Communiqué d'Isabelle SURPLY, élue régionale et responsable du Canton de Rive de Gier

Publié le 9 Mars 2016

Communiqué d'Isabelle SURPLY, élue régionale et responsable du Canton de Rive de Gier

Les ligériens : les nouveaux super-flics de nos communes ?

Dans l'édition du progrès du 7 mars, nous apprenons que les habitants de 4 communes du Gier seront mis à contribution (bénévolement évidemment) pour être "les yeux et les oreilles" des forces de l'ordre. Autrement dit, leurs "indics." La convention de partenariat a déjà été signée ce lundi soir.

Mais quel est cet Etat qui n'est même plus capable d'assurer lui-même la sécurité des citoyens, premier droit fondamental. Ils appellent cela "La Participation citoyenne", cela sonne bien, ne trouvez-vous pas ? De jolis mots pour nous endormir et nous demander de faire le boulot à la place de l'Etat alors que les impôts locaux augmentent toujours, chaque année, de manière inexorable. C'est le monde à l'envers ! Encourager de telles initiatives, c'est encourager les français à se faire justice eux-mêmes, et quand des drames surviendront, il ne faudra pas crier au scandale...

Chers chefs de nos communes, au lieu de vous vanter partout de "faire des économies" dans vos collectivités, injectez-les donc dans l'embauche de nouveaux fonctionnaires de police, comme cela avait été signé et entériné le 18 septembre 2015 dans la commune du Coteau, par exemple. (Résultat ? Rien n'a été fait à ce jour. Nous renouvelons ici cette demande.)

Encore une fois, il est honteux prendre le contribuable pour de super-flics et des indics alors qu'ils paient déjà largement ce service dans la pression fiscale qui s'exerce sur eux.

Mettez les mains dedans pour une fois ; nous, les ligériens, avons déjà les deux pieds !

Sources de la convention entre la police et la mairie du Coteau :

http://lessor.fr/convention-police-municipale-du-coteau-et-police-nationale-11355.html