Saint-Etienne : Exposition Parcours de Harkis et de leurs familles

Publié le 19 Avril 2016

Saint-Etienne : Exposition Parcours de Harkis et de leurs familles

Le maire de Saint-Etienne, Gaël Perdriau (LR), a accepté la tenue de l’exposition de l’ONACVG (Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre) dans le hall d’entrée de la mairie afin que celle-ci, initialement confinée dans les locaux éloignés de La Maison de l’Armée, puisse être vue par un large public. En 25 panneaux, les visuels s’articulent d’abord autour de l’engagement des soldats d’Algérie, des supplétifs entre 1954 et 1962, et de l’action de la Croix-Rouge française. Vient ensuite l’évocation du départ des harkis (pour ceux qui ont pu partir car 150 000 d’entre-eux ayant été désarmés et abandonnés par la France de De Gaulle seront horriblement massacrés (NDLR) http://justiceharkis.chez.com/MASSACRE.HTML) et leur arrivée dans les camps, hameaux et cités de France (Rivesaltes, Ongles…). Le dernier volet est consacré au « vaincre l’oubli » dans l’hommage et la reconnaissance tardifs. L’un des panneaux relate (trop brièvement) les (scandaleux) Accords d’Evian. Il est assorti de plusieurs fac-similés, dont un extrait des rapports du général Cherasse, commandant la gendarmerie en Algérie (...)

Lire la suite de l'article sur Riposte Laïque