Communiqué de Sophie ROBERT sur l'abattage rituel

Communiqué de Sophie ROBERT sur l'abattage rituel

L’abattage rituel à Feurs

 

Dans la Loire, tous les abattoirs proposent l’abattage rituel... comme celui de Feurs.

 

Cela soulève de nombreuses interrogations de notre part : Les experts de la santé interrogés, expliquent que cette façon d'abattre les animaux favorise la dissémination aux parties consommables, d'une bactérie, et notamment d'une bactérie très dangereuse, voire mortelle, la bactérie Escherichia coli. A l'évidence, les consommateurs français et ligériens sont malhonnêtement trompés sur au moins ... les qualités substantielles et ... les risques sanitaires inhérents à la consommation de tels produits carnés.

 

De plus, sans étourdissement, LES ANIMAUX SONT EGORGES DANS LES PIRES SOUFFRANCES, et pour les contribuables financent, à leur insu le culte musulman (taxe journalière, ou par animal ou au kilo) et l’abattoir répercute la taxe sur le boucher (que celui-ci veuille ou non acheter de la viande halal), qui le répercute à son tour sur le consommateur.

 

Ces établissements, sont insuffisamment contrôlés et de manière générale, les élus n’ont pas l’air de bien saisir les enjeux de l’abattage. Le 21 juin dernier, les députés français ont ainsi visité un abattoir hallal qui procédait à des égorgements sans étourdissement préalable, sans qu’ils ne trouvent rien à y redire.

 

En réalité, rien n’est fait pour améliorer les conditions d’abattage des animaux, alors que le diagnostic est pourtant simple : la France compte en effet trop peu d’inspecteurs vétérinaires (moins qu’en Italie par exemple), la formation des personnels n’est pas suffisante, et les dérogations à l’étourdissement obligatoire des animaux (pour les produits issus de l’abattage rituel) devraient être supprimées. Elus de Feurs, il nous semblait important d’informer les habitants de notre commune de ce scandale méconnu des consommateurs.

 

Sophie ROBERT et Charles PERROT
Elus Front National