Publié le 21 Mai 2011

Reportage sur les Français qui adhérent de plus en plus nombreux au Front National de Marine Le Pen.

Le Front National sait qu’il peut compter sur la motivation de l’ensemble de ses nouveaux militants pour mener la campagne de l’élection présidentielle et celle des législatives de 2012.

Et vous avez-vous votre carte ? Adhérez et soutenez Marine !


Publié le 21 Mai 2011

P La délivrance de pilules du lendemain par les pharmaciens est passée de 50 000 boîtes en 2002 à plus de 300 000 en 2009.

Et ceci, sans faire reculer le nombre d'avortements : le nombre d’IVG chez les jeunes de moins de 18 ans est ainsi passé de 11 300 en 2001 à 14 500 à 2007.

Michel Janva le salon beige

Publié le 21 Mai 2011

Peu médiatisée, cette affaire mérite un petit focus, tant elle est scandaleuse. Pierre Bellanger est le fondateur et PDG de la radio à la pointe de la décadence Skyrock. Cette station diffuse uniquement un programmation musicale  rap et Rnb  et des émissions consacrées au sexe avec interventions d’ados en crise qui racontent leurs « expériences ». Rappelons qu’en octobre 2010 octobre, le conseil d’État confirmait une condamnation de Skyrock par le CSA à 200 000 euros d’amende après la diffusion de propos très crus décrivant une fellation (décembre 2007 entre 21h07 et 21h37). Quant à Pierre Bellanger, il a été condamné en février 2010 à 3 ans de prison avec sursis et 50.000 euros d’amende pour « corruption de mineure ». La peine est très légère en comparaison des faits reprochés : « L’accusation reprochait à Pierre Bellanger d’avoir «favorisé la corruption d’une mineure en l’initiant à diverses formes de sexualité, notamment de groupe, homosexuelle ou sado-masochiste, y compris avec la participation de sa soeur aînée».mais aussi : « veillées spirituelles, jeûnes, relations sexuelles parfois multiples, obligation d’écrire un journal intime très codifié mettant en scène «l’Ame», «l’Ego» et «la Bête» et contrôlé régulièrement par le «maître», Bellanger. Et surtout des sanctions quand on ne respecte pas les rites, de la douche glacée aux expositions nues sur le balcon, en passant par les excuses nues et à genoux.  »

 

Reconnu coupable, il ne fait même pas un petit séjour en cabane et l’affaire est étrangement peu médiatisé. Bellanger continu à travailler pour la radio en touchant plus de 600.000€ de salaire annuel.

En avril 2011 Axa Private Equity, actionnaire majoritaire de la radio, le démet de ses fonctions à cause de la mauvaise gestion financière de la radio. Le dégénéré Bellanger fait fonctionner son réseau pour rester à son poste. François Hollande, Benoit Hamon, Rama Yade, Jean-Luc Mélenchon et Malek Boutih interviennent publiquement pour soutenir un homme coupable de « corruption de mineure ». Fort des soutiens médiatiques Bellanger trouve un nouvel investisseur (Crédit agricole) qui rachète 30% des parts et lui garde son trône.

 

Source : Contre-Info

Publié le 20 Mai 2011

 

Les discussions qui s’engagent sur le nom et la nationalité du successeur de Dominique Strauss-Kahn à la tête du FMI n’ont aucun intérêt.


La seule question qui vaille est celle de l’avenir de l’institution FMI. Devenu une machine infernale au service de l’idéologie ultralibérale, le FMI dans sa forme actuelle est une institution extrêmement néfaste.


Les plans d’ajustement structurel qu’il impose aux pays où il intervient se traduisent systématiquement par la privatisation des services publics, le démantèlement de l’Etat, la chute des salaires et des pensions et la suppression des protections aux frontières.
Comme en Argentine en 2001, en Grèce aujourd’hui, les peuples sont toujours les premières victimes du FMI. Sur le fond, ses résultats sont catastrophiques : montée de l’endettement et accélération du rythme des crises financières depuis deux décennies.

 

Le FMI a fait trop de mal aux peuples et n’a pas rempli ses missions : il doit donc être supprimé.

 

Perverties par l’idéologie des grandes banques, les vieilles institutions OMC, Banque Mondiale et FMI sont périmées. Il est temps de tourner la page d’un vieux système, qui s’est mis au service d’une caste financière déconnectée des peuples.

 

Dans cet objectif, il faut revenir à l’esprit originel de la solidarité internationale : des institutions rénovées, plus performantes, moins dogmatiques et respectueuses de la souveraineté des nations. Seul l’intérêt des peuples doit guider leur action.

 

Marine Le Pen, Présidente du Front National, juge sans intérêt les discussions de couloir sur le nom du futur directeur du FMI. Ce nom ne changera rien au fond du problème.
Il est temps d’élever le débat au niveau où il doit se trouver : doit-on continuer avec le FMI ? Comment libérer les institutions internationales de l’emprise de la finance ? Qui veut la continuité et qui s’engage à réformer le système financier et monétaire international, pour le mettre au service des peuples ?


Marine Le Pen propose aux autres partis politiques d’engager ce débat fondamental.

Publié le 19 Mai 2011

     

 

Source : les 4 vérités Lambert Christian

Il ne se passe pas un jour sans que l’on entende parler de la mondialisation. Tout est mondialisé, dit-on, dans le « village planétaire ». Ce qui est sûr, en tout cas, c’est que la pagaille est mondiale. Que l’on en juge :

Dans les pays arabes, c’est la guerre et l’anarchie. C’est ce que les idéologues appellent la « révolution de la liberté ».

À partir de Beyrouth, et jusqu’à Islamabad, on est en guerre, une guerre de religion entre l’islam et l’Occident. Cette guerre ne fait que commencer. Lorsque l’Arabie des Séoud sera concernée, nous aurons en plus une crise pétrolière qui ébranlera toute l’économie mondiale. Lorsque l’Algérie et le Maroc seront sur la voie de la « liberté », le chaos sera tel que des millions d’Algériens et de Marocains chercheront à émigrer en Europe, je veux dire en France. En attendant, les musulmans d’Égypte continuent à tuer les Coptes et à brûler leurs églises

Quant à l’Afrique noire, on sait ce qu’il en est depuis des années. La Côte d’Ivoire, après le Rwanda, le Congo « démocratique », le Soudan d’Omar Béchir et le Darfour…, en ont donné un bel exemple – et cela va continuer ! Après la décolonisation, les Africains sont revenus à leur état naturel, les armes en plus : pillages, coups d’État, et corruption. Ils ont montré ce qu’ils savaient faire…

Laurent Gbagbo aurait ainsi réussi à détourner des centaines de millions d’euros prélevés sur le dos de son peuple. Il me revient encore, au sujet de l’immigration, que le colonel Khadafi, attaqué par la France de la façon la plus stupide, à l’initiative de Nicolas Sarkozy, a ouvert toutes les frontières de la Libye à des populations d’Afrique noire qui arrivent par dizaines de milliers dans le but de gagner l’Europe…

Mais continuons notre promenade mondialisée. Les Indiens seraient très heureux de tomber à bras raccourcis, bombe atomique en prime, sur les Pakistanais qui, dans cette hypothèse, cherchent à contrôler l’Afghanis­tan par talibans interposés pour en faire une base arrière. Les Ouïgours musulmans s’efforcent de s’affranchir de la Chine impérialiste comme les Tibétains, et le peuple chinois commence à s’apercevoir que le communisme au service du grand capital et d‘une corruption pharaonique, ce n’est pas le rêve. Quand la Chine se révoltera, des millions d’hommes vont s’affronter. La Chine en reviendra aux Royaumes combattants et aux Seigneurs de la guerre. Des millions de Chinois chercheront à se réfugier en Amérique et en Europe. En France, ils sont déjà un million…

Mention doit être faite également de la piraterie à partir des côtes d’Afrique orientale. Les Somaliens détiennent ainsi des centaines d’otages ! On est revenu aux pirates barbaresques des XVIIIe et XIXe siècles.

Sur le continent américain, les États-Unis sont menacés par une immigration massive venue d’Amérique latine, à tel point que plusieurs États sont hispanisés, avec une population noire de plus en plus nombreuse. Quand on sait comment Haïti est administrée depuis 200 ans, il y a de quoi se faire du souci ! Ne parlons pas des cartels de la drogue qui, chaque année, provoquent des centaines de victimes.

L’Amérique latine, c’est le chaos permanent. Mais, il est vrai qu’on y trouve encore des îlots de tranquillité et beaucoup y font des séjours agréables… à la condition de ne pas participer à des enlèvements contre rançon (cf. le cas de la Française Florence Cassez).

Et l’Europe dans tout cela ? Elle a des ressources considérables, grâce notamment à l’Allemagne dont la mentalité profonde comporte sérieux et efficacité. Combien Angela Merkel a eu raison, par exemple, de refuser de s’engager en Libye !

Il n’en demeure pas moins que l’Europe souffre de graves faiblesses.

Outre les deux guerres suicidaires, 1914-1918 et 1939-1945, qui l’ont beaucoup affaiblie, la menace d’un nouveau mai 68 est toujours là, surtout en France – si bien que, si des réformes réellement efficaces et contraignantes étaient prises, il y aurait 3 millions de personnes dans la rue, convoquées par les syndicats, pour s’y opposer.

L’Europe offre également des frontières ouvertes, alors que se préparent d’énormes vagues migratoires venues d’Afrique et d’Asie. Quand on passe dans les campagnes chinoises et dans les campagnes de Corrèze ou d’Ardèche, on mesure la formidable différence de densité démographique et on comprend ce que veulent les barbares !

La pagaille mondiale ne fait que commencer et la situation ne cesse de s’aggraver.

Qu’on le sache : la civilisation occidentale et chrétienne a été, et demeure, la plus belle civilisation que l’homme ait créée, mais il est loin le temps où le Pape Alexandre VI Borgia pouvait partager le monde, par la bulle Inter Cætera Mundi de 1492, entre l’Espagne et le Portugal, à qui mission avait été donnée d’évangéliser le monde. L’Europe occidentale, catholique et romaine dominait alors le monde.

Aujourd’hui, cette civilisation est agressée et on sait par qui. Qu’elle se défende ! Et la première condition pour cela, c’est de refuser les mensonges permanents des politiciens qui nous gouvernent !

Publié le 19 Mai 2011

Article de Polémia qui intéressera notamment les lecteurs de contre-info.com et du blog du FN42 qui pensent que DSK est victime d’un complot !

Interrogé fin avril par Libération, DSK avait avoué trois fragilités possibles : « L’argent, les femmes et sa judéité ».

 

De fait, un homme qui avait déclaré « Je me lève chaque matin en me demandant ce que je peux faire pour Israël » risquait d’avoir du mal à mobiliser le vote des banlieues arabo-musulmanes qui s’était massivement porté sur Ségolène Royal en 2007.

 

Mais avant même d’arriver à l’élection, encore fallait-il remporter la primaire socialiste !

 

Comment un homme qui incarnait la superclasse et la finance mondiales aurait-il pu gagner les suffrages des militants socialistes dont beaucoup continuent d’appartenir à la fonction publique ? Comment un homme qui avait imposé le plan de rigueur de la Grèce et salué le modèle tunisien de Ben Ali aurait-il pu rassembler les suffrages de la gauche militante ?

 

 

De même, il est étonnant que le PS, parti féminin et parti féministe, ait pu envisager de se donner à un homme porté au harcèlement agressif envers les femmes, selon un registre plus proche de la prédation que de la séduction.

 

Comment diable dans ces conditions DSK pouvait-il donc passer pour présidentiable ?

 

DSK caracolait dans les sondages grâce à son image de sauveur économique de la planète.

 

Il faut ici distinguer la réalité de l’image véhiculée par les médias.

 

Dans la réalité, le FMI et son patron ont fonctionné comme une sorte de secrétariat permanent du G20. Mais en dehors de communiqués ronflants, les G20, G8 ou G5 n’ont pris que bien peu de décisions concrètes ; et surtout ils n’ont en rien remis au carré les pratiques douteuses de la finance mondiale. Bien au contraire, ils ont ménagé les intérêts des grandes banques d’affaires et n’ont rien entrepris contre la fraude systémique.

 

C’est la seule magie de la communication qui a fait de DSK le deus ex machina d’une hypothétique sortie de crise économique. Et il n’y a que les Français qui croyaient cela. A New York, on l’a vu, DSK n’a pas la célébrité que les Français lui prêtent…

 

Les Français ont été victimes de manipulations médiatiques

 

C’est l’agence de communication Euro-RSCG (groupe Bolloré) qui était à la manœuvre. Cette agence a obtenu la communication du FMI pour l’Europe et l’Afrique. En pratique elle a contribué à imposer en France l’image de « super DSK ». Stéphane Fouks, le patron d’Euro-RSCG, avait, dès les années 1990, la réputation « d’être un commerçant capable de vendre une télé couleur à un aveugle ». Et Euro-RSCG est une puissante agence. Elle assure la communication de 14 sociétés du CAC 40. Sans compter la banque Lazard, Orange et Mac Donald’s France.

 

Le métier d’Euro-RSCG est de faire passer aux patrons de presse et aux médias les « messages » politiques des gros annonceurs. Or beaucoup d’entre eux jugeaient le patron du FMI comme le meilleur candidat à la présidentielle française du point de vue de la finance et des multinationales. On est ici en plein mélange des genres entre la presse, la publicité, les affaires et la politique.

 

Vers un scandale Euro-RSCG ?

 

Outre Stéphane Fouks, le patron d’Euro-RSCG, trois personnes semblent avoir travaillé quasiment à plein temps (et à très gros salaires et « faux frais ») pour DSK : Ramzi Khiroun (l’homme à la Porsche Panamera), Gilles Finchestein (une plume de DSK) et Anne Hommel (attachée de presse). Ce sont eux qui sont aujourd’hui soupçonnés d’avoir lancé la thèse du « complot » pour tenter de protéger DSK.

 

La moralité, sinon la légalité, de toutes ces pratiques est plus que douteuse.

 

En France les règles du financement politique excluent le financement d’une campagne politique par les entreprises privées comme par les Etats étrangers ou les organisations internationales.

 

De même une entreprise n’a pas le droit de servir gratuitement les ambitions d’un homme en abusant de ses biens sociaux. La promotion nationale de DSK entrait-elle dans le marché international passé par le FMI avec Euro-RSCG ? Et sous quelles conditions ?

 

Qui au final règlera les factures de la pré-campagne des primaires de DSK ? Le FMI, le PS ou Anne Sinclair ?

 

Quoi qu’il en soit on voit ici la malfaisance des « spin doctors » à la française : ces manipulateurs d’opinion, ces petits génies de la communication, qui tentaient d’imposer à la gauche d’abord, aux Français ensuite, un homme manifestement peu fait pour les hautes fonctions auxquelles la superclasse mondiale aspirait pour lui !

Source : Contre info

Publié le 19 Mai 2011


Par un adhérent ligérien

 

En 2001, suite aux évènement du 11/9, toute idée de complot a été comme désactivée par une large partie de la débiligentsia journalistique. Que leur théorie a eux impliqua elle aussi un complot ne les ému d'ailleurs pas outre mesure. Frappée de paranoïa négationniste, toute vision des choses admettant la possibilité d'un complot fut donc expédiée dans les catacombes, les égoûts, le 3èm sous sol.

Aujourd'hui un 11 Septembre médiatico politique, secoue le déroulement de la pièce que l'on avait écrite pour nous, l'encrier est renversé, le scénario prend l'eau et fait passer le barreur du FMI des marbres d'une suite dorée aux barreaux d'une geôle immonde. A cet instant s'enclenche le brouhaha des paniques médiatiques, la houle inquiète des faisandeurs d'opinion (journalistes et politiques confondus) qui ne savent désormais plus rien prédire, si ce n'est que les strauss kahniens d'entre eux, sont dans la mouise.

Une mouise sans rapport avec les anneries débitées par l'inoxydable Bernard Henry Botul, pour défendre son pote DSK, puisque "Béachèle"  (désormais "Béachiale"), en confirmant une énième fois que son regard sur les évènements est dicté par son appartenance ethno confessionnelle, ne fait que suivre sa ligne et défendre son clan.

Mais que voit on ressurgir hors de terre à l'occasion de ce tremblement historique ? Le droit à la libre opinion ! Il est désormais loisible de voir du complot ... de préférence là où il semble ne pas y en avoir.  La logique est donc respectée : On plaint l'agresseur, on sous évalue l'offense, on tergiverse avec l'évidence et croyant l'amadouer avec des pleurnicheries de dernières minute, ceux là même qui comptaient nous ensevelir par d'ultimes trahisons, réclament la clémence pour notre fossoyeur.

Lorsqu'il pousseront des cris en voyant le score de Marine Le Pen en 2012, y verront ils un complot du peuple ?

 

Publié le 19 Mai 2011

Communiqué de Louis Aliot

Vice-président du Front National

 

Nicolas Sarkozy a demandé aux gendarmes et aux policiers de se comporter d’une manière exemplaire en ne tutoyant pas les personnes lors de leurs diverses activités.

Après leur avoir demandé d’être « exemplaires », ce qu’il devrait s’appliquer à lui-même et à ses amis politiques de gauche comme de droite, il a osé : « pas de familiarité, on ne tutoie pas » !

Hormis le fait qu’il nous semble avoir entendu « casse toi pauvre con » qui n’est pas d’une très grande élégance républicaine de la part d’un chef d’Etat, voilà Nicolas Sarkozy qui fait la leçon aux forces de l’ordre, ajoutant même l’offense à l’absurde par cette phrase : « si on veut être respecté des gens, il faut avoir un comportement respectueux ».

Les seules personnes qui insultent dans la rue, dans les commissariats, dans les tribunaux ou dans n’importe quel service public sont les « racailles » et non les forces de police ou de gendarmerie. Les chiffres parlent d’eux-mêmes et Sarkozy et son gouvernement sont seuls responsables de l'augmentation de l'insécurité !

Le Front National apporte son soutien aux forces de l’ordre et condamne vigoureusement ces affirmations mirobolantes qui, en faisant passer les coupables pour des victimes, discréditent le travail difficile des forces de l'ordre, attentent à l’autorité de l’Etat et affaiblissent la république française.

Publié le 19 Mai 2011

Hier, un 58e soldat français a trouvé la mort en Afghanistan et quatre autres ont été blessés dans l’esplosion « accidentelle » d’une munition.

La principale victime appartenait au 2e régiment d’infanterie de marine (2e RIMa) de Champagné près du Mans dans la Sarthe, de même que les quatre militaires blessés. L’explosion aurait eu lieu au moment d’embarquer à bord d’un véhicule blindé.

Les blessés ont été évacués vers l’hôpital militaire de Kaboul. Leurs jours ne semblent pas en danger selon des sources proches du ministère de la Défense.

Un drame qui intervient au moment où Nicolas Sarkozy envoie des renforts dans ce pays en guerre depuis trente ans. En effet, une centaine de militaires français, dont des cadres du 1er régiment de tirailleurs d’Epinal (Vosges), sont encore arrivés le 4 mai pour participer à la formation de l’armée nationale afghane dans le cadre d’un programme géré par les Américains.

Qu’il repose en paix.

Publié le 19 Mai 2011

Dominique Strauss-Kahn en prison à Rikers Island, photo publiée par le Daily News

21h54 : Dominique Strauss-Kahn libéré sous caution et assigné à résidence.
Michael Obus, le juge chargé d’examiner la demande de mise en liberté de Dominique Strauss-Kahn a décidé de suivre le plaidoyer de l’avocat chargé de la défense, William Taylor. Dominique Strauss-Kahn retrouvera donc la liberté.

L'inculpation de Dominique Strauss-Kahn a été décidée par le grand jury. [Richard Drew - Keystone]

Dominique Strauss-Kahn a été formellement inculpé jeudi par la justice américaine. L'ancien patron du FMI, qui est accusé d'agression sexuelle, était arrivé non menotté dans la salle d'audience de New York, où le tribunal doit évaluer sa demande de remise en liberté.

La chambre d'accusation (ou grand jury) a décidé d'inculper Dominique Strauss-Kahn à la suite des accusations d'agressions sexuelles portées contre lui par une femme de chambre d'hôtel, a indiqué jeudi le ministère public. Cela signifie que DSK, qui avait annoncé sa démission de ses fonctions de directeur général du Fonds monétaire international en matinée (lire: DSK démissionne du Fonds monétaire international), passera en procès à moins qu'il ne plaide coupable.

La décision a été prise en secret par le grand jury, instance qui réunit des citoyens en secret et en dehors de la présence d'un juge. Il a entendu mercredi la victime présumée, une immigrée guinéenne de 32 ans et avait jusqu'à vendredi au plus tard pour rendre sa décision.

Cette annonce a été faite au début de l'audience au cours de laquelle DSK devait demander sa remise en liberté sous caution. La défense a plaidé pour que le tribunal accorde à son client la liberté sous caution. Dominique Strauss-Kahn est un "homme respectable" et ne tentera pas de prendre la fuite si la justice lui accorde la liberté sous caution, a affirmé l'un de ses avocats de l'ancien patron du FMI

Et le procureur de rétorquer que DSK dispose "de moyens personnels, politiques et financiers pour fuir. C'est une personnalité internationale, qui jouit d'une influence dans le monde entier". La cour s'est retirée pour délibérer.

Une caution d'un million

 

Dominique Strauss-Kahn sur un document officiel de transfert des prisons new-yorkaises dévoilé mercredi. [Reuters]
Dominique Strauss-Kahn sur un document officiel de transfert des prisons new-yorkaises dévoilé mercredi. [Reuters]
Les avocats de DSK ont proposé jeudi à nouveau, comme lundi dernier, le versement d'une caution d'un million de dollars. Estimant que l'ancien patron du FMI a les "ressources financières suffisantes" pour s'en acquitter, ils ont joint à leur requête le titre de propriété au nom d'Anne Sinclair, son épouse, de la maison du couple à Washington, achetée quatre millions de dollars.

 

Le Français s'engage à demeurer 24 heures sur 24 dans une résidence de Manhattan, qui n'a pas été précisée mais pourrait être celle de sa fille, sous ce que le document appelle une "surveillance électronique" et qui pourrait consister en un bracelet électronique. Dominique Strauss-Kahn a déjà remis son passeport français à la justice américaine et s'engage à remettre aussi son document de voyage de l'ONU aux autorités afin de prouver qu'il ne quittera pas le territoire américain pendant la durée de la procédure judiciaire. Surtout, il a dit "renoncer volontairement à toute procédure d'extradition de toute sorte", dans une déclaration au tribunal sous serment.

Anne Sinclair présente

 

Anne Sinclair lors de son arrivée à la Cour criminelle. [Seth Wenig - Keystone]
Anne Sinclair lors de son arrivée à la Cour criminelle. [Seth Wenig - Keystone]
A son arrivée à la salle d'audience, sans menottes, DSK a adressé un sourire à sa femme Anne Sinclair, présente dans la salle. Celle-ci était arrivée peu avant, accompagnée de la fille de DSK.

 

Toutes les deux se sont assises dans la salle d'audience, devant une centaine de journalistes, Anne Sinclair tenant la main de sa belle-fille.

agences/boi source : rsr.ch

Publié le 19 Mai 2011

 

La demande d’intervention de l’Etat français en faveur de la libération de Dominique Strauss-Kahn formulée par le numéro 2 du PS, Harlem Désir, est proprement hallucinante.

 

Ainsi, sans aucune retenue ni vergogne, l’oligarchie française, sidérée que l’on puisse appliquer à l’un des siens la loi des simples citoyens, demande officiellement au Chef de l’Etat français d’intervenir en faveur d’un membre de la nomenklatura accusé de crime aux Etats Unis, Etat de droit s’il en est.

 

Cette demande d’un dirigeant de l’opposition au chef de la majorité montre que si  cette affaire de viol présumé s’était passée en France, elle aurait été vraisemblablement purement et simplement étouffée.

 

Marine Le Pen, Présidente du Front National rappelle que l’affaire Strauss-Kahn relève de la sphère strictement privée. M. Sarkozy qui avait eu la malséante idée de promouvoir M. Strauss-Kahn à la tête du FMI par pur machiavélisme politicien, serait bien inspiré  de laisser la justice américaine suivre son cours normalement. Nicolas Sarkozy et avec lui la France, se sont suffisamment déconsidérés dans cette affaire pour ne pas en rajouter.

 

Marine Le Pen appelle les Français à ouvrir les yeux et bien décrypter le spectacle auquel ils assistent. Elle les appelle à la rejoindre pour établir dans notre pays une véritable égalité des citoyens devant la loi et instaurer la même  justice pour tous.  Les privilèges de caste, ça suffit !