Loire : quand les vaccins posent problème, la vraie question c'est la responsabilisation !

Publié le 4 Octobre 2017

Trois, huit ou onze, face à des maladies qui peuvent causer des troubles irréversibles voire la mort, on peut comprendre cette obsession de la couverture vaccinale complète. Néanmoins, il faut prendre un peu de hauteur et considérer le problème sous un autre angle : ne déresponsabilise-t-on pas la population à force de tout rendre obligatoire.
Finalement, les parents savent-ils pourquoi il faut vacciner et ce qu'on inocule à leurs enfants ?
La réponse est non. A force d'assister la population, on l'infantilise et on la dépossède de toute analyse, de tout jugement, de toute réflexion. Bref, le peuple est asservi.

LE SAVIEZ-VOUS ?
Parallèlement à cela, on nous fait tout un pataquès pour vacciner nos enfants, mais les clandestins eux (qui ramènent quand même la tuberculose, la gale et autres virus en tout genre) qui bénéficient grassement de l'A.M.E (Aide Médicale d'Etat) ne sont obligés de rien.
Scandale sanitaire ! Cette situation est irresponsable et honteuse.
Alors c'est bien gentil de faire la morale aux parents français dans l'embrasure de la porte du cabinet médical, mais encore ne faudrait il pas faire entrer d'autres maux par la fenêtre.

Seulement ça, vous ne pouvez pas le dire : c'est xénophobe, voyez-vous...
Ultime argument qui n'en est pas un pour mettre fin à la contestation.