Communiqué de Pascal ARRIGHI : Itafran, fabricant stéphanois d'engrenages mis à mal

Publié le 22 Novembre 2016

Itafran, fabricant stéphanois d'engrenages, (un des deux derniers fabricants français d’engrenages de grandes dimensions) est en train de perdre son plus gros client.

Suite à un appel d’offre, relancé cet été par la SNCF, cette PME est victime de la politique ultralibérale de Bruxelles qui nous interdit de favoriser une entreprise locale ou française au nom de la concurrence libre et non faussée. Les pays à bas coût de production se frottent les mains ! Ainsi, les concurrents espagnols proposent des prix imbattables pour cette fourniture d’engrenages de rechange. 

Pour rivaliser, Itafran devrait réaliser un chiffre d’affaire de 300 000 € à la place de 600 000€ actuellement. Autant dire que ce sont des conditions intenables pour cette PME qui emploie une centaine de salariés.

Les élus LRPS laissent s’échapper notre savoir-faire et nos emplois. Il est temps d’agir ! 
Nous devons cesser de nous soumettre aux dogmes de l’Union Européenne. 
Seul le Front National défend un Etat souverain, avec un protectionnisme intelligent, pour mener une véritable politique capable de protéger nos entreprises.