Crise agricole nationale : ... pendant ce temps-là nos agriculteurs meurent.

Publié le 3 Février 2016

Crise agricole nationale : ... pendant ce temps-là nos agriculteurs meurent.

Depuis plusieurs mois maintenant, les mouvements de colère des agriculteurs se multiplient un peu partout en France. Ils sont le reflet d’une crise profonde qui illustre toute la nocivité de l’Union européenne. Une crise si profonde qu’aucune des mesures d’urgence* adoptées par le gouvernement n’a pu y venir à bout. (*essentiellement des aides financières directes et indirectes, mais superficielles et insuffisantes.)

La crise qui ébranle le monde agricole est en effet la somme de multiples difficultés, structurelles et conjoncturelles, liées à l’Union européenne. La première d’entre elles est la concurrence déloyale massive, aussi bien intra que extra-européenne, imposée à nos agriculteurs (fermes usines et travailleurs détachés en Allemagne, coût dérisoire de la main d’œuvre dans les pays du sud de l’Europe, distorsion des normes de production, etc.). `

À celle-ci s’ajoutent pêle-mêle l’interdiction invraisemblable de l’étiquetage, l’embargo russe, la multiplication des normes absolument intenables pour les petites exploitations et qui tendent à bouleverser notre modèle agricole vers une agriculture intensive et déshumanisée (...)

Pour lire la suite de l'article, cliquez ici.