Jean d'Ormesson défend Bachar el-Assad et affirme que "les communautés chrétiennes sont génocidées en Orient !"

Publié le 25 Février 2015

Invité de la matinale d'Europe 1, l'académicien a dénoncé les massacres contre les chrétiens d'Orient perpétrés par les djihadistes. Il appelle l'Europe à combattre cette barbarie avec la plus grande vigueur.

Jean d'Ormesson a dans un premier temps éveillé les consciences en rappelant le caractère ignoble, systématique et volontairement spectaculaire de ces tueries: «Le massacre des Coptes en Libye a été absolument abominable avec une mise en scène qui ne manque pas d'un certain talent atroce. On se demande s'il y a une concertation entre ces différents groupes ou est-ce que c'est spontané. Les deux hypothèses sont aussi inquiétantes l'une que l'autre

Il a aussi insisté sur la volonté des fous de Dieu d'exterminer les chrétiens au Proche-Orient : «On peut dire que les communautés chrétiennes d'Irak sont génocidées. On essaie de faire disparaître le christianisme dans cette région du monde et en Afrique noire aussi , il y a une volonté de détruire le christianisme. S'il y a une cause qui mérite d'être défendue, il me semble que c'est celle-là. Nous avons un devoir de solidarité avec ces malheureux chrétiens d'orient qui doivent avoir le sentiment d'être un peu abandonnés».

Enfin, l'écrivain français n'a pas cherché à esquiver les conséquences d'une géopolitique mal comprise par l'opinion publique à propos de du Président syrien, Bachar el-Asssad : «Vous savez, je suis hostile à Assad mais les chrétiens craignent encore plus l'extrêmisme djihadiste des rebelles que la dictature d'Assad. Il y a des moments où il faut savoir choisir nos véritables ennemis. Et nos véritables ennemis, c'est Daech, c'est l'État islamique, c'est Al-Qaïda, c'est Boko Haram en Afrique noire. C'est ce mouvement que l'on doit combattre».