Ajaccio : les habitants se rebiffent...

Publié le 28 Décembre 2015

Ajaccio : les habitants se rebiffent...

Depuis quelques jours, l'Ile de Beauté fait couler beaucoup d'encre et pour cause : les Corses confirment leur réputation d'insoumis.

Encore une fois, la réalité du "vivre-ensemble" explose à la tête de nos dirigeants. Mais partout on cherche des raisons à cette réaction de défense : xénophobie, racisme, violences inouies, le lexique de propagande socialiste est de sorti et au final plus personne ne parle des bandits qui ont tendu un piège aux pompiers le soir de Noël pour mieux les tabasser...

La garde des sceaux reste très vague sur l'identité des malfaiteurs - on ne sait plus très bien qui a mal agi - et sous-entend que le peuple Corse doit être puni, et du côté de Valls, c'est toujours la même rengaine anti-raciste, mais pas un mot sur les caillasseurs. Quant à cette soit disante "mosquée" dégradée, tout le monde se garde bien de dire que c'est une salle de prière complètement clandestine et que finalement, c'est peut être le caractère hors la loi que le peuple corse veut souligner. 

Bref, imposer à un peuple un "vivre ensemble" impossible confinant au choc des civilisations, puis accuser les autochtones de réagir, c'est vraiment moche. Comme dirait Gollnisch : "Ça se corse...!" 

Au final, c'est encore et toujours le Front National qui avait raison trop tot et j'entends encore Charles Perrot dire depuis des années : "Le problème que nous allons avoir (en France) c'est que lorsque l'Etat s'arrêtera de faire son boulot, c'est à dire de protéger, les français se feront alors justice eux-mêmes et il ne faudra pas faire les étonnés !"

Pour lire un article de propagande socialiste, cliquez ici.