Communiqué de Sarah BROSSET : EDF

Le citoyen au service du fric !

 

EDF va mal. L’entreprise vise une économie d’un milliard d’euros d’ici 2019. Ainsi, la fermeture des agences EDF est annoncée dans tout le pays. Il n’en existait plus que 2 dans la Loire, Saint Etienne et Roanne, il n’y en aura plus !

 

La fragilité économique du fleuron français de l’énergie est dramatique pour de nombreuses raisons. Et pour faire des économies, la branche commerce va  réduire ses effectifs de 3000 employés ! En plus de créer du chômage, la fermeture d’agences pour le « tout numérique » va déshumaniser la relation client, et renforcer le sentiment d’exclusion. En effet, l’offre de service sur internet se heurte à la fracture numérique entre le monde rural et le monde urbain.

 

Au-delà de l’abandon d’une partie de la population, il est encore plus inquiétant de constater que, par mesure d’économie, la maintenance des infrastructures est dégradée. De plus, dans leur folie du profit à tout prix, nos dirigeants risquent de céder à l’appel d’investisseurs peu scrupuleux. En effet, depuis  des années, nos responsables politiques de droite comme de gauche, ont tous accepté des privatisations plus ou moins complètes de nos grandes entreprises publiques, au mépris du concept de service public, au mépris de la sécurité nationale et au mépris de notre souveraineté.

 

Pour ne pas exposer notre territoire à des puissances étrangères ou à des puissances d’argent sans visage ni drapeau, EDF  doit rester sous le contrôle de l’Etat. Pour notre sécurité, nos infrastructures doivent être modernisées et sécurisées. Pour assurer l’égalité de service à tous les français, EDF doit retrouver sa mission de service public. Marine LE PEN mettra fin aux politiques ultra-libérales pour que le citoyen ne soit plus sacrifié au service du fric, et pour que nos services publics soient au service du peuple de France, tout simplement.