Publié le 5 Mars 2011

Source IJ59OCA3FTBN6CAO30LXCCAYAVI6LCA5O8D01CA23S3LSCABEYN1VCACRJM: SFR
 C'est la première fois qu'un sondage qualifie la présidente du FN pour le second tour de 2012.

Marine Le Pen en tête au premier tour de la présidentielle ? Ce n'est plus une simple spéculation puisqu'un sondage à paraître dimanche place la présidente du FN devant Nicolas Sarkozy et Martine Aubry au coude à coude.

Créditée de 23% d'intentions de vote selon ce sondage Harris Interactive pour le Parisien, la nouvelle patronne du FN distance de deux points Nicolas Sarkozy et Martine Aubry, tous deux crédités de 21%.

C'est la première fois dans une étude sur les intentions de vote pour la présidentielle que la présidente du Front national est donnée qualifiée pour le second tour.

En marge d'une réunion des chefs des partis socialistes européens à Athènes, la Première secrétaire du PS Martine Aubry a réagi à ce sondage en pointant implicitement la responsabilité du chef de l'Etat. "Ce qui est clair c’est que Nicolas Sarkozy joue à un espèce de quitte ou double depuis des semaines. J’ai pas attendu un sondage pour dire cela", a t-elle ainsi déclaré. D'après elle, le chef de l'Etat "ne veut pas changer de politique donc il fait peur". "Tout ça n’a aucun sens, c’est une stratégie pour masquer ses turpitudes et ses échecs", a t-elle conclu.

Depuis plusieurs semaines, des voix à droite comme à gauche mettent en avant le risque d'une réédition du 21 avril 2002, où Lionel Jospin avait été éliminé au premier tour, laissant Jacques Chirac et Jean-Marie Le Pen s'affronter au second.

Publié le 3 Mars 2011

communiqué de Bernard Lugan

 

Personne ne regrettera le satrape libyen responsable de multiples attentats, de nombreux crimes et de la déstabilisation de régions entières de l’Afrique. Ceci étant, laissons l’émotionnel aux amateurs de superficiel et les pamoisons aux journalistes, pour ne nous intéresser qu’au réel. La fin de Kadhafi qui risque d’avoir des conséquences dont nous sommes loin de mesurer l’ampleur est en effet moins une aspiration démocratique populaire que la manifestation de l’éclatement de l’alchimie tribale sur laquelle reposait son pouvoir.- lire la suite- 

Publié le 3 Mars 2011

Bruno Gollnisch, député français au parlement européen, est l’invité du Journal de Direct 8 à 18h28, aujourd’hui, jeudi 3 mars 2011.

 

Jeudi 3 mars 2011

20h40 – France 2 – « A vous de juger »

Marine LE PEN interviendra en duplex.

 

 

Samedi 5 mars 2011

15h00 –  LILLE

Conférence de presse dans le cadre des élections cantonales

Maison de l’Education Permanente – 1, place Georges Lyon

 

 

Lundi 7 mars

21h10 – I Télé

Marine LE PEN est l’invitée de «  Elysées 2012 ».

 

Publié le 2 Mars 2011

Nanterre, le 1er mars 2011

COMMUNIQUE DE PRESSE DE MARINE LE PEN

Présidente du Front National

 Le ministre de l’Energie Eric Besson a confirmé la hausse de 5% du prix du gaz le 1er avril prochain. En un an, les tarifs du gaz auront donc grimpé de 20%, et même de 50% depuis 2005 !

En parallèle, le prix de l’électricité ne cesse d’augmenter lui-aussi, de 6% encore en 2010.

 

La poussée des prix du pétrole ne peut être tenue pour seule responsable de cette évolution inadmissible.

Les désastreuses directives européennes de libéralisation de l’électricité et du gaz, acceptées par tous les gouvernements UMP et PS depuis 1996, ont progressivement décimé le service public de l’énergie et contraint l’Etat à renoncer à ses prérogatives sur les tarifs appliqués aux consommateurs. La loi NOME votée en 2010 en est le dernier exemple en obligeant sottement EDF à vendre plus cher une partie de sa production.

 

Les 2 millions de ménages qui habitent des logements peu ou mal chauffés apprécieront le dogmatisme de nos élites dirigeantes.


Ils l’apprécieront d’autant plus quand ils apprendront que GDF Suez, que le gouvernement a privatisé de façon irresponsable, a réalisé 6,5 milliards d’euros de bénéfices en 2008, 4,5 milliards en 2009 et déjà 3,6 milliards au premier semestre 2010…

 

Marine Le Pen, Présidente du Front National, demande au ministre de l’Energie l’annulation dans l’urgence de la hausse de 5% des tarifs du gaz et une franche extension du tarif spécial de solidarité gaz. A l’heure où le pouvoir d’achat des Français s’effondre, cette décision de bon sens doit s’imposer.


Marine Le Pen considère par ailleurs qu’un Etat fort a vocation à être le garant des services publics, en étant propriétaire exclusif des entreprises stratégiques de service public et régulateur des tarifs.