Communiqué de Christian MILON, élu FN à Roanne : Droit de réponse à l’article paru le 29 Janvier sur le Progrès

Publié le 30 Janvier 2016

Ci dessus, une partie de l'article paru dans le Progrès.

Ci dessus, une partie de l'article paru dans le Progrès.

Vieille ritournelle…

Les sympathisants roannais conviés aux « très chers » vœux du député-maire-président de l’agglomération ont assisté à un numéro de politicien patenté selon la tradition : celle de mépriser le Front National et bien sûr ses millions d’électeurs.

Quand Yves Nicolin affirme que « le vote Front national n’est pas la bonne solution, mais le pire qui soit. Le FN ce n’est pas l’alternance, c’est le désordre », chacun peut constater avec un minimum d’honnêteté et de lucidité que c'est exactement la situation que nous vivons aujourd’hui en France et cela sans notre concours.

Quand il se flatte de ses 30 années d'engagement politique, il oublie de préciser que cela l'a été auprès d'un parti qui a largement contribué à ruiner des pans entiers de l’économie Française et à plonger notre pays dans un chômage de masse depuis des décennies. C’est une réalité incontestable que nous retrouvons à Roanne et que nous sommes les seuls à rappeler.

Quand il insiste sur le remplacement de notre ancienne conseillère municipale en déclarant «Il a fallu que sa leader s’en aille pour que l’on soit obligé d’aller chercher la 19 e de la liste pour accepter de siéger après plus de 6 mois de vacance de poste», c'est un non-événement car cela n’avait aucun caractère d’urgence. Nous avons annoncé notre choix lors du Conseil du 3 décembre 2015 et si l'installation de l'intéressée a tardé, c'est du seul fait de M. Nicolin qui oublie de préciser qu’il est le seul à décider de la date…

Tout ceci traduit bien le caractère insignifiant de ces reproches, d’autant que fort délicatement M. NICOLIN a rappelé à plusieurs reprises, tant à notre encontre qu’en direction des élus de gauche que « les élus d’opposition ne servaient à rien ».

Les critiques de M. Nicolin à l'encontre du Front National frisent l'obsession et sont bien le signe que notre présence locale l'exaspère, et pour tout dire ... cela nous ravit !