Chloé : un meurtre odieux consécutif au laxisme d’Etat ?

Publié le 16 Avril 2015

Chloé : un meurtre odieux consécutif au laxisme d’Etat ?

Communiqué de Presse de Steeve Briois, Vice- président du Front National

Le corps sans vie de la petite Chloé a été retrouvé peu après son enlèvement mercredi après-midi. Selon le syndicat UNSA Police, la fillette aurait été violée puis tuée. Nous tenons à présenter nos sincères condoléances à la famille de la victime et à tous leurs proches qui doivent affronter une épreuve terriblement douloureuse.

S’il convient de laisser la police judiciaire et le parquet mener leur enquête dans les meilleurs conditions, il n’en demeure pas moins que la présence d’un homme âgé de 38 ans, de nationalité étrangère, fortement alcoolisé et faisant l’objet d’une interdiction définitive du territoire français à la suite d’une condamnation en 2010 à six ans de prison, pose de nombreuses interrogations.

Deux enquêtes devront donc être menées : l’une permettant de prouver la culpabilité de l’assassin qui devra être condamné à la perpétuité, et l’autre engageant la responsabilité de l’Etat concernant l’exécution d’une décision de justice portant interdiction de séjourner sur le territoire de la République française.