Communiqué d'Isabelle SURPLY : Refus d'accueil des migrants, c'est trop tard, Monsieur le Maire !

Publié le 8 Octobre 2017

Cette semaine, Jean-Claude CHARVIN, maire de Rive-de-Gier nous fait une crise de conscience tardive en refusant l'accueil de 2 familles syriennes de réfugiés sur la terre ripagérienne et couramiaude. 

Il répondra pour se justifier qu' "Ajouter de la misère à la misère" est quelque chose qu'il ne sait plus faire. Qu'il dit !

 

Jusqu'à maintenant, cela ne l'a pas dérangé de faire de Rive-de-Gier un territoire de pré-guerre civile larvée par sa folle politique d’immigration : aujourd’hui, comme tant de villes de France, la sienne danse sur un volcan, et CHARVIN joue les matamores de maternelle, pour leurrer le ripagérien… 

Où étiez-vous quand la Loire était prise en otage pour l'accueil des migrants à Valfleury, Boën, Mably et tant d'autres communes ?
La solidarité, c'est seulement quand cela vous arrange !

 

Monsieur le Maire, votre appel à voter Macron, lui-même favorable à une folle politique migratoire, est une haute trahison, alors cessez de pleurer les conséquences dont vous chérissiez les causes encore hier. 

Duplicité et hypocrisie semblent être devenues les deux mamelles de cette ville : cela n'a que trop duré.

 

Dehors les traitres : rendons la ville à ses habitants !