Drépanocytose : carte de France du grand remplacement

Publié le 9 Février 2015

La drépanocytose est une maladie qui ne concerne quasi-exclusivement que les populations extra-européennes : elle touche essentiellement les personnes originaires des Antilles, d'Afrique du Nord et d'Afrique Noire. Le dépistage ne se fait, pour cette raison, que sur ces mêmes populations.

Les statistiques ethniques étant interdites en France, il faut bien contourner "leur loi" pour dire la vérité aux Français.

Ainsi, l'on apprend qu'en Île-de-France, en 2013, 67,90 % des nouveaux-nés ont été dépistés, car considérés comme « à risque ». En d’autres termes, en 2013, en Ile-de-France, 67,90% des nouveaux-nés avaient au moins un parent « originaire des Antilles, d’Afrique noire ou d’Afrique du Nord ». Ce chiffre s’élevait à 65,95% en 2012, à 60 % en 2010 et à 54,15% en 2005.

A noter que les associations antiracistes plaident pour un dépistage universel de la drépanocytose... ce qui n'aurait aucun intérêt et serait extrêmement coûteux mais, de cette manière, les statistiques ethniques seraient impossibles à réaliser si même les enfants qui ne peuvent pas en être atteints étaient dépistés...

Drépanocytose : carte de France du grand remplacement