#CongrèsUMP : Les Républicains ? Les Ripoublicains ? ou les Ripoublicons ?

Publié le 30 Mai 2015

#CongrèsUMP : Les Républicains ? Les Ripoublicains ? ou les Ripoublicons ?

On s'en souviendra du 30 mai 2015, après leur Congrès, leur nouveau nom...

Comme pour se refaire une virginité après les moultes scandales liés à l'UMP, Nicolas Sarkozy s'imagine revenir au devant de la scène médiatico-politique sans une éraflure, comme blanchi avec un joli nouveau pt'it nom !

Après avoir "juré-craché" que jamais il ne reviendrait si jamais il perdait les présidentielles, c'est toute la France qui se moque de ce retour cousu de fil blanc, avec un positionnement de Messie-Sauveur drôlement mal-habile quand on sait toutes les casseroles que nous a laissées l'ostrogot.

Nicolas Sarközy n'est plus en odeur de sainteté, il faut l'avouer. Il n'y a que lui pour ne rien remarquer

Mais pas besoin de guider l'opinion publique pour se moquer :

"Les Républicons," ou encore " Les Ripoublicains ? Ils n'en ont pas que l'R"...

Le grand retour façon come-back star du show-bizz politique ne semble pas faire l'effet escompté. On espère tous très sincèrement que son égo surdimensionné à la Manuel Valls, n'aura pas été trop égratigné pour monter sur scène.

De l'autre côté, non loin de là, Sens Commun semble vouloir lui aussi sa place au soleil. Tentacule flagrante de l'UMP, même s'il l'a longtemps nié pendant les grandes Manif Pour Tous (on n'est pas dupes, hein !) les membres de ce groupuscule donnent l'impression de vouloir s'affranchir de l'ancien président tout en se rapprochant du discours du Front National mais sans dire qu'ils sont à la droite de la droite parce que, vous comprenez, ça n'assume pas beaucoup de dire la vérité #ToussaToussa, ça pique la bouche de dire les mêmes choses que nous ! (Le dernier visuel de sens commun d'hier s'avoue représenter la droite forte et le centre droit...pathétique !)

Bref, c'est la pagaille à l'UMP (oui parce qu'à la Rédaction FN42 on va continuer de les appeler comme ça rien que pour les énerver, que voulez-vous, on ne peut pas s'empêcher de se mettre à leur niveau !) et franchement, ce n'est pas bien étonnant.

Quand on trahit, quand on crache sur le peuple qui vous a élu (à regret), quand on assume pas le "coup de Kärcher " (qu'on a jamais passé, du reste, hein ?) quand on traite les électeurs de "pauv'con", quand on a l'attitude et les tics d'un ex-cocaïnomane, quand on regrette finalement les trahisons accords de Shengen, quand on fait vivre à la France entière un roman-photo de sa vie sexuelle privée, bref, quand on est petit perfide ...on perd toute sa crédibilité politique.

Alors, bonne journée les estropiés, nous, vous nous faites bien rigoler !

I.S