Euro2016 : Terrasses de café (et alcool !) interdits à Saint-Etienne...

Publié le 14 Juin 2016

Il est bien triste d'en arriver là. Entre les émeutes de la Loi Travail, les émeutes des raccaillo-supporters de Marseille, Lille et ailleurs, entre l'état d'urgence (qui franchement n'a d'urgence et d'état que le nom) voilà que l'humain est déresponsabilisé un peu plus chaque jour, faute de moyens, faute d'un appareil judiciaire crédible, faute d'un gouvernement qui avoue par cette mesure être totalement dépassé. "C’est dûr, mais je ne sais pas comment faire autrement" avoue Evence Richard, Préfet de la Loire.

Le comble de l'hypocrisie (et de l'inutilité de cette mesure) est de permettre la consommation d'alcool à l'intérieur des établissement mais pas à l'extérieur. Comme si c'était réaliste. Comme si cela allait changer quelque chose.

Depuis des décennies l'homme est asservi par l'état, cet état qui ne fait que lui donner la permission, sous couvert de liberté : l'Etat vous permet de conduire, l'Etat vous permet de boire (ou non) l'Etat vous permet de chasser, l'Etat vous permet de tout et à la fois de rien, parce que l'homme a cessé d'être responsable.

Quelle tristesse...