Publié le 12 Mai 2011

"Des archives inédites de Maximilien Robespierre doivent être vendues aux enchères chez Sotheby’s ce mercredi 18 mai prochain. Il est impensable que ces documents et sources historiques quittent la France au risque d'être dispersés.

Robespierre appartient à notre patrimoine national. Ces archives contribuent à notre compréhension contemporaine de la Révolution française quels que soient les débats que suscitent son action et son œuvre. Elles sont de fait propriété de notre peuple."

 

Non, non, ce ne sont pas les déclarations d'un adhérent du FN que vous lisez là.  C'est un membre du ... PCF qui vient juste de se souvenir que nous étions un peuple doté d'un patrimoine et que nous avions le droit d'en réclamer la propriété exclusive ! Le caractère révolutionnaire des archives en question, a sans doute joué sa part dans la saine réaction de M. Pierre Laurent mais qu'importe. Saluons ce sursaut de conscience nationale, le Parti des Confiseurs Fanés n'en est pas coutumier.

Par un adhérent ligérien.

 

Publié le 12 Mai 2011

Exclusif. L'avocat se rapproche du FN.

Vous avez accepté d’être l’avocat de Fabien Engelmann, militant FN exclu de la CGT, et venez d’animer une conférence devant des cadres du Front national. Après avoir soutenu Mitterrand en 1981, puis adhéré un temps au Parti radical, allez-vous rejoindre le FN ? Je n’ai pas pris ma carte au FN, mais je suis très ami, et de longue date, avec Marine Le Pen. Je suis mariniste. Mon lien est avec elle. Nous discutons souvent ensemble et nous ne sommes, d’ailleurs, pas toujours d’accord. Je ne l’ai pas attendue pour combattre l’euro, le traité de Maastricht ou la perméabilité de nos frontières, mais je suis, par exemple, fondamentalement hostile à la peine de mort. Elle s’en remet, du reste, sur cette question, à un référendum.

Êtes-vous favorable à la “préférence nationale” ? Lorsqu’on me pose la question, je réponds : “Et vous, êtes vous favorable à l’infériorité nationale ? ” La préférence nationale, c’est le contraire du racisme puisque c’est la citoyenneté qui prime sur l’origine, notamment ethnique, des individus. La préférence nationale revient à favoriser un Français d’origine tunisienne par rapport à un Tunisien d’origine tunisienne. Je rappelle aussi que la préférence nationale est une idée socialiste mise en place par Roger Salengro sous le Front populaire.

Qu’est-ce qui vous a incité à vous rapprocher du FN ? En France, dès que l’on ne s’éloigne pas du FN, on s’en rapproche… Trois raisons principales m’ont décidé. La première, c’est le déclin de notre pays, menacé de dilution par le mondialisme, et qui réclame de vraies mesures à la fois de bon sens et “révolutionnaires”. La deuxième, c’est la confiscation du pouvoir, l’abandon du peuple et le déni des réalités du PS et de l’UMP. La troisième, c’est que le Front mariniste est 100 % républicain. Le procès en racisme intenté à Marine Le Pen est totalement obsolète. Marine, je la connais : elle n’est ni raciste, ni anti sémite, ni xénophobe ! Moi-même, passionnément attaché aux droits de l’homme, je ne me serais jamais rapproché de Marine Le Pen si elle n’avait pas levé l’hypothèque de l’antisémitisme. Je n’ai pas changé, c’est le FN qui a changé. On peut aimer la France et la défendre sans pour autant être mécaniquement raciste. Je renvoie les sceptiques au formidable livre de Malika Sorel Immigration-Intégration : le Langage de vérité (lire l'entretien de Malika Sorel avec Valeurs actuelles).

Allez-vous appeler à voter pour Marine Le Pen en 2012 ? J’observe l’évolution du Front mariniste et me déciderai avant la présidentielle en fonction de la confirmation, à laquelle je crois, de cette évolution.

Pourriez-vous ensuite être candidat aux élections municipales à Nice ou à Marseille ? Là encore, je me prononcerai le moment venu. Mais je n’ai pas pour habitude, lorsque je m’engage, de faire les choses à moitié. Je ne m’interdis rien.

Qu’est-ce qui vous a décidé, aujourd’hui, à vous exprimer ? La censure, l’intimidation et la menace. J’ajoute que, si je peux aider, à ce moment charnière, à accélérer la légitime “dédiabolisation” du Front mariniste – dont je constate d’ailleurs que personne ne demande l’interdiction ! – , j’aurai le sentiment d’avoir fait oeuvre utile : l’ostracisme dont il est victime attente à la liberté d’expression – qui est notre bien le plus précieux. Je ne supporte pas la “suinte inquisition”. Cet ostracisme me rappelle celui ayant frappé Socrate, condamné à mort car il était l’homme du discernement : celui qui traque les mensonges derrière les mots, ce qui se cache derrière les apparences ; celui qui dénonce le déphasage des élites avec les choses de la vie ; celui qui combat le conformisme logique (tout le monde se répète), le mythe “vertuiste” et l’omphaloscopie – l’amour de son nombril, qui est le contraire de l’amour des autres…

Avez-vous subi des pressions ? Lors que j’ai pris la défense de Fabien Engelmann, j’ai reçu nombre de coups de fil, sur le thème : “Gilbert, tu es fou ! Tu détruis ton image, on ne t’invitera plus nulle part…” Il est vrai qu’il est si confortable de faire partie de la bulle bien-pensante ! Moi aussi j’ai été intoxiqué, mais je n’ai cessé de m’interroger : est-ce vraiment ce que je pense ou est-ce ce que je “dois” penser ? Et j’ai cherché à comprendre… Je suis viscéralement un esprit libre. Je ne supporte pas qu’une société, ou en l’occurrence un système, me dicte mes comportements. Et cela, de même que l’intérêt de mon pays – « La France, d’abord », comme disait Clemenceau, mon exemple – , passe avant mon petit confort personnel…  Propos recueillis par Arnaud Folch Valeurs actuelles

Publié le 12 Mai 2011

R Suite aux propos de Laurent Wauquiez, les services du ministère de la Solidarité ont comparé les revenus respectifs de foyers bénéficiaires du Revenu de solidarité active (RSA) et de foyers dont l’un des membres est rémunéré au Smic, pour montrerque l'on ne vit pas mieux avec le RSA que sans travail.

Les résultats confirment la thèse. A ceci près que les services n'ont fait que comparer les montants versés et ont omis de mettre dans la balance les avantages liés au RSA (gratuité dans les transports en commun, exonération de la taxe d'habitation...).

Michel Janva le salon beige

Publié le 12 Mai 2011

Publié le 12 Mai 2011

Lu sur le blog de Denis Sureau :

R "L'Institut national d'études démographiques (Ined) a publié les résultats d'une enquête statistique très fouillée intitulée TeO pour Trajectoires et origines, sur « la diversité des populations en France ». Ses premières conclusions bousculent des chiffres fréquemment avancés par les politiques ou les journalistes sans références sérieuses. Ainsi, il n'y aurait pas « 5 à 10 millions » de musulmans en France contrairement aux récents propos tenus par Claude Guéant, ministre de l'intérieur, mais 4 millions au maximum. Ni 2 millions de protestants, mais guère plus de 500 000. Ni 500 000 juifs, mais 125 000. Le catholicisme demeure très largement la principale religion en France, représentant encore 43% de la population des 18 à 50 ans."

Michel Janva le salon beige

Publié le 12 Mai 2011

En ce lendemain de 8 mai, Nicolas Sarkozy, chef des armées, peut être satisfait : le soldat de 1re classe Loïc Roperh a été tué par l’explosion d’un engin explosif improvisé (IED) au cours d’une mission de reconnaissance dans la région afghane de Kapisa, zone d’âpres combats entre la coalition occidentale et les insurgés.

La victime est ce soldat de 1re classe du 13e régiment du génie de Valdahon (Doubs). L’engin explosif visait les sapeurs du détachement d’ouverture d’itinéraires piégés (DOIP), chargés de préparer le terrain à une opération dans la vallée de Tagab.

Toute honte bue, l’Élysée communique que Nicolas Sarkozy « présente à sa famille et à ses proches ses plus sincères condoléances et s’associe à leur douleur ».

Cela porte à 57 le nombre de soldats français tué en opération en Afghanistan depuis fin 2001.

Jusqu’à présent aucun de nos politiciens va-t-en-guerre, toujours généreux avec la vie des autres, n’a osé passer un séjour aux côtés de nos 4.000 soldats engagés en Afghanistan pour une cause qui ne nous regarde pas, ni n’a songé à y envoyer un de ses proches.

Qu’il repose en paix !

NPI

Publié le 12 Mai 2011

"Subvention européenne de 176 456 euros pour 736 cartes postales. Ce qui nous fait tout de même la carte postale à 240 euros !

I Le projet catalan « 736 Ideas 4 a Dream » (« 736 idées pour un rêve ») s’est vu allouer une subvention de 176 456 euros en 2009 par le programme « Citoyenneté » de la Commission européenne. Ce projet forcément « citoyen » a un « rêve », celui d’« une Europe sans exclusion sociale ». Objectif : créer 736 cartes postales (comme le nombre d’eurodéputés) et les exposer dans six villes européennes, afin de mettre en avant de « nouvelles formes de communication et de dialogue entre les membres du Parlement européen et les citoyens, ensemble dans la lutte contre l’exclusion sociale. »

Michel Janva le salon beige

Publié le 12 Mai 2011

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National :

Marine Le Pen, Présidente du Front National, salue la décision du gouvernement danois de rétablir des contrôles à ses frontières terrestre et maritime.
Face à l’afflux de migrants tunisiens et libyens, le Danemark ne fait que défendre légitimement ses intérêts nationaux.

Voilà qui tranche avec le blabla permanent et la totale inaction du gouvernement de Nicolas Sarkozy. Pendant que le pouvoir sarkozyste multiplie les discours électoralistes sans lendemain, les autres pays agissent vraiment.

Marine Le Pen rappelle qu’elle fait, seule, la même proposition de bon sens pour la France depuis plusieurs mois. Plus exposé que le Danemark, notre pays a d’urgence besoin de reprendre le contrôle de ses frontières. A terme, la seule solution est de quitter Schengen.

Publié le 11 Mai 2011

Par un adhérent ligérien

Mardi 10 mai, nous sommes réunit à Roanne, devant un bâtiment virtuel mais qui devrait sous peu devenir bien réel : le futur et si nécessaire, centre social du Mayollet. Un olivier, symbole de paix va être planté. Madame Laure Déroche maire de Roanne est présente, accompagnée de collaborateurs, entourée d'enfants mi goguenards mi cérémonieux. Ce jour est un jour de commémoration mes amis et non des moindres, puisque nous commémorons l'abolition de l'esclavage.

Il nous faut admettre que cette fois, le discours de Madame le maire de Roanne fut surprenant de vérité et d'audace. Bravant les tabous et les habitudes qui régissent ce genre d'exercice, balayant d'un revers de main les schémas de pensée, dictés par quelques intellos enkystés dans le fromage, renversant les dictatures de la version officielle de l'histoire, elle nous gratifia d'une dénonciation de TOUT LES ESCLAVAGES ! 

N'en oubliant pour une fois aucun, elle nous fit entendre que le mot esclave venait du mot "slave" et que les premiers hommes a être mis en esclavage par les européens ... étaient blancs et ce du X au XV siècle ! Enfin il fut dit que l'un des pires esclavage de l'histoire, quasi génocidaire, fut celui commit par les arabo musulmans durant 14 siècles et fit 17 millions de morts parmis les noirs d'Afrique selon les universitaires Tidiane N'Diaye et Ibrahima Tioub, qu'elle cita doctement.

Enfin il fut dit que le sort du million d'esclaves blancs capturés par les barbaresques, ne fut guère meilleur que celui des noirs d'Afriques, qui d'ailleurs n'étaient pas seulement victimes mais aussi ... commerçants eux mêmes !

Enfin l'on put entendre que le prix d'un esclave blanc était inférieur à celui d'un noir sur le marché de New York et son sort encore moins enviable; enfin l'on entendit l'histoire des enfants esclaves dans le Londre du XVIII siècle raconté dans les carnets de route du virginien John Randolf.

Enfin l'on entendit que la France était le seul pays qui dés le moyen âge avait interdit l'esclavage et de citer Louis X  :"Le sol de France affranchit l'esclave qui le touche"

Pour finir Madame le maire ne manqua pas de rappeler les propos inattendues de Dominique Sopo, président d'SOS racisme :

"Il existe en France, un anti racisme bien pensant. Il est dangereux, car dévoyé. Il repose sur une relation viciée, dès le départ, entre d’”ex-colons” et d’”-ex-indigènes”. Il se nourrit principalement de cette culpabilité blanche. Il est une perpétuelle action de repentir. L’étranger ainsi canonisé, la béatitude peut suivre.”

Vous ne me croyez pas ?    ... et bien vous avez raison.

Rien de tout cela n'était évidemment au programme et pendant que l'olivier devenait malgré lui le symbole du déracinement, seul le numéro de claquette habituel fut délivré. Si d'ailleurs vous avez des problèmes de transit, ne manquez pas la prochaine édition, l'effet laxatif est garanti.  Entre carrière tranquille et vérité il faut choisir.

En fin de journée, la LICRA, qui distingue bien racisme et anti sémitisme
et dont M. Alain Finkielkraut est étrangement membre d'honneur (de leçons), nous gratifia, avec l'argent du contribuable, d'une séance de conditionnement cinématographique "offerte" à l'espace Renoir à Roanne. A la barre, cotés accusation, le film "Rue case nègre". Des images magnifiques il faut le reconnaître et une histoire touchante, mais ayant pour effet d'essentialiser les rôles "bourreaux/victimes". Soit la définition chimiquement pur du racisme.  Le blanc méchant et stupide, le noir jovial et spirituel : bref toutes les années Cabu et leurs châpelets de péjugés crasse, misent en images.

Quoi de mieux pour secréter de la conscience revancharde en prétextant "objectiver pour apaiser" * ? Les ingrédients de la guerre civile sont fournis par les "faiseurs de paix" alors tout va bien. Les uns fabriquent l'arêne, les autres excitent le taureau mais l'affichette annonce un spectacle de danse sur l'air de "dormez je le veux", alors tout va bien. De la mémoire bien poignante, pas d'histoire objective dans le contexte, de l'émotion, du partiel, du tronqué ... la camelotte habituelle.

Chaque année le 10 Mai nous rappel que la vérité historique se cherche et se trouve au prix d'un effort personnel. Il est bien rare qu'elle s'offre à nous lors d'une séance de cinéma gratuite ou délivrée lors d'un discours pontifical, mal joué par une intermittente du spectacle UMPS.


*(Exercice de patiente zen : tacher d'invoquer le même principe pour faire un film sur l'esclavage des blancs par les arabesques et attendez les subventions. Inspirez, expirez ...)

Publié le 11 Mai 2011

Arrivé au pouvoir par la force des armes, suite à des élections contestées, et la volonté belliciste d’un Nicolas Sarkozy qui veut redorer sa politique internationale, Alassane Ouattara est le nouveau président « légal » de la Côte d’Ivoire depuis le 6 mai. Depuis la chute de Laurent Gbagbo, les médias ne parlent plus de la Côte d’Ivoire. Or, en ce moment, les exactions, les pillages, les saccages en tous genres et même les massacres commis par les forces pro-Ouattara dans leur conquête éclair du pays se poursuivent et entachent d’une couleur rouge sang son début de mandat.

Dénoncer cette manière de faire de la politique, dénoncer ces crimes et ce silence complice des médias occidentaux, tel est l’objet du Collectif Ensemble contre les massacres en Côte d’Ivoire qui nous présente un document édifiant consultable ici. Certaines images étant extrêmement choquantes, nous avons choisi de ne pas les afficher directement au yeux de tous sur notre site.

Ces photos et ce compte-rendu proviennent directement du camp des partisans de Laurent Gbagbo, ils ne sont donc pas neutres. Ils confirment néanmoins ce que nombre d’ONG humanitaires affirment depuis plus d’un mois : Alassane Ouattara, loin de pratiquer une politique de réconciliation, semble laisser le champ libre à ses alliés des tribus guerrières du Nord du pays. La Côte d’Ivoire n’existe plus, ce n’est plus qu’une zone de non droit international où les chefs de guerre y imposent leur loi, celle du plus fort.

Source NPI

Publié le 11 Mai 2011

Lu dans Minute : Décidément, la bande dessinée belge est dans le collimateur des épurateurs de tout poil. Après l’ignominieuse demande d’interdiction de vente en librairie de Tintin au Congo, lancée par un étudiant congolais de Bruxelles, c’est au tour d’un certain Antoine Buéno de se faire un nom, en accusant Les Schtroumpfs de véhiculer… les valeurs du « stalinisme et du nazisme »! Rien que ça, s’étrangle « La Tribune de Genève ». Le méchant Gargamel ressemblerait trop à un juif (la preuve: son chat, Azraël, a un prénom juif!), la Schtroumpfette aurait « les cheveux trop blonds », etc. Extrait de la prose de ce chercheur en sciences politiques, qui officie en France où il vient donc de publier Le Petit livre bleu, essai sur les schtroumpfs (éd. Hors Collection): «La société nazie, et l’Italie fasciste avant elle, étaient organisées sur un modèle corporatiste. C’est aussi le cas du village des schtroumpfs.» Vingt ans de recherche pour dire de pareilles conneries. Le reproche de Bueno que nous préférons: « La couleur unique (bleu) des Schtroumpfs laisse entendre une impossibilité à vivre la différence. » Durant la campagne présidentielle de 2007, Antoine Buéno était la «plume» principale de François Bayrou… »

Source contre-info

Publié le 11 Mai 2011

"Un homme de 47 ans, interpellé en région parisienne début mai, a reconnu avoir déclaré 16 paternités frauduleuses ayant permis de détourner un peu plus de 400.000 euros d'aides sociales, a annoncé lundi la préfecture de police de Paris (PP). L'homme avait reconnu seize enfants nés en France "de quinze mères différentes et en situation irrégulière", permettant à ces femmes d'obtenir un titre de séjour."

Les échos

Publié le 11 Mai 2011

E Le calendrier des élections nationales prévues en 2011 et 2012 est le suivant :

  • 22 avril et 6 mai pour les deux tours de la présidentielle.
  • Les élections législatives auront lieu les 10 et 17 juin suivant.
  • élections sénatoriales le 25 septembre 2011.

On ne va pas chômer !!!