2011

1 404 médecins étrangers se sont inscrits à l’Ordre des médecins en 2010 soit près d’un quart du total (5 392), selon l’Atlas 2011 de la démographie médicale, rendu public mardi 14 juin 2011 par le conseil national de l’Ordre des médecins.
Un 1/3 viennent de Roumanie et 1/4 du Maghreb.
Ils exercent dans des zones rurales à faible densité médicale, comme en Picardie (44 %) ou en Champagne-Ardenne (39 %).

Dans l’Yonne, 100 % des nouveaux médecins sont étrangers.

Source : F.Desouche

Publié le 16 Juin 2011

Suite au soutien, "pour rire", de l'ancien président à François Hollande, Denis Tillinac rappelle que :

C "Chirac a toujours défendu une tendance radicale du temps où il était à l’Hotel de ville de Paris et président de la République. Je l’ai entendu à plusieurs reprises défendre qu’il était un homme de centre-gauche. Alors peut-être que les médias parisiens ne s’en sont pas aperçus. Mais moi qui le connais depuis 42 ans, je sais que c’est un homme de centre-gauche !"

Rappelons que Jacques Chirac a milité au Parti communiste et vendait l'Humanité. Il a signé la loi Veil, fait perdre Giscard en 1981, empêché tout accord avec le FN, accélérant ainsi la "gauchisation" de la droite, institué la Halde, etc.

Michel Janva le salon beige

Publié le 16 Juin 2011

Un mois après l’affaire DSK, on apprend aujourd’hui qu’une femme de chambre d’un hôtel de luxe parisien a porté plainte en juillet 2010 pour des faits d’agression sexuelle qu’elle aurait subis dans la suite d’un dignitaire de la famille princière du Qatar, proche de Nicolas Sarkozy

Passée jusqu’alors sous silence, cette affaire est d’autant plus troublante que le Procureur de la République a préféré classer le dossier sans suite, malgré les accusations portées par la présumée victime et la confirmation par le groupe hôtelier dans un communiqué, « d’un incident concernant une femme travaillant au Park Hyatt Paris-Vendôme le 27 juillet ».

Des accusations jugées aujourd’hui suffisamment graves pour que le Parquet de Paris soit obligé très opportunément de relancer une enquête préliminaire.

Cette nouvelle affaire creuse un peu plus le décalage qui existe entre les simples citoyens et les puissants quand ils sont confrontés à la justice et au respect des lois.

Elle renforce de plus le sentiment d’impunité totale chez les tenants de l’oligarchie et met en lumière la troublante discrétion des médias dont on s’étonne qu’ils n’aient pas jugé nécessaire d’enquêter sur la décision du Procureur de ne procéder à aucune investigation ni audition et de classer cette affaire sans suite.

Ce nouveau scandale démontre surtout la nécessité d’instaurer une égalité pour tous les citoyens devant la loi et d’en finir au plus vite avec ces passe-droits et autres privilèges indignes d’un pays démocratique.

Publié le 15 Juin 2011

Mercredi 15 juin

Marine LE PEN, Présidente du Front National est l’invitée d’Europe 1 à 18h30.

Jeudi 16 juin

Marine LE PEN est l’invitée de Sud Radio à 8h15.

Vendredi 17 juin

Louis ALIOT, Vice-président du Front National est l’invité de RFI à 8h15.

Publié le 14 Juin 2011

...par 293 voix contre 222.

Le compte n'y est pas côté UMP-NC-NI, il manque une cinquantaine de députés...

Députés UMP ayant voté pour : M. Jean-Louis Borloo, Mme Jacqueline Farreyrol, MM. Alain Ferry, Laurent Hénart, Yves Jego, Jean-François Mancel, Mme Henriette Martinez, MM. Axel Poniatowski et Franck Riester.

Députés UMP s'étant abstenus : Mme Nicole Ameline, M. Jean-Paul Anciaux, Mme Edwige Antier, MM. Christian Estrosi, Sébastien Huyghe, Christian Kert, Robert Lecou, Franck Reynier et Daniel Spagnou.

Député du Nouveau Centre ayant voté pour : M. Jean-Christophe Lagarde.

Parmi les non-inscrits, on note les abstentions de : MM. François Bayrou, Daniel Garrigue et Jean Lassalle.

 (détail des votes).