Croisade de Julien Sanchez, maire FN de Beaucaire contre les profiteurs !

Publié le 5 Février 2015

Croisade de Julien Sanchez, maire FN de Beaucaire contre les profiteurs !

Chose promise, chose due ! Julien Sanchez, le maire Front National de Beaucaire (Gard) prend ses responsabilités et fait ce pourquoi il a été élu.

- Première décision, couper les subventions de la Maison du vivre ensemble, un établissement socioculturel de Beaucaire qui assurait le soutien scolaire d’une centaine d’enfants de la commune.

"Les aides sont déjà assurées par le temps périscolaire dans les écoles, a assuré Julien Sanchez, contacté par le Figaro. Si ces personnes ont besoin de soutien parce qu'elles ne parlent pas le français, ce n'est pas mon problème, ce n'est pas à nous de payer."

- La deuxième décision consiste à signaler aux services sociaux les parents qui ne payent pas la cantine. En effet, Julien Sanchez a menacé d’alerter les services sociaux et la justice si les parents laissent leurs enfants à la cantine sans payer.

Estimant à 66 400 euros en quatre ans le montant des factures non payées, Julien Sanchez veut signaler à la CAF, au procureur de la République et à la protection de l’enfance, les parents « malhonnêtes ». "Certains laissent leurs enfants à la cantine sans prévenir et sans payer ce qui génère des problèmes d’organisation, de surveillance, et que j’assimile à de l’abandon d’enfants". Les parents d’élèves de Beaucaire qui ne régulariseront pas leur situation sous 72 heures s’exposeront donc à des poursuites à partir du 24 février.

- Enfin, dernière décision que le Front National de la Loire salue tout particulièrement : Julien Sanchez prévoit de sanctionner pécuniairement les employés municipaux trop souvent absents.

Il souhaite instaurer le passage de la prime de travail annuel de 762 euros à 1 euro pour les employés municipaux qui auront dépassé vingt jours d'absence au cours de l'année écoulée. Une prime qui sera aussi « fortement dégressive dès le 6e jour d’absence de l’année », a annoncé notre jeune maire qui, décidément, sait comment faire des économies en supprimant toutes ces aides inutiles et étant le plus sévère du monde avec les plus laxistes de sa ville.

Bravo Monsieur Sanchez !