Mantes-la-Ville : la mairie FN retire son local à la LDH

Publié le 10 Mars 2015

Mantes-la-Ville : la mairie FN retire son local à la LDH

La mairie Front National de Mantes-la-Ville (Yvelines) retirera fin mars à la Ligue des droits de l’homme (LDH) le local municipal qu’elle occupe gratuitement ainsi que ses permanences dans un centre social, a-t-on appris lundi de sources concordantes.

Cyril Nauth, élu l’an dernier premier maire FN d’Ile-de-France, a décidé de ne « pas renouveler » la convention par laquelle la ville met un bureau à disposition de l’association depuis vingt ans.

Cette convention expire fin mars et le maire a informé, dans un courrier, la section locale de la LDH qu’elle ne serait pas reconduite.

« Ce n’est pas une expulsion en tant que telle », a commenté l’édile, qui justifie sa décision par le fait que « la LDH ne défend pas l’intérêt général » : « L’antenne de Mantes est très politisée, s’en prend régulièrement au FN et, surtout, défend les droits des étrangers clandestins : on ne peut pas les aider », a-t-il soulevé.

La mairie avait saisi la justice pour demander l’expulsion de l’association des musulmans de Mantes-sud de leur salle de prière, dénonçant une occupation illégale.