Rive de Gier : Charvin accepte de délivrer des bribes de réponses sur l'enquête de la profanation du monument aux mort

Publié le 5 Novembre 2016

Incroyables aveux d'un commune dépassée par 20 malfrats : "Le problème est que toute la ville sait qui c’est ". Surement des mineurs, sinon, on aurait déjà des noms...peut être. Le maire rejette la faute sur le laxisme d'Etat, mais lui que fait-il pour faire respecter l'ordre dans sa commune ?

Le Front National de la Loire attend toujours des comptes sur les autres enquêtes citées dans le CP d'Isabelle SURPLY du 4 novembre 2016. Allez Jean-Claude, ne vous arrêtez pas sur une si belle lancée, parlez-nous un peu des salles de prières illégales de la commune parce que "le problème c'est que tout le monde sait où c'est"...