Rive de Gier : la même bande que pour le monument aux morts ?

Publié le 31 Mai 2016

C'est bien beau tout ça, mais Jean-Claude CHARVIN qui ne cesse de se plaindre "d'une bande de jeunes qui nous pourrit la vie" ne semble pas avoir fait quoi que ce soit contre la délinquance ripagérienne. Depuis la profanation du monument au morts devant la salle Jean Dasté, silence radio totale sur la suite de l'enquête. Il se dit dans la commune que le Maire et la Police municipale "savent qui a fait le coup", que quelques "jeunes ont fait quelques heures de garde à vue, mais il n'y a plus aucune ligne publique sur l'affaire.

Et pour l'école du Sacré Coeur, ils savent aussi, peut-être : Ca nous avancera à quoi ?

Isabelle SURPLY
Responsable du Canton de Rive de Gier