Publié le 19 Mai 2011

Face aux chrétiens Sur Radio Notre Dame, Marine LE PEN, Présidente du Front National Jeudi 19 mai 2011 à 18h30, rediffusions : vendredi  à 10h05 et  Dimanche  à 20h05. Et aussi sur le réseau de RCF - Radio Chrétienne de France  ♦ jeudi 19 mai à 23h00  ♦ jeudi 19 mai à 17h03  ♦ vendredi 20 mai à 19h30  ♦ vendredi 20 mai à 3h00  ♦ samedi 21 mai à 12h00

 

Lundi 23 mai :
A 8h15 : Marine LE PEN, Présidente du Front National, sera l’invitée de Raphaëlle Duchemin sur France Info.

Publié le 19 Mai 2011

L'affaire aura-t-elle des répercussions sur l'électorat musulman du PS ?

Réaction de l’avocat et du frère de Nafissatou Diallo, présentée comme une femme modèle et courageuse. Elle parlerait français, serait « musulmane pratiquante », selon un de ses voisins, et porterait le voile. France Soir  Egalement selon France-Soir  "plusieurs jeunes femmes, dont des militantes du PS et des beurettes selon nos informations émanant de proches, pourtant bienveillants à l’égard de DSK. Toutes ces affaires se seraient réglées à l’amiable entre les parents de ces victimes et des responsables du PS.'

La jeune employée d'hôtel présumée victime est une "musulmane dévouée" selon ses proches (source). Autant dire que même libre, DSK ne connaîtra plus jamais la sécurité.


  Qui plus est, ses déclarations passées ne vont guère dans le sens d'un rapprochement avec l'électorat musulman tant choyé par le PS et préconisé par le réservoir d'idées Terra Nova...Les signes de compassion et d'amitié des ténors juifs du PS et des médias comme Cambadélis, Moscovici, Lang, Sabban, Dray, BHL, Khan... adressés en boucle , ne vont pas aider le parti à regagner la confiance des musulmans de France...le Parti de Gauche aux accents pro-palestiniens pourrait tirer les marrons du feu de cette crise.

Vendredi 11 février dans l'émission "Semaine critique", le journaliste David Abiker demande à Tariq Ramadan quelles seraient les réactions du monde arabo-musulman si la France élisait Dominique Strauss-Kahn, autrement dit un président juif : "La question n'est pas d'avoir un président juif, le problème est de savoir quelle politique il va défendre. Quelqu'un qui a dit, en 1983 : "chaque jour de ma vie, je me lève en me posant la question de savoir comment je vais défendre Israël" , va forcément avoir un a priori qui sera négatif par rapport aux Palestiniens.

Et Tariq Ramadan aurait pu enfiler les perles des autres déclarations du patron du FMI depuis les années 80 :

" Malgré mon nom, je suis plus sépharade qu'ashkénaze[...] Sans être religieux, je suis traditionaliste [...] Je figure parmi les fondateurs de Socialisme et Judaïsme, où j'exprimais fermement mon soutien à Israël" D.S.K dans Actualité Juive du 22 février 1989.

Le 13 mai 2004, il répondit à Stéphane Paoli sur France Inter : "Je considère que tout juif de la diaspora et de France doit apporter son aide à Israël. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle il est important que les juifs prennent des responsabilités politiques. En somme, dans mes fonctions et dans ma vie de tous les jours, à travers l'ensemble de mes actions, j'essaie d'apporter ma modeste pierre à la construction d'Israël"

A l'heure où la "nakba" est commémorée en souvenir de l'épuration ethnique de 1948 qu'ont subi des dizaines de milliers d'Arabes de toutes confessions ( et on ne parle jamais des Chrétiens arabes également chassés de leurs terres), cette solidarité indéfectible à l'état d'Israel de la part de celui qui était le leader peu contesté du PS, pleuré aujourd'hui par Martine Aubry; aurait été un boulet électoral. Si l'Observatoire pointe l'incompatibilité des "systèmes juridico-civilisationnels" européens et islamiques, il n'en demeure pas moins informé des derniers travaux historiques concernant les circonstances peu défendables de la construction de l'état Israelien, dont aucune repentance n'a encore effacé le sang alors versé.

Observatoire de l'islamisation-mai 2011

(Citations relevées par Faits et Documents n°201 de septembre 2005 qui consacra un large dossier à Strauss Khan)

Source : observatoire de l'islamisation

Publié le 19 Mai 2011

Jamal Dati, frère de l’eurodéputée (PPE) et ancienne Garde des Sceaux Rachida Dati, a été placé en garde à vue ce matin, suspecté d’agressions sexuelles, violences aggravées et vol sur son ex-compagne, a-t-on appris de sources judiciaires.

Il est interrogé depuis mercredi, 9h, par les policiers du commissariat de Verdun (Meuse), après le dépôt d’une plainte par son ex-concubine en début de semaine, a expliqué à l’AFP une source proche du dossier. Le parquet de Verdun, joint par l’AFP, devrait communiquer dans la soirée.

Jamal Dati, 38 ans, avait déjà été condamné en août 2007 à douze mois de prison par la cour d’appel de Nancy pour trafic de stupéfiants dans la région. Il avait aussi été interpellé à la frontière belge le 3 novembre 2010 en possession de drogue, alors qu’il rentrait en voiture de Maastricht (Pays-Bas). Quelque 30 grammes d’héroïne et 5 grammes de marijuana avaient été saisis.

En 2009, le frère cadet de l’ancienne Garde des Sceaux, actuelle maire UMP du 7e arrondissement de Paris, avait publié un livre d’entretiens, « A l’ombre de Rachida », dans lequel il racontait ses relations difficiles avec sa soeur, à qui il reprochait de ne plus lui adresser « directement la parole ».

Un autre frère de Mme Dati, Omar Dati, avait été condamné en décembre 2007 à huit mois de prison ferme pour trafic de stupéfiants en récidive et en 2001 à quatre mois avec sursis pour trafic d’héroïne. Interrogée en novembre dernier lors de l’interpellation de son frère en Belgique, Mme Dati avait indiqué « regretter, lorsqu’il s’agit de (son) frère ou de (sa) famille, qu’on en fasse toute une histoire ». « Alors que des enfants de personnalités, des enfants de ministres ont commis des faits graves, ont été condamnés et on n’en parle pas, très rarement ou pas du tout », avait-elle ajouté.

Source : Le Figaro

Publié le 19 Mai 2011

D "Je démens avec la plus grande fermeté possible toutes les allégations portées à mon encontre", indique Dominique Strauss-Kahn dans sa lettre de démission, publiée par le FMI.

Une audience se tiendra aujourd'hui pour examiner une demande de remise en liberté sous caution de Dominique Strauss-Kahn.

Michel Janva le salon beige

Publié le 18 Mai 2011

 Ajouter à mon journal

Ce matin, Libération, consacre sa page 11 au "making of" du journal et en particulier à l'affaire DSK et raconte les coulisses du journal.

Dans cet article, on peut apprendre par la bouche d'une journaliste que le quotidien avait décidé de ne jamais envoyer de femme seule interroger le patron du FMI.

On peut lire: Cette journaliste considère "qu'il aurait fallu parler des failles de DSK. A partir du moment où l'on ne peut pas envoyer une femme seule l'interviewer, c'est une forme de violence, un homme politique doit pouvoir se tenir !"
Source : jeanmarcmorandini.com

Publié le 18 Mai 2011

 

Le bilan d’avril de l’Observatoire national de la délinquance et de la réponse pénale montre une nouvelle très forte poussée des violences en France :

- Violences contre les personnes : +2,43% en un an, entre mai 2010 et avril 2011
- Violences crapuleuses : +6,3% en un an
- Homicides : +4,81% en un an
- Tentatives d'homicides : +16,3% en un an
- Cambriolages : +3,69% en un an

Les violences contre les personnes auront donc bondi de 35% depuis 2002, date à laquelle Nicolas Sarkozy a été nommé ministre de l’Intérieur en charge de la sécurité, avant de devenir Président de la République.


Ces résultats catastrophiques soulignent l’échec gravissime du pouvoir en matière de lutte contre les violences. Comme jamais, la barbarie et les zones de non droit prospèrent en France et l’Etat passif laisse la situation pourrir un peu plus chaque jour. Nos jeunes, nos parents, nos anciens sont quotidiennement victimes de ce déchaînement de violence, sans que le pouvoir ne réagisse. 19 000 postes de policiers et gendarmes ont été supprimés depuis 2005. C’est criminel.

 

Marine Le Pen, Présidente du Front National, estime que le niveau d’insécurité et de violence a franchi le seuil d’alerte dans notre pays. Elle juge le pouvoir sarkozyste gravement coupable de n’avoir strictement rien fait contre les violences au-delà des mots et des discours sans lendemain.


Elle s’alarme notamment du sort inadmissible réservé aux victimes et à leurs proches, pour lesquels nos dirigeants n’ont ni respect ni considération.

 
Elle appelle à un changement de cap radical : la victime doit cesser d’être méprisée, la culture de l’excuse doit être combattue, la tolérance zéro doit être appliquée et l’égalité républicaine de tous devant la justice doit enfin être assurée !

Publié le 18 Mai 2011

Marine LE PEN, Présidente du Front National, sera l’invitée de Jean-Jacques Bourdin, jeudi 19 mai de 8h35 à 9h00 sur BFM-TV et RMC-Info.

 

Marine LE PEN, Présidente du Front National, sera l’invitée de Raphaëlle Duchemin, lundi 23 mai à 8h15 sur France Info.

Publié le 17 Mai 2011

L’émission « Des paroles et des actes » sur France 2, avec pour invitée Marine LE PEN, Présidente du Front National, prévue le jeudi 19 mai, est reportée à une date prochaine.

 

Publié le 17 Mai 2011

La ministre des sports, Chantal Jouanno, a installé hier un comité de lutte contre les discriminations. La direction a été confiée à Laura Flessel, double championne olympique d’escrime. « Il y a eu des paroles déplacées qui laissent un sentiment de malaise, puisque cela va à l’encontre des valeurs éducatives et d’intégration que porte le sport. » Quand à Flessel elle a souligné « le potentiel » du comité, qui mènera des « actions concrètes. On va avoir besoin de diagnostiquer le problème sur le terrain », en faisant appel aux différents associations partenaires, comme SOS Racisme, Ni putes ni soumises ou Femix, mais aussi aux représentants des ministères de la Justice et de l’Intérieur.

 

Expliquant avoir accepté la mission en raison « des discriminations subies au début de sa carrière », la « Guêpe » a poursuivi: « On a tendance à banaliser les propos et les gestes discriminatoires. Il faut éduquer et quand il le faut sanctionner. »
Pour être sur qu’il n’y ait pas de résistance au comité, la ministre des sports a décidé d’imposer la signature de la « charte contre l’homophobie et les discriminations racistes et sexistes » pour obtenir les subventions de l’état.

 

Source : Contre-Info

Publié le 16 Mai 2011

 

Le Bureau politique réuni ce jour à Nanterre a décidé de réserver 1/3 des circonscriptions à des personnalités qui rejoindraient le grand rassemblement patriotique qu’il appelle de ses vœux pour les législatives.

 

Cette vaste coalition est destinée à soutenir la candidature de Marine Le Pen à la présidentielle et à créer un bloc patriotique et républicain, qui constituera la majorité de demain.

 

La campagne législative du Front National sera dirigée par Steeve Briois, Secrétaire général du FN.