Publié le 15 Avril 2011

Nous sommes un petit groupe d’étudiants en économie, amis d’enfance, connaissances de lycée. Une chose nous réunit de plus en plus souvent en ce moment : l’étude des projets économiques des candidats à l’élection présidentielle de 2012. Oui on est un peu fous, mais on pense que cette question est essentielle pour notre avenir.

Hier soir, c’était au tour de Marine Le Pen et du Front National d’y passer. Réunis dans un petit appartement du centre-ville lyonnais, nous avons découvert sur le site du parti un document assez long (37 pages), mis en ligne la veille : « les grandes orientations économiques du projet économiques du Front National (avril 2011) ».

Inutile de vous préciser que beaucoup d’entre nous avaient quelques a priori…, et s’attendaient à lire un tissu d’âneries, après avoir eu une première surprise de découvrir que le Front National avait rédigé un document de cette taille. Pas crédible nous disions-nous. Forcément.

=> Le document est ici : http ://www.frontnational.com/pdf/projet-eco-fn.pdf

Et bien l’honnêteté intellectuelle nous oblige à reconnaître que de tous ceux que nous avons lus jusqu’ici, le projet économique du Front National et de sa candidate est…le meilleur. Oui, le meilleur. Désolé…

La suite sur le Post : http ://www.lepost.fr/article/2011/04/14/2466392_on-s-est-penche-sur-le-projet-eco-de-marine-le-pen-miracle-c-est-tres-bon.html

Merci de diffuser ce document.

Publié le 15 Avril 2011

H Dans son «avis relatif à l’exercice du culte dans les lieux de privation de liberté», le contrôleur général des lieux de privation de liberté (= prison, vive la langue française !), Jean-Marie Delarue, estime que « lorsque la liberté d’aller et de venir n’est plus assurée, il convient que l’Etat prenne en charge les dépenses “libre exercice des cultes“ ». L’Islam est dorénavant la première religion dans les prisons parmi les détenus, avec parfois plus de 70 % de musulmans chez les prisonniers en Ile-de-France, à Lyon, à Marseille ou dans le Nord. Jean-Marie Delarue demande que :

"les lieux de privation de liberté doivent être organisés désormais pour pouvoir fournir des menus répondant aux exigences alimentaires particulières, dès lors naturellement qu’en dehors de prescriptions médicales, elles relèvent de pratiques confessionnelles".

En bref, il faut du halal en prison, même si le "contrôleur général des lieux de privation de liberté" n'ose pas employer le terme.

Michel Janva le salon beige

Publié le 15 Avril 2011

Communiqué de presse de Marine Le Pen

Présidente du Front National

Député français au Parlement européen

 

Les députés et sénateurs viennent d'adopter la réforme de la loi concernant la procédure de placement en garde à vue.

 

Marine Le Pen tient solennellement à dénoncer cette réforme imposée par des instances dénuées de toute légitimité démocratique et qui aura inéluctablement de lourdes conséquences en matière de lutte contre la délinquance.

 

Marine Le Pen partage le sentiment d'injustice que ressentent les policiers et les gendarmes qui, tout au long de ce soi-disant débat, ont constamment été présentés comme d'authentiques tortionnaires. A cet égard, elle tient à dénoncer le silence coupable du Ministère de l'Intérieur qui, à aucun moment, n'a eu le courage de prendre la défense de ses fonctionnaires qui, pourtant, ont toujours agi avec professionnalisme et dans le respect de la loi.

 

Marine Le Pen rappelle que cette révolution procédurale a été imposée par la Cour européenne des droits de l'Homme avec la complicité active du Conseil constitutionnel et du Parlement français. Nous payons là, avec cette réforme préparée dans des officines technocratiques fondées sur des préceptes anglo-saxons mâtinés d'idéologie droit de l'hommiste, le prix de nos abandons de souveraineté. En bricolant cette loi de circonstance, les parlementaires français se sont fait les complices serviles d'un oukase européiste scandaleux.

 

Enfin, Marine Le Pen s'inquiète des conséquences de cette réforme. Adoptée dans la précipitation, son application dans les prochains jours désorganise matériellement les services de police, et particulièrement ceux de la sécurité publique dont les effectifs sont déjà soumis à de très lourdes contraintes. En outre, cette réforme va rapidement se traduire par une chute vertigineuse du taux d'élucidation des crimes et des délits : les victimes seront, comme toujours, les laissées pour compte de cette réforme; une réforme qui, dans le même temps, va renforcer le sentiment d'impunité des délinquants.

 

Le Front National s'engage à abroger cette loi dès son accession au pouvoir.

Publié le 14 Avril 2011

Le premier ministre conservateur David Cameron reconnait aujourd’hui que la Grande Bretagne est déchirée par le plus grand afflux d’immigrants de son histoire. Il reproche au système de protection sociale d’avoir payé les britanniques à rester oisifs et les demandeurs d’emploi étrangers « à ne pas vraiment vouloir ou même avoir la volonté de s’intégrer » et d’avoir transformer des quartiers entiers en ghettos. (…)

 Dans son premier discours important sur la question migratoire depuis qu’il est devenu Premier ministre, M. Cameron va faire la demande explosive que le Parti travailliste reçoive un blâme pour avoir permis à des partis extrémistes tels que le BNP de prospérer en rejetant les préoccupations légitimes au sujet de l’immigration de masse comme étant « racistes ». Il va insister pour que les mesures mises en œuvre par la Coalition permettent de réduire l’immigration de près de 75 % . Ce discours sur l’immigration fait par un premier ministre sera le plus depuis plus de 20 ans et pourrait déclencher un scandale politique.

Entre 1997 et 2009, la balance migratoire est de 2 millions 2 d’immigrants venus vivre dans ce pays soit beaucoup plus que ceux partis à l’étranger. C’est le plus grand afflux jamais connu par la Grande Bretagne et il a exercé des pressions (…) sur les écoles, le logement et les soins -et ceux-ci ont été très graves-, mais aussi pression sociale. (…)

Le Premier ministre soulignera que près de 75 % des 2,5 millions d’emplois créés depuis 1997 sont allés aux travailleurs nés à l’étranger.

« Oui, la Grande-Bretagne sera toujours ouvert aux meilleurs chercheurs du monde entier et ceux qui fuient la persécution. Mais avec nous, nos frontières seront sous le contrôle et l’immigration sera revenue à un niveau que notre pays pourra gérer. Pas de si, pas de mais. C’est une promesse que nous avons faite à la population britannique. Et c’est une promesse que nous tiendrons. »

Daily Mail

Publié le 14 Avril 2011

Annonce-1er-mai.jpg                       Annonce-1er-mai.jpg

Publié le 13 Avril 2011

 Communiqué de Presse de Marine LE PEN, Présidente du Front National :

Aujourd’hui, l’injustice fiscale gagne de nouveau du terrain, à l’initiative du gouvernement Sarkozy.

Deux annonces se télescopent en effet : l’allègement de l’ISF, dont le seuil de déclenchement est relevé à 1,3 million d’euros et les taux abaissés, et le retour de la funeste taxe carbone, à travers une directive européenne présentée aujourd’hui.

Dans le contexte actuel de crise économique et d’injustice sociale, l’allègement de l’ISF est une décision particulièrement inopportune. Il coûtera de surcroît aux finances publiques près de 1 milliard d’euros par an. Est-ce aujourd’hui la priorité de chercher par tous les moyens à aider les plus fortunés ?

La possible instauration de la taxe carbone dès 2013 renforce aussi l’injustice, parce qu’elle pèsera sur le porte-monnaie de tous les Français. La taxe carbone sera une sorte de TVA supplémentaire. D’après les premières estimations, les prix à la pompe devraient ainsi grimper de 10% : les automobilistes déjà accablés apprécieront !

Marine Le Pen, Présidente du Front National, regrette que le gouvernement planche sur un allègement de l’ISF au moment où l’immense majorité des Français se voient eux écrasés de hausses de prix et de taxes en tout genre, sans susciter la même compassion.

En outre, elle demande au gouvernement de rejeter clairement et définitivement le projet de taxe carbone européenne. La position de l’UMP, qui soutient la taxe carbone, et la considère même comme « un sujet européen prioritaire » sur son site Internet est à cet égard très inquiétante.

Marine Le Pen défend un projet fiscal totalement rénové fondé sur l’exigence de justice fiscale. Il bénéficiera en priorité aux classes moyennes et aux PME.

Publié le 13 Avril 2011

Roland Ries, sénateur-maire (PS) de Strasbourg, aurait répondu à des parents d’élèves lui demandant pourquoi les restaurants scolaires de sa ville servent de la viande halal, mais ne font pas maigre le vendredi, en faisant référence à la «diversité» dans le premier cas et à la «défense de la laïcité» dans le second.

Nous servons de la viande halal par respect pour la diversité, mais pas de poisson le vendredi par respect pour la laïcité. »

En moins d’une journée, la saillie du maire de Strasbourg a fait le tour de la cathosphère, suscitant des réactions allant de 1 à 7 sur l’échelle de Hessel.

J’avoue, pour ma part, avoir beaucoup de mal à prêter quelque crédit à la réalité des propos du maire de Strasbourg. Seul un alpiniste aguerri pourrait atteindre un tel Himalaya de la sottise. Or, Roland Ries n’a pas de piolet, mais une agrégation de Lettres. Il connaît le sens des mots.

Au cas où il aurait réellement fait cette réponse déconcertante, on lui conseillera de réviser son catéchisme. La consommation de viande halal n’est pas un trait de la «diversité» culturelle, mais une prescription formelle du Coran tout entière contenue dans la célèbre Sourate La Table. […]

Pourquoi ce qui est concédé à certains au nom de la diversité» ne le serait pas à d’autres en vertu du même principe ? C’est que la « diversité» dont il est question n’est pas un principe, mais un strict synonyme d’islam. Toutes les religions menacent la laïcité, à l’exception de la musulmane. […]

Causeur.fr

 

Publié le 13 Avril 2011

Après Sophia Aram, qui avait été rappelée à l’ordre par le CSA pour avoir traité les électeurs du front national de « gros cons » dans sa chronique sur France Inter, c’est à présent à sa mère que l’on reproche d’avoir dérapé.
Voici.fr

Khadija Aram, l’ancienne adjointe au maire de Trappes, chargée de l’action républicaine, est convoquée le 26 avril devant le tribunal de grande instance de Versailles.

"La justice soupçonne l’ancienne élue, qui a démissionné le 1er mars, d’avoir fait croire à huit personnes qu’elle pouvait leur obtenir des titres de séjour contre de l’argent. Elle leur aurait ainsi soutiré 31500 €, entre fin 2008 et janvier 2010, en abusant de sa qualité d’élue."

Menacée par certains sans-papiers, qui avaient payé sans jamais recevoir leurs titres de séjour, elle aurait ensuite tenté de les rembourser en utilisant le chéquier de l’association Femmes de Trappes et d’ailleurs, dont elle est la fondatrice et la présidente, pour un montant de 16500 €.

LeParisien.fr

Rediff : Sophia Aram (France Inter) : « Les gros cons qui votent Front National »

(Merci à Kaos)

Publié le 13 Avril 2011

Le rythme de la petite actualité permet parfois de savoureux retours croisés…

Il y a quelques semaines, chaque patriote a été choqué d’entendre l »’humoriste » Sofia Aram traiter les électeurs Front National de « gros cons » et, plus encore, de constater que la demoiselle n’avait fait l’objet d’aucune sanction de la part de la direction de France-Inter (le CSA ayant tout de même « rappelé à l’ordre » les responsables de la radio, il ne faut pas plaisanter !).

A la même époque, était dévoilée une affaire peu reluisante pour le PS : une adjointe au maire de Trappes (78) avait en effet extorqué de l’argent à des clandestins, à qui elle avait promis des titres de séjour.Ne voyant rien venir – malgré les 31.000 € récoltés par la grande âme auprès de huit personnes –, certains d’entre eux se sont manifestés véhémentement, ce qui avait poussé l’élue à proposer de les rembourser via les subsides de l’association Femmes de Trappes et d’ailleurs, qu’elle présidait alors. Son manège révélé, l’adjointe n’avait eu d’autre choix que démissionner, ce qu’elle fit début mars.

Or, on apprend ce matin dans Le Parisien que l’indélicate se nomme Khadija… Aram, la propre mère de Sofia ! On découvre ainsi que cette dernière appartient à un milieu politique et personnel dont le moins que l’on puisse dire est qu’il ne semble pas « blanc-bleu »… Ce qu’elle s’est pourtant bien gardée de dénoncer. Et c’est cette même personne qui se permet de donner des leçons à la France entière ?

Comment dit-on « bête comme une poule d’eau  » en arabe ?