Photos : Rassemblement suite aux profanations de Rive de Gier

Publié le 15 Mars 2016

Photos : Rassemblement suite aux profanations de Rive de Gier
Photos : Rassemblement suite aux profanations de Rive de Gier
Photos : Rassemblement suite aux profanations de Rive de Gier
Photos : Rassemblement suite aux profanations de Rive de Gier
Photos : Rassemblement suite aux profanations de Rive de Gier
Photos : Rassemblement suite aux profanations de Rive de Gier
Photos : Rassemblement suite aux profanations de Rive de Gier
Photos : Rassemblement suite aux profanations de Rive de Gier
Photos : Rassemblement suite aux profanations de Rive de Gier
Photos : Rassemblement suite aux profanations de Rive de Gier
Photos : Rassemblement suite aux profanations de Rive de Gier
Photos : Rassemblement suite aux profanations de Rive de Gier
Photos : Rassemblement suite aux profanations de Rive de Gier
Photos : Rassemblement suite aux profanations de Rive de Gier
Photos : Rassemblement suite aux profanations de Rive de Gier

// REPORTAGE DE L'EQUIPE FN42 PRESENTE SUR PLACE //

Lundi 14 mars à 18h30 a eu lieu le rassemblement en réaction à la profanation du monument aux morts de Rive de Gier. Beaucoup de monde, dont nos élus régionaux Gabriel de PEYRECAVE et isabelle SURPLY ainsi que Franck DESCOURS conseiller municipal de Saint-Chamond et plusieurs militants de la Loire venus se recueillir sur la tombe de nos morts, pour rendre hommage à leur courage et réparer l'infâmie.


L'ambiance était vraiment tendue : Préfet hué, population exaspérée, bande de jeunes cherchant à en découdre, bref, si nos morts on été honorés, les politiques en place, eux, (Le Maire de Rive de Gier, le Prefet, le Pdt du CG...etc.) ont été malmenés par les ripégériens qui n'en peuvent plus. D'ailleurs, ces messieurs sont vite partis, et PERSONNE n'a parlé de la fermeture du commissariat de Rive de Gier.
"La justice sera faite", a déclaré le préfet. Voilà ce qui a déclenché les huées. Les français n'y croient plus, car cette droite qui a ouvert Schengen et supprimé des milliers de postes de force de l'ordre et cette gauche qui pratique un laxisme judiciaire électoral éhonté sont toutes deux entièrement responsables de cette situation, de cette insécurité et de ces effets.

"Il doivent s'adapter à nos us et coutumes", déclare le Maire de Rive de Gier, Jean-Claude CHARVIN. Des mots, des mots, encore des mots tout droit sortis du discours FN mais jamais d'acte corrélés par la suite.

Les élus FN ont pu rencontrer et échanger avec de nombreux ripagériens, tous s'accordent à dire qu'il faut que ça change, et beaucoup commencent à constater que seul le Front National tient la route.