Professeur pédophile : Le ministre savait...

Publié le 20 Février 2016

Après Villefontaine - que personne n'aura oublié - l'horreur et l'abomination récidivent dans l'Essonne...
Et tout le monde se rejette la faute les uns sur les autres, c'est parfaitement odieux. Najat fait mine d'être "désolée", mais depuis que cette dernière est aux commande de l'Education Nationale, la gestion est désastreuse. Qu'on se le dise.

Et la ministre de rappeler : "Comme je l’avais précédemment annoncé à la suite de l’affaire de Villefontaine, nous entreprenons la vérification des casiers judiciaires de l’ensemble des enseignants. […] Cette disposition mettra à jour toutes les affaires de pédophilie qui n’ont pas conduit à des sanctions appropriées. Car la seule sanction appropriée pour des faits aussi graves, c’est la révocation."

Elles sont drôlement efficaces vos annonces et vos mesures, Madame Le Ministre, parce que celui-là, il avait un casier, et un beau casier avec une condamnation versée au dossier de l'Education Nationale. Et quoi ? Personne ne regarde jamais le dossier d'un enseignant ? Mais qu'est-ce que c'est que ce pays où l'on se fout de tout. Ha oui mais pardon, j'avais oublié : l'EN, c'est tellement bien que tous les ministres de gauche mettent leurs ouailles dans le privé ou le hors-contrat... Vive l'école de la Ripoublique. 

Pour un fait comme cela, Madame Najat-Vallaud Belquisaime devrait démissionner.
C'est impardonnable.