Publié le 3 Mai 2010

 

 

 

La France, qui croule sous le poids des déficits et de sa dette publique, va emprunter (!) pour aider la Grèce à rembourser ses emprunts. 

 

La facture s’élève à 120 milliards € sur trois ans. On veut certes espérer qu’un jour Athènes nous remboursera ; si cela lui sera impossible, c’est le contribuable français qui réglera l’ardoise.