Feurs : la haine frappe encore la permanence du FN...

Publié le 11 Décembre 2015

Que dire si ce n'est que nos agresseurs restent toujours et encore dans la même sémantique que certains oseraient qualifier d'artistique ! A croire que les délinquants qui perdent leur temps à commettre ces actes ridicules sont restés au stade phallique de leur existence essayant, en vain, d'effrayer ou de nous faire abandonner notre combat.

Dépourvus de sens politique, ces gens-là ne comprennent toujours pas que leurs agressions renforcent notre combat !

On ne peut pas être antifa et avoir l'esprit critique...