TGI Loire : ce moment où le pouvoir en place critique le pouvoir en place...

Publié le 20 Janvier 2016

La Rédaction vous propose une rapide Traduction de l'acticle du Progrès ci-dessous :

1. Après nous avoir bassiné sur la baisse de la délinquance le soir de la Saint-Sylvestre, ainsi qu'au national, le titre de l'article est sans appel...

Traduction : La délinquance explose vraiment, mais vraiment...ça craint, et on ne sait plus quoi faire.

2. Jean-Daniel Regnauld (procureur de la république de Saint-Etienne) se plaint. Oui ok, bon d'accord, mais bon, on l'avait prévenu, Jean-Daniel : Sainté c'est pas le Puy en Velay !

3. "Comment l’expliquer ? Par un phénomène générationnel : c’est parce qu’une tranche d’âge est arrivée à maturité et a basculé dans la délinquance chez les majeurs" : oui alors quand la politique en place a tort dans ses mesure on adore "expliquer".

Traduction : y'a juste de plus en plus de délinquants, et comme le plan d'assimilation des quartiers chauds est inexistant, hé bien c'est contagieux, tout simplement...

4. "Problème : en face, les moyens humains ne suivent pas..."

Traduction : merci Taubira, merci Sarko... et compagnie.

5. "Qui dit plus d’affaires à juger, dit plus de juges à mobiliser. Mais elle aussi n’en a pas assez à disposition..."

Traduction : d'ici quelques années, l'ensauvagement de la France sera total tellement on aura relaché de criminels, mais chut...

6. "Un discours qu’on a malheureusement l’impression d’entendre année après année…"

Traduction : Fatalistes, plaignons-nous mais pas trop sinon, nous risquerions de perdre notre gâche, faut pas exagérer, quand-même...