Publié le 30 Novembre 2009

Au sujet de la « Votation » suisse sur les minarets

Communiqué de presse de Bruno GOLLNISCH

Les résultats du referendum en Suisse sur les Minarets démontrent que la population de ce pays résiste à la pensée unique et à la propagande unanime du système : organisations politiques (à l’exception de l’U.D.C.), religieuses, associatives, médiatiques, etc.

Ceux qui crient à la haine et à la xénophobie devraient cependant considérer le fait que la pratique de l’Islam et son culte demeurent parfaitement autorisés en Suisse, alors que le culte chrétien est totalement prohibé en Arabie Saoudite, et que les conversions de musulmans au christianisme demeurent interdites, et parfois punies de mort, dans de nombreux Etats musulmans.

Dire cela, ce n’est pas agresser les musulmans, c’est affirmer que la tolérance a besoin de réciprocité. Pour le reste, le problème de fond n’est pas plus le minaret qu’il n’est en France la Burka : il est celui de l’immigration massive et de la mauvaise conscience des Européens, qui les empêche d’exiger ce que chaque pays et en droit d’exiger des plus récents arrivés : le respect de ses lois, mais aussi de ses mœurs, de ses coutumes, de ses traditions, et même de ses goûts

Publié le 30 Novembre 2009

Selon les résultats définitifs annoncés par la télévision suisse romande, les électeurs suisses ont approuvé l’interdiction de la construction de minarets à 57,4%. Les résultats définitifs des 26 cantons  montrent que dans 22 cantons les Suisses ont voté pour l'interdiction des minarets, 4 ont voté contre. Une majorité des cantons helvétiques est donc favorable à cette initiative de l'UDC (Union Démocratique du Centre), permettant la modification de l’article de la constitution sur la liberté religieuse pour interdire la construction de minarets.

Publié le 17 Novembre 2009

CNP : la gauche fait (encore) son cinéma !
16 novembre 2009

Les CNP (Cinéma National Populaire) ont été créés dès l’origine pour diffuser du “cinéma d’auteur” en région lyonnaise. Comprendre : aider les copains de gauche et les films confidentiels à trouver un public.
Mais voilà 11 ans, Roger Planchon refusait de mener une vraie politique populaire en vendant les CNP à leur personnel. Au lieu de cela, il a préféré, en vrai patron capitaliste, vendre à Galeshka Moravioff.

Comme tous ces “cultureux” de gauche, celui-ci se met maintenant au chantage, en menaçant de fermer de nouvelles salles, après avoir déjà fermé le Grolée cet été.

Le plus surprenant est la montée au créneau des élus de gauche, qui, pour une fois, feignent de s’insurger de cette méthode.
Ils n’en ont jamais fait autant, par exemple, pour Rhône-Alpes Cinéma, où seul le Front National s’est opposé à des financements manifestement abusifs !

Voudraient-ils, cette fois-ci, jouer un couplet moralisateur, en se posant en défenseurs des deniers publics à quelques mois des élections régionales ?

Publié le 14 Novembre 2009

Communiqué de presse du Groupe FN au Conseil Régional Rhône-Alpes       12/11/2009 

M. Sarkozy s’est promené dans la Drôme aujourd’hui, prétendant soutenir les agriculteurs.

Mais en région Rhône-Alpes, les agriculteurs ne sont réellement défendus que par le Front National.

Le Front National, seul, a proposé un fond de solidarité avec les arboriculteurs victimes de catastrophes naturelles. Ni la gauche, ni l’UMP n’ont accepté.

Les producteurs laitiers ne seront pas sauvés par des déplacements gouvernementaux, mais quand les industriels élaboreront leurs fromages ou yaourts avec du lait produit localement, plutôt qu’avec du lait en poudre importé de Chine. Qui ne se souvient des conséquences désastreuses du lait en poudre chinois contaminé à la dioxine ?

Encore une fois, seul le Front National, lors de l’assemblée plénière du Conseil régional d’octobre, a dénoncé de telles pratiques commerciales de certains industriels rhonalpins. Les autres partis faisaient, à leur habitude, la sourde oreille.

L’agriculture française ne pourra mieux se porter que le jour où nous sortirons de ce système mondialiste qui rend économiquement préférable d’importer des produits de l’autre bout de la planète, plutôt que de produire localement.

Le Front National prendra prochainement de nouvelles initiatives de soutien aux agriculteurs.